Drôle d’année pour les ados : les stages de 3e deviennent facultatifs

Le stage de 3ème, qui permet aux ados de France de découvrir une entreprise de l'intérieur, sera facultatif en cette année scolaire marquée par la pandémie de Covid-19.

Drôle d’année pour les ados : les stages de 3e deviennent facultatifsJulia M Cameron / Pexels

« C’est dur d’avoir 20 ans en 2020 », a déclaré Emmanuel Macron ce 15 octobre 2020 alors qu’il annonçait la mise en place d’un couvre-feu dans plusieurs métropoles pour endiguer la pandémie de Covid-19. C’est dur d’avoir 20 ans cette année, mais aussi d’être ado et de voir se déliter tant de rites de passages qu’on attendait avec impatience ou anxiété.

Les lycéens et lycéennes américaines ont pour beaucoup dû faire une croix sur leur bal de promo au printemps 2020 ; les collégiens et collégiennes françaises s’apprêtent à abandonner l’idée d’un stage en entreprise.

Le stage de 3e devient facultatif

20 Minutes explique que ce sont des sénateurs et sénatrices qui ont alerté Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, au sujet des stages de 3e qui sont obligatoires… mais pas toujours faciles à trouver, surtout dans cette année particulière marquée par le télétravail et le chômage partiel.

Pour cette année 2020-2021, le stage de troisième sera rendu « facultatif mais très souhaitable », a affirmé Jean-Michel Blanquer au Sénat, avant d’évoquer des alternatives pour celles et ceux qui n’effectueront pas ce stage : « des initiatives en matière d’orientation et d’information, […] des modules vidéo, des formations sur le monde du travail, les possibilités d’orientation ».

Bien entendu, ce changement n’a pas vocation à être pérennisé et n’est appliqué que de façon exceptionnelle à cause de la période atypique que les entreprises traversent actuellement.

Le stage de 3e : piqûre de rappel

Obligatoires depuis 2005, les stages de 3e ont vocation à montrer la réalité de la vie en entreprise à des collégiens et collégiennes — pas de les former à un métier !

Ce sont officiellement des stages d’observation, l’élève n’est pas censé accomplir de tâches, mais se renseigner, poser des questions et rendre un rapport (généralement noté) à l’issue de ses cinq jours passés dans le monde du travail.

Un an après le rapport de 2015 proposant 23 mesures pour rendre ce stage plus efficace, pédagogique et utile, le gouvernement a mis en ligne un portail dédié proposant des conseils pratiques aux élèves, aux entreprises et aux parents.

À lire aussi : Comment chercher et trouver un stage ?

Mymy Haegel

Mymy Haegel

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle. Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

KittyKiller

@Naurore A mon époque ce n'était pas obligatoire et je me demande si le stage ne se faisait pas pendant une période de vacances scolaires :hesite: ça ou alors les élèves devaient rattraper les cours derrière, mais ça me semble dur. Je crois que c'était assez tard dans l'année, donc c'est une bonne période pour faire des révisions aussi, plutôt que de voir de nouvelles notions (enfin, en théorie, c'est toujours facile à dire). En tout cas, je ne me rappelle pas que les élèves qui partaient en stage se soient plaints d'être pénalisé(e)s par rapport à celles et ceux qui n'en avaient pas.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!