The Perfection, le film d’horreur Netflix BOURRÉ de plot twists

Louiselle a regardé The Perfection, le nouveau film d'horreur Netflix qui fait sensation sur les réseaux, et te dit ce qu'elle en a pensé. Spoiler alert : il lui a fallu la nuit pour s'en remettre.

The Perfection, le film d’horreur Netflix BOURRÉ de plot twists

Le mois dernier je te parlais de The Perfection, le nouveau film d’horreur Netflix qui met en scène deux violoncellistes de talent dont la rencontre annonçait une issue funeste.

La bande-annonce te promettait 1h30 de sueurs froides, cachée derrière ton oreiller.

Hier soir, après avoir préparé et englouti une tarte saumon-poireaux de qualité (je précise parce que le reste du temps ma vie est faite de pâtes à la tristesse), j’ai chopé un plaid, mon meilleur pote et on s’est posés devant The Perfection.

Et girl, I was not ready.

The Perfection : des plot twists à tour de bras

Après avoir regardé The Perfection (et quelques épisodes de Power Rangers pour m’en remettre), je suis allée faire un tour sur Twitter pour voir ce que les gens en avaient pensé.

Sur les dizaines de tweet que j’ai survolés, la grande majorité ressemblait à ça :

Et honnêtement, je peux pas dire qu’ils ont tort.

Un de mes petits plaisirs dès que je regarde un film d’horreur ou policier, c’est de deviner comment est construite l’intrigue, quel gros twist me réserve le film et comment il se conclut.

Autant dire que je n’ai pas été déçue avec The Perfection.

Le premier plot twist arrive assez tôt dans le film. Assez prévisible et pourtant très bien réalisé, il m’a mise dans une phase de paranoïa telle que dès qu’un personnage apparaissait à l’écran j’élaborais des théories fumeuses sur son rôle et ses intentions :

« Waaah j’suis sûre que le film nous ment depuis le début. Et si en fait la méchante c’était [telle personne] ?? »

J’ai calculé la trajectoire de la Terre, ressorti mes cours de probabilités (c’est faux, ils sont partis à la benne la minute où j’ai eu fini le lycée), questionné les étoiles… mais rien ne m’a préparé au dénouement final et aux nombreux rebondissements pour en arriver là.

Si tous ces retournements de situation ne sont pas d’importance et de qualité égales, ils ont au moins le mérite de maintenir le spectateur en alerte, et donc impliqué dans l’intrigue.

Une dynamique entre les deux actrices qui marche à The Perfection

L’intérêt de The Perfection ne se limite cependant pas à ses plot twists inattendus.

J’ai été complètement séduite par le couple formé à l’écran par Allison Williams (Get Out) et Logan Browning (Dear White People).

Toutes leurs scènes sont empreintes d’une chimie évidente, à travers laquelle transpirent la jalousie, l’admiration et l’attirance que leurs personnages, Charlotte et Elizabeth, éprouvent l’une envers l’autre.

L’info en plus : Pour les besoins du film les deux actrices ont du apprendre à jouer du violoncelle.

Pour ne rien gâcher au plaisir, la co-star de Get Out incarne à la perfection le rôle de la jeune femme extrêmement talentueuse, gentille, drôle… qui frôle avec la folie.

The Perfection, quand l’horreur et la folie s’assument

D’ailleurs cette folie est un des points principaux du film. Son origine, sa cause, son medium d’expression : tout est explicitement dit et montré.

The Perfection joue le jeu à 100%, sans demi-mesure. Ce qui donne lieu, selon moi, à des scènes parfois superflues et franchement captain obvious, mais que je salue néanmoins pour leur honnêteté.

Charlotte est folle, Elizabeth est folle, tous les personnages sont fous, ce film est fou… alors autant y plonger les yeux fermés, ou plutôt grands ouverts !

Avec The Perfection Richard Shepard livre un film dérangé et, je vais pas te mentir, parfois dérangeant (multiples trigger warnings, attention). Il y va à fond sur les scènes gores à base de vomis, de mort, de membres coupés… et franchement, c’est un sacré ride !

Mais The Perfection c’est aussi un film qui s’assume et qui captive.

Je n’ai pas encore déterminé si c’était par curiosité morbide ou pour sa qualité cinématographique (certaines scènes sont magnifiques) mais j’ai été incapable de détourner le regard.

Malgré un traitement parfois maladroit et une intrigue qui vacille, le film d’horreur tente de transmettre un message féministe, en sortant la femme de sa condition de victime. Et c’est déjà pas mal.

Si tu as vu le film, viens me dire ce que tu en as pensé en commentaires !

À lire aussi : Parasite, la nouvelle claque par le réalisateur de Okja, a remporté la Palme d’or !

LouiselleD

LouiselleD


Tous ses articles

Commentaires

ChochanaRose

La première partie était super mais la deuxième m'a ennuyée. C'était vraiment trop tiré par les cheveux. Après j'ai bien aimé l'idée générale qui ressort du film
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!