L’Amour est dans le Pré : le vanity idéal pour une semaine à la ferme

L'Amour est dans le Pré, l'une des émissions « péché mignon » de Virginie, a repris ! Pour l'occasion, elle a réfléchi au vanity idéal des prétendantes des courageux agriculteurs.

L’Amour est dans le Pré : le vanity idéal pour une semaine à la ferme

Une fois la délicate et parfois ô combien gênante (pour les téléspectateurs) étape du speed-dating passée, la semaine à la ferme est souvent perçue par les prétendantes comme la chance ultime de se rapprocher de leur agriculteur préféré.

En plus de vêtements adaptés (une paire de Louboutin sera parfaite pour retourner la terre), la prétendante ne doit surtout pas oublier quelques essentiels beauté pour conserver joues roses et aisselles fraîches.

La semaine de travail à la ferme

  • Siffler là-haut sur la colline

Si le candidat de son choix a le bonheur d’élever des chèvres en plein air ou de cultiver des céréales, la prétendante risque de passer un bon bout de temps dehors. Du coup, la crème de jour avec indice de protection solaire est obligatoire pour éviter les taches pigmentaires et, soyons fous, les coups de soleil (les coups d’amour, les coups de je t’aime et les coups de bite) !

  • She’s fresh

Autre désagrément plus embarrassant : à force de remuer le foin et de courir après les poules, il est possible que les douces aisselles de la soupirante se mettent à refouler méchamment. Du coup, si l’agriculteur qui la fait frissonner ne moule pas du maroilles à ses heures perdues, le stick de déodorant (masque les odeurs), voire d’anti-transpirant (modère la transpiration), n’est pas à oublier.

  • Un kilomètre à pieds…

La journée est presque terminée et l’agriculteur lui propose une petite marche en forêt ? C’est super mais malheureusement, qui dit balade dans les bois dit souvent pieds qui souffrent et puent dans les bottes en caoutchouc. La prétendante devra donc accorder un intérêt particulier à ses petons si elle veut pouvoir suivre le rythme effréné de son agriculteur du matin jusqu’au soir.

Pour ça, rien de mieux qu’un petit soin des pieds maison composé d’un gommage et d’un mini-massage. Ça ne dure pas plus de dix minutes et ça fait un bien fou ! Pour le gommage, la candidate peut utiliser un mélange d’huile d’olive et de gros sel pour à la fois hydrater et exfolier la peau. Une fois le gommage rincé, elle peut appliquer une crème à base de menthol pour soulager ses plantes de pieds engourdies.

Le rencard à la pizzeria/au PMU

Ça y est, le bel éleveur de cochons a enfin osé inviter l’une de ses cochonnes prétendantes au resto du coin pour un dîner en tête-à-tête. La belle le sait bien, il va falloir tout donner pour conquérir le cœur du candidat. Cheveux soyeux , regard bovin de braise… Rien n’est à oublier.

  • Vent frais, vent du matin

Selon la région où se trouve l’agriculteur de son cœur, la prétendante aura le droit à une météo plus ou moins clémente. Humidité dans le Nord, vent sec dans le Sud… Ses cheveux risquent d’en voir de toutes les couleurs entre les frisottis et les pointes sèches.

Du coup, pour éviter d’avoir une mèche qui dit merde à l’autre, elle peut glisser un soin sans rinçage hydratant et anti-frisotti dans son vanity, hyper rapide à appliquer entre deux tontes de moutons Shetland.

  • T’as de beaux yeux tu sais.

Comme le dirait Karine Le Marchand herself, « les yeux sont le miroir de l’âme ». Du coup, si la prétendante veut faire pétiller ses mirettes et, au passage, faire chavirer le cœur de son agriculteur chéri, il peut être bénéfique d’emporter de quoi se faire l’œil langoureux et le cil papillonnant. Un smoky léger et plusieurs couches de mascara devraient suffire pour fidéliser le chaland.

  • Big bisou bien baveux

Si les œillades de la prétendante ont fait mouche, il est possible, une fois le dîner englouti, que l’agriculteur veuille aller vérifier lui-même s’il ne reste pas un petit bout de pepperoni coincé entre les molaires de sa belle.

Si cette dernière décide de se laisser titiller les amygdales et de réitérer l’expérience les jours d’après, une petite préparation des lèvres peut être la bienvenue : avant d’aller se coucher, et après avoir exfolié sa bouche avec un mélange de sucre et de miel, la prétendante peut appliquer un baume nourrissant bien épais pour réparer ses lèvres. Bouche accueillante garantie !

Le râteau après la grosse pelle

Si les agriculteurs et les prétendantes se baisouillent très souvent entre deux fosses à purin, ils ne font pas que ça : ils pleurent aussi beaucoup (l’amour, ton univers impitoyable) ! Du coup, pour éviter d’afficher, en plus d’un râteau post-galoche, des paupières bouffies et des yeux de lapin albinos devant la France entière, la prétendante ne doit pas faire l’impasse sur les soins apaisants pour les yeux et le contour de l’œil.

Pour soulager ses pupilles rougies par des torrents de larmes, elle peut compter sur les solutions ophtalmiques (ou collyres) pour soulager, hydrater et illuminer son regard.

Pour tenter de décongestionner ses paupières gonflées par le chagrin (ou, au mieux, par le rhume des foins), la prétendante déchue peut utiliser un soin contour de l’œil drainant, à tapoter tout autour des paupières pour activer la circulation. Évidemment, elle aura eu la bonne idée de le stocker dans le réfrigérateur pour un effet fraîcheur très agréable.

Si la pauvre soupirante a pleuré tout son soûl du coucher des poules au chant du coq, elle peut appliquer un masque apaisant tout autour de l’œil pour soulager les irritations et calmer les rougeurs. Bon, des cotons imbibés d’eau de bleuet font aussi parfaitement l’affaire.

Inutile de préciser que le mascara waterproof est obligatoire jusqu’à la fin de la semaine à la ferme.

L’Amour est dans le Pré, c’est chaque lundi soir sur M6 ! Compte sur moi pour être scotchée devant ma télé.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Melydo
    Melydo, Le 10 juin 2014 à 21h21

    Pour avoir vraiment bossé dans une ferme, très important : la crème réparatrice pour les mains ! :d ce sont elles qui souffrent le plus, à la fin on en pleure.
    (on ne voudrait quand même pas ne pas pouvoir se servir de ses douces mimines, n'est-ce pas ? :P)

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)