Live now
Live now
Masquer
macron interpellation feministe darmanin abad tarn gaillac
Actualités France

Une jeune féministe interpelle Macron sur les hommes accusés de viol au gouvernement

« Vous mettez à la tête de l’État des hommes qui sont accusés de viol ». En plein bain de foule, Emmanuel Macron a été pris à partie par une jeune femme à propos des deux ministres accusés de viols toujours présents au gouvernement.

Parfois, un bain de foule ne se passe pas comme prévu. Emmanuel Macron en a fait les frais ce jeudi 9 juin lors de son déplacement dans le Tarn pour parler de sécurité dans les zones rurales. Alors qu’il sort de la gendarmerie de Gaillac, où il a notamment rencontré la représentante d’une association de lutte contre les violences faites aux femmes, le président va au devant de la foule venue le saluer.

C’est à ce moment-là qu’une jeune femme de 18 ans l’a interpellé sur son action contre les violences sexistes et sexuelles, ou plutôt son manque d’action, avant d’aborder frontalement la question de la présence au gouvernement de Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et de Damien Abad, ministre des Solidarités, tous deux accusés de viols :

« Vous mettez à la tête de l’État des hommes qui sont accusés de viol et de violences pour les femmes, pourquoi ? »

Le contrechamp de la séquence est particulièrement intéressant à observer :

Macron brandit encore le joker de la présomption d’innocence

Comme l‘a très justement souligné la journaliste Pauline Bock, on peut voir l’expression d’Emmanuel Macron changer à l’évocation d’un seul mot : « viol ». Elle déclenche aussitôt un « Non », suivi d’une protestation, alors qu’il l’avait écoutée jusque là :

« Je suis pour la libération de la parole et je l’ai accompagnée, et je continuerai de l’accompagner, de la protéger, mais en même temps, pour fonctionner en société, vous devez avoir de la présomption d’innocence. »

La revoilà, la présomption d’innocence, brandie comme un joker, et derrière laquelle Emmanuel Macron se cache pour ne pas intervenir affirmant vouloir laisser la justice faire son travail. On se souvient aussi des discussions « d’homme à homme », que le président clame avoir eu au sujet de Nicolas Hulot, ou bien de Gérald Darmanin, pour justifier leur maintien au gouvernement.

Emmanuel Macron au Parlement Européen // Source : Capture d'écran Youtube
European Parliament, CC BY 2.0, via Wikimedia Commons

Une présomption d’innocence « pour fonctionner en société » dit-il, comme si finalement, il ne fallait pas que les victimes en fassent trop, ou du moins que les accusations soient trop dérangeantes . MeToo, ok, mais pas trop fort et surtout sans remettre en cause les fondements sexistes de notre société ni s’en prendre trop à ceux qui détiennent le pouvoir.

À lire aussi : « Un homme handicapé en position de violeur ? Ça semble inconcevable, et pourtant… »

Les Commentaires

31
Avatar de Efe'
12 juin 2022 à 12h06
Efe'
@Neverland90 : à ma connaissance, il y a eu des cafouillages dans des mairies un peu partout en france, et il suffit qu'il y en ai une grosse en Seine Saint Denis dans ce cas là ( et c'est effectivement ce qui est arrivé) pour que ça fasse un effet de concentration...
EDIT: le meilleur conseil à donner en tout cas, pour les prochaines élections: pensez à vérifier que vous êtes bien sur les listes électorales, là où vous le voulez: c'est facile à vérifier et ça évite les galères le jour J Et si jamais vous avez une mauvaise surprise le jour des élections, il est possible de faire un recours auprès du tribunal, les tribunaux et l'Insee tiennent des permanences, et il est possible de rattraper une erreur même le dimanche des élections!
6
Voir les 31 commentaires

Plus de contenus Actualités France

inceste
Actualités France

« On ne peut cautionner une justice qui inverse les culpabilités » : dans une tribune, des personnalités demandent la libération de Priscilla Majani

Lifestyle

Cette montre connectée design propose aussi des fonctionnalités innovantes

Humanoid Native
Source : Capture d'écran Youtube
Actualités France

Stéphane Plaza dément les violences conjugales dont l’accusent 3 ex-compagnes : « Des accusations diffamatoires »

Marwan Berreni // Source : Capture écran Youtube
Actualités France

Ce que l’on sait de la disparition de l’acteur Marwan Berreni, soupçonné de délit de fuite

1990 : Gabriel Matzneff face à Denise Bombardier dans "Apostrophes" | Archive INA // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités France

Gabriel Matzneff (toujours sous enquêtes pour viols sur mineurs) s’incruste à une soirée Gallimard, révèle Mediapart

Une étudiante tenant des classeurs devant une université // Source : pexels-andrea-piacquadio
Actualités France

14 président·e·s d’université réclament une « allocation d’études » pour tou·te·s les étudiant·e·s

3
Une personne maquillée du drapeau des transidentités lors d'une marche des fiertés (Pride) // Source : Rosemary Ketchum de Pexels
Actualités France

Un collégien interpellé et placé en garde à vue après avoir harcelé une lycéenne transgenre

57
Source : Canva
Société

LGBTphobies : la France crée un fonds pour défendre les droits des personnes LGBTQI+ partout dans le monde

Source : Flickr / Philippe Grangeaud
Actualités France

« La lutte contre les violences faites aux femmes exige la continuité » :  Laurence Rossignol fustige la politique d’égalité du gouvernement

course d'athlétisme
Actualités France

Violences, harcèlement… Deux députées lancent « Balance ton sport », une plateforme de témoignages

Source : Wikimedia Commons
Actualités France

Visé par trois plaintes pour viols, Léo Grasset a été entendu par la police

7

La société s'écrit au féminin