Beyoncé, reine 60’s des clips vidéos

Tel un vautour dépendant au jeu World of Warcraft, cela fait vingt heures que je n’ose décoller ma cellulite arrière du fauteuil, de peur de rater la diffusion du dernier clip de Beyoncé. Car hier soir, alors que le vent s’engouffrait dans les pins et que les premières gouttes tombaient sur les toits, le teaser […]

Beyoncé, reine 60’s des clips vidéos

Tel un vautour dépendant au jeu World of Warcraft, cela fait vingt heures que je n’ose décoller ma cellulite arrière du fauteuil, de peur de rater la diffusion du dernier clip de Beyoncé. Car hier soir, alors que le vent s’engouffrait dans les pins et que les premières gouttes tombaient sur les toits, le teaser de cette nouvelle vidéo fut diffusé sur le Grand Internet. Dans l’univers très sixties de Why Don’t You Love Me, l’ex-Destiny’s Child apparaît clope au bec, un bandana rouge noué autour de la tête et un boom-boom short en jean lui recouvrant comme à son habitude les hanches.

[vimeo]http://vimeo.com/11385434[/vimeo]

Bon sang, ça a l’air aussi bien qu’un de ces vieux films hollywoodiens où Jayne Mansfield et ses seins pointant comme des obus auraient le rôle principal !

Why Don’t You Love Me se place dans la lignée de ces clips à un million de dollars qui s’apparentent plus à des courts-métrages ultra travaillés qu’aux vidéos faussement bling-bling diffusées sur NRJ12 : Single Ladies (Put A Ring On It), grâce à son style épuré, sa chorégraphie à faire pleurer Mia Frye et son simple jeu de lumière, fut la vidéo la plus parodiée de 2009 (la parodie la plus célèbre étant celle avec Justin Timberlake), If I Were A Boy, également réalisé par Jake Nava, se révéla être un bijou en noir et blanc, et comment oublier Telephone, évènement pop-acidulé qui est rentré dans les annales dès l’instant où l’on a entendu Beyoncé dire « You’ve been a very VERY bad BAD girl, GaGa » avant de faire croquer sa collègue dans un sandwich.

Beyoncé reste visiblement attachée à la frange brushée façon Betty Page et aux grosses bagnoles à la carrosserie rutilante, mais le grain super8 et l’atmosphère enfumée ont le mérite de rendre le suspense encore plus insoutenable.

EDIT // la vidéo vient enfin de paraître :

[vimeo]http://vimeo.com/11465235[/vimeo]

Christina, tu peux rentrer chez toi maintenant.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 43 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Malkomics
    Malkomics, Le 9 septembre 2010 à 14h08

    Comme dirait Katerine : "j'adore, j'adore, j'adore, j'adore, j'adore, j'adore...."

    la chanson
    l'ambiance qui en ressort
    les clin d'oeil
    le coup de pied au cul qui casse son image bling bling de femme de star du hip hop.
    le thème
    sa coupe


    :-)

Lire l'intégralité des 43 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)