L’Afternoon Tea, une vieille tradition bien sympathique

Vous prévoyez un petit passage en Angleterre, et plus particulièrement à Londres ? Pourquoi ne pas vous faire un petit plaisir et découvrir l'Afternoon Tea ? C'est une tradition un peu snob et bien bourrative qui remonte à loin...

L’Afternoon Tea, une vieille tradition bien sympathique

C’est la journée internationale du thé !

Retrouvez ici tous nos articles qui en parlent !

— Article publié le 12 mars 2014

Si vous avez déjà eu la chance, l’honneur et l’avantage de lire quelques-uns de mes articles (on se vend comme on peut, ma bonne dame), il est fort possible que vous en ayez plein la pomponnette de me voir répéter que j’ai vécu à Londres. Et que les écureuils sont des bêtes sauvages trop mignonnes assoiffées de sang et de chips.

Mais soyez en paix, car en ce jour je viens vous parler de Londres, oui, mais d’un point de vue gastronomique. De bonne bouffe. Et ça, on est bien d’accord, ça compense plutôt bien pour tous mes élans de « ouii, moi quand j’étais à Londres… » bien relous, comme disent les jeunes aujourd’hui.

Je viens vous parler d’une petite tradition, anglaise, certes, mais fortement culinaire : l’Afternoon Tea, ou la version améliorée du Tea Time.

Ce petit goûter aux allures de festin est néanmoins, comme nous allons rapidement le voir ensemble, un certain luxe. Même si les prix varient, la tradition étant plus ou moins devenue une attraction touristique, ce sont surtout les grands hôtels ou restaurants qui en organisent et attirent les touristes de passage. Vivant d’amour et d’eau fraîche, exaltée par ma nouvelle vie de londonienne depuis trois mois, l’idée ne m’avait point encore effleurée et…

Je suis faite pour cette vie.

Oui, bon, d’accord, je dépensais un peu trop mes maigres pounds en pintes et en exploration intensive pour ne serait-ce qu’imaginer mettre un orteil dans un hôtel chic, et la santé de ma carte bancaire dans un tea time supra-calorique. Il faut dire qu’un English Breakfast Tea et une part d’Apple Pie grosse comme ma… comme mon… et une grosse part d’Apple Pie du côté de Leicester Square suffisaient à mon bonheur et à mes élans de snobisme.

Jusqu’au jour où j’ai eu l’occasion de me faire inviter au célèbre salon de thé Fortnum & Mason… Mon estomac et moi-même nous penchâmes alors sur la question avec appétit et professionnalisme.

L’Afternoon Tea, mise en bouche et un peu d’Histoire

On garde facilement l’image des Britanniques qui arrêtent tout pour leur traditionnelle eau chaude. Dans la vraie vie, et en tout cas dans les grandes villes comme Londres, ce n’est pas tout à fait vrai, voire pas du tout, puisque, déjà, ils boivent du thé TOUT LE TEMPS (c’est un entraînement pour la vessie)… et ensuite, parce que prendre le temps de se faire un petit afternoon tea à l’ancienne, c’est un luxe que l’Anglais ne s’accorde guère que lors de grandes occasions (célébrations, amis de passage, sortie du week-end…).

Je dis « à l’ancienne », parce que la tradition remonte à la fin du XVIIème siècle chez la noblesse, et se démocratise à partir du XIXème, notamment grâce à la reine Victoria qui en fit un rituel à travers ses tea receptions, ou l’évènement cool de la haute société par excellence. En étant repris à plus large échelle, il devient alors un repas « léger » qui se prend entre 16 et 18h chez les classes aisées — les classes plus modestes prenant plutôt le high tea, l’équivalent plus nourrissant qui se rapproche davantage du dîner et qui pouvait même le remplacer. Ou la preuve qu’en Angleterre, on prend le thé très au sérieux.

C’est ma première tea party.

Encore qu’il faudrait voir à ne pas trop se moquer du monde, parce que si l’afternoon tea ne consistait qu’à prendre une tasse de thé avec un nuage de lait en bonne compagnie, je pense que le rituel aurait eu moins de succès. Se servant du prétexte que le thé, en somme, c’est surtout de l’eau chaude et des herbes, les premiers nobles à avoir instauré la coutume ont fait entourer la théière d’une quantité assez alléchante de nourriture. Ah ben oui, on a besoin d’un peu de calories, quand même, hein.

Évènement mondain crucial au sein de la société victorienne ou non, si dorénavant les pauses thé devaient servir à attendre patiemment le repas du soir, autant bien faire les choses : la présentation se découpe très vite en plateaux de plusieurs étages, salés et sucrés, avec au menu : petits sandwiches coupés (saumon fumé, fromage blanc, oeufs, jambon blanc, moutarde légère, concombre…), les inévitables et fabuleux scones avec du beurre et de la confiture, et une multitude de possibilités en pâtisseries, voire viennoiseries : cheesecakes, fruitcakes, spongecakes, muffins, crumpets

J’ai tellement faim.

À noter que les scones n’ont été ajoutés au tableau qu’assez tardivement, peut-être pour caler les gens plus vite et les empêcher de descendre en deux minutes trois tonnes de gâteaux qui coûtent un peu cher. Parce que les scones, c’est BON, mais c’est comme un boulet dans ton estomac, un peu.

Mais que tout cela ne nous fasse pas oublier le thé ! Thé noir, thé blanc, thé sucré, thé plus corsé… Dans un afternoon tea digne de ce nom, il était et est toujours servi infusé dans une jolie théière, avec du sucre et du lait selon les préférences de chacun. Attention cela dit à ne pas faire de faute de goût (plus communément appelé dans ce contexte « blasphème ») ! Tous les thés ne sont pas faits pour être bus avec un nuage de lait, par exemple.

« On peut avoir encore des chandouiches, ch’il vous plaît ? »

Aujourd’hui, il y a plein d’endroits réputés pour faire revivre la tradition dans tout son faste. Après avoir failli tenter le afternoon tea au Kensington Hotel, j’ai finalement été généreusement invitée à 17h tapantes chez Fortnum & Mason. Tout à fait. Notez dès maintenant qu’il m’avait été conseillé de jeûner auparavant — conseil que je n’ai pas suivi, parce que je suis allergique au mot « jeûner ».

Vous connaissez peut-être de nom « Fortnum & Mason » : le magasin/salon de thé/restaurant, situé en plein coeur de Londres sur Piccadilly, est internationalement réputé pour la qualité de ses produits, et surtout, bien sûr, de son thé. C’est une sorte de symbole britannique depuis sa fondation, qui remonte au XVIIIème siècle ; du coup, Fortnum & Mason attire chaque année sa dose de touristes, au même titre que la tour de Londres ou le Buckingham Palace (mais loin derrière Primark, faut pas déconner).

J’avoue, j’ai débarqué en ne connaissant que la réputation et ça faisait « bling bling plan de bourge ! » dans ma tête. Ayant aussi eu à me charger de la réservation, ce que je veux bien faire quand je ne paie pas, je savais que les places étaient effectivement chères, mais dans tous les sens du terme : ne débarquez pas comme ça la bouche en coeur en espérant avoir une table ! Vous allez ressortir avec une petite carte vous expliquant qu’il vous réserver, et sur le Web ou par téléphone uniquement.

Faut-il pour autant y débarquer en robe de soirée et costard-cravate ? Non, ça va, si les serveurs sont hyper classes (et plutôt sympas), les clients sont à la cool. Tu peux bien venir en chemise hawaïenne si ça te chante. Enfin, moi j’arborais (avec classe) le nombre de couches règlementaire pour une sudiste traversant l’hiver à Londres, mais bon.

Entendons-nous bien : l’afternoon tea chez Fortnum & Mason, c’est au minimum 40£ par tête de pipe. Ceci étant dit, nous pouvons continuer.

Vous commencez par vous faire installer à votre table, et un-e serveur-se vous propose normalement de vous faire un petit topo sur les différentes variétés de thé, en vous tendant la carte bien remplie du salon. C’est intéressant, et ça peut vous aider à faire un choix, parce que pour peu que vous vous soyez arrêté-e au thé vert menthe Lipton, vous risquez de faire de l’hyperventilation devant la carte.

Pour manger, c’est plus simple : on vous tend le menu pour vous informer, mais vous ne choisissez rien. Vous aurez tout. TOUT. Les « finger sandwiches », les scones et les gâteaux, accompagnés du thé que vous aurez, peut-être, avec de la chance, réussi à choisir. Il y a également un deuxième menu, un peu plus cher parce que plus consistant, où on vous remet une couche de salé et de petits scones. Et je salive comme pas permis, est-ce que vous vous rendez seulement compte de ce que vous me faites faire, là ?

Le menu classique, en ce qui nous concerne, nous a été largement suffisant. Je précise, au cas où vous penseriez qu’il faut un peu plus que quelques sandwiches et gâteaux pour caler votre estomac, qu’en étant de plutôt gros mangeurs et en ne supportant pas pour ma part de sauter le moindre repas, nous avons été incapables d’avaler quoi que ce soit le soir même.

Les scones, mes amis. Les scones.

L’Afternoon Tea, en bref

Prendre un afternoon tea, c’est à faire au moins une fois si vous en avez l’occasion et les moyens. Pour la qualité de la nourriture, le petit côté traditionnel et carrément, disons-le, bourgeois, sans oublier le cadre, il y a effectivement Fortnum & Mason ou le Corinthia Hotel à Covent Garden, ou encore plein d’autres endroits chics.

Unlimited champagne afternoon tea

Mais ce sont loin d’être les seuls rois du goûter de luxe à trois étages ! Si vous cherchez bien, et exploitez des sites comme celui-ci, vous pouvez vous en sortir pour bien moins cher et pour toujours aussi bon, comme à Harrods. C’est touristique, certes, voire même un peu kitsch, mais c’est un bon moment à partager en famille ou entre amis pour découvrir un petit aspect de la gastronomie britannique (car oui, il y en a une, bande de mauvaises langues).

Sans compter que vous pouvez récupérer des recettes pour, par la suite, vous faire votre propre afternoon tea maison ! Mais n’oubliez pas le joli service à thé et le plateau à trois étages, symboles de cette vieille tradition de la haute sur laquelle même les républicains ne peuvent pas décemment cracher.

Et voilà, j’ai envie de crumpets.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mariann.o
    Mariann.o, Le 17 mars 2014 à 19h04

    Huuuummm les scones avec la clotted cream (c'est pas du beurre, ca ressemble à la consistence du mascarpone mais cela vient du Devon, j'ai fait mon Erasmus là-bas) et confiture de fraise, c'est la viiiiiiiiiiiiie !!!!! Le tout avec un thé s'appelle un "cream tea" !

    Impossible de trouver de la clotted cream près de chez moi en France (il n'y a pas d'épicerie britannique vendant des produits frais) mais essayez avec de la crème fraîche d'Isigny AOC, ca fait l'affaire, pour la recette des scones, il y a en une très bonne sur lacuisinedebernard.com (ouais je sais je suis grave en manque de cream teas ...:loveyes:)

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)