Live now
Live now
Masquer
the-boyfriend-critique
Cinéma

Quatre bonnes raisons d’aller voir The Boyfriend, une comédie rafraîchissante

The Boyfriend, c’est la nouvelle comédie avec James Franco et Bryan Cranston. Voici quatre raisons pour lesquelles il FAUT que vous alliez la voir.

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec 20th Century Fox. Conformément à notre Manifeste, on y écrit ce qu’on veut.

boyfriend-620

C’EST MERCREDI, c’est l’heure d’aller voir ce qui passe cette semaine au cinéma. Et de mon côté, c’est The Boyfriend, une comédie dont madmoiZelle est la fière partenaire, que je vous conseille d’aller mater.

The Boyfriend - Bande annonce 2 [Officielle] VOST HD

Pourquoi ? Pour quatre raisons principales qui ne sont pas Bryan Cranston, puisque ça c’est évident. Rapport qu’il y est tellement cool que ça devient limite relou (spoiler alert : pas du tout).

L’humour de The Boyfriend

the-boyfriend-bryan-cranston

« Qu’il est bon de rire », disait n’importe quel gars à moustache du 19ème siècle en se tapant sur le bide. Eh bien oui, c’est plutôt pas mal de rire et ça tombe bien, dans The Boyfriend, c’est le cas.

On se tape même des grosses barres, si je peux me permettre.

L’humour dans The Boyfriend est comme je l’aime : parfois un peu con-con, parfois plus subtil. Ce que je préfère, ce sont les situations un peu malaisantes dans lesquelles les personnages se retrouvent.

Mais attention, ce n’est pas de l’humour qui rabaisse, qui fait de la peine. Et ça c’est cool.

The Boyfriend c’est vraiment le moment idéal pour rire et penser à autre chose, sans être non plus ce genre de film juste lourd, qui transpirerait la balourdise. Et ça, j’ai beaucoup kiffé.

Les guests de The Boyfriend

the-boyfriend-james-franco

Les guests (invités pour les LV1 allemand) de The Boyfriend sont tous plus top les uns que les autres.

On y trouve des personnages secondaires comme Megan Mullally (Will and Grace, Parks and Recreation) qui joue le rôle de Barb, la mère de Stéphanie, Kaley Cuoco (Big Bang Theory) qui fait la voix de la sorte de Siri de la maison, ou encore (mon pref) Keegan-Michael Key que vous avez peut-être aperçu dans Key and Peele, Parks and Recreation ou encore dans ce discours de Barack Obama !

Voir tou•tes ces acteur•trices donne un peu l’impression de retrouver des potes. Vous voyez, quand vous dites, en arrivant dans une soirée : « OH ÉNORME, Christian est là aussi » ? Ben c’est pareil.

L’esprit de famille selon The Boyfriend

the-boyfriend-famille

Le piège, c’est de penser que ce long-métrage est une comédie de plus où deux mecs s’entretuent pour une fille, comme si c’était la dernière frite du paquet.

The Boyfriend c’est avant tout un film sur un mec qui veut vraiment et sincèrement s’intégrer dans une famille, et sur un père qui a du mal à laisser son enfant quitter le nid.

C’est cette atmosphère pleine d’amour qui m’a particulièrement touchée dans The Boyfriend. C’est un peu le même sentiment qu’à la fin de Toy Story 3 sauf que cette fois, c’est à la place des parents qu’on peut se mettre.

L’air frais qui souffle sur The Boyfriend

the-boyfriend-kiss

J’ai vraiment pris The Boyfriend comme un bol d’air frais. Ce renouveau dans les comédies américaines, j’avais commencé à le ressentir dans Joyeux Bordel. Au premier abord, et si on se fie seulement à la bande-annonce, c’est une comédie « potache » de plus, aux codes classiques.

Sauf qu’en regardant le film, j’ai vu que c’était plus que ça. C’est une production qui remet les vieux codes à leur place, sexisme compris.

En fait, The Boyfriend est un signe de changement. Petit à petit, pas à pas, les comédies évoluent et les gens qui ne viennent que pour les blagues de caca restent pour la morale du film.

C’est un long-métrage qui célèbre la jeunesse, le renouveau, et ce jusque dans son histoire. Et diable, ça fait du bien.

Courez voir The Boyfriend, en salles le 25 janvier 2017 !

À lire aussi : The Boyfriend, une comédie où Bryan Cranston s’en prend à James Franco

Les Commentaires
8

Avatar de FloetLupita
25 octobre 2018 à 07h40
FloetLupita
Je vois bien que cet article date, mais ce serait bien de faire quand même une mise à jour concernant les accusations d'harcèlement sexuel et viol qui pèsent sur Franco. Surtout sur un site qui parle de consentement (merci) dans une grosse majorité de ses articles. Je suis vraiment mitigée sur le fait de promouvoir des idées féministes (super) ET un film dont l'un des acteurs principaux est accusé de viol et autres (bof) . Cela n'a évidemment rien à voir avec le contenu du dit film.

Ceci dit, je vous lis tous les jours.
Bisou
0
Voir les 8 commentaires

Plus de contenus Cinéma

premier rang knock at the cabin 2
Pop culture

Knock at the Cabin est un grand film de Shyamalan sur… le cinéma (analyse et explications)

Maya Boukella

08 fév 2023

Lifestyle

Changer les codes de la Saint-Valentin ? Mélodie, 23 ans, m’a donné sa vision du 14 février

Humanoid Native
jessica chastain iran
Pop culture

Pour Jessica Chastain, les médias US taisent la révolte iranienne car elle est menée par des femmes

Maya Boukella

06 fév 2023

1
titanic fin 2
Pop culture

Dans Titanic, « un seul pouvait survivre » : James Cameron le prouve avec une étude scientifique

Maya Boukella

05 fév 2023

9
aftersun 1
Pop culture

Charlotte Wells : « avec Aftersun, je voulais dépeindre la dépression de manière authentique, désordonnée, compliquée »

Maya Boukella

04 fév 2023

films famille
Cinéma

4 films à regarder en famille

Maya Boukella

03 fév 2023

1
PR_V
Pop culture

Un petit frère : rencontre avec Léonor Serraille, la réalisatrice qui filme ceux qu’on ne voit jamais au cinéma

Maya Boukella

01 fév 2023

disney +
Pop culture

Les 8 meilleurs films à voir sur Disney+

Maya Boukella

29 jan 2023

jared-leto-et-la-methode
Cinéma

Le « Method Acting » des comédiens n’excuse pas le fait d’être un gros con, et ça commence à se savoir

Kalindi Ramphul

28 jan 2023

21
aftersun
Pop culture

Une bande-annonce magnifique et intrigante pour Aftersun de Charlotte Wells avec Paul Mescal

Maya Boukella

27 jan 2023

1
the whale
Cinéma

The Whale : Darren Aronofsky répond que les accusations de grossophobie n’ont « aucun sens »

Maya Boukella

26 jan 2023

14

La pop culture s'écrit au féminin