Live now
Live now
Masquer
risque-tatouage-complication
Santé

3 complications qui peuvent survenir après un tatouage

Tu as l’emplacement, le motif, le tattoo artist ? Sans vouloir calmer ta joie, voici une liste des risques à connaître avant de se faire encrer l’épiderme.

Se dessiner des bidules et des machins sous la peau avec une aiguille, ce n’est pas anodin !

Des complications peuvent survenir après un tatouage : voici les plus courantes.

Un tatouage, c’est risqué ?

Pour la dermatologue Susan Bard, citée par Bustle, les réactions du corps après un tatouage peuvent variées selon les individus :

« Des complications peuvent se développer, dépendant de la manière dont la peau réagit à l’encre et au traumatisme du tatouage en lui-même.

Cela dépend aussi de l’hygiène du tatoueur, de la stérilisation. »

Il est aussi essentiel que tu suives les instructions données par le ou la professionnel·le pour prendre soin de ton tatouage ensuite.

Bien sûr si quelque chose te parait sérieusement grave, n’hésite pas à consulter un·e médecin, et non à retourner au salon de tatouage. C’est un·e dermatologue qu’il te faut !

Avant un tatouage : comment va ta peau ?

Certaines maladies de peau peuvent être exacerbées par un tatouage. Les éventuelles conséquences sont à discuter avec un dermato si tu as des doutes.

La cicatrisation est cruciale après un tatouage. Si tu as déjà eu du mal à cicatriser après une blessure (comme des chéloïdes qui donnent des cicatrices vives et en relief), le problème peut à nouveau se poser pour un tatouage. Là encore, un dermato peut t’aiguiller.

Tu peux également checker ton passé pour savoir si tu as des antécédents de troubles sanguins car certaines maladies liées au sang peuvent entrainer des complications. 

Un peu de sang peu suinter de ta peau après un tatouage, mais si les saignements te semblent excessifs, consulte un médecin.

Après un tatouage : les infections

Les complications les plus courantes que les dermatos voient sur des tattoos frais sont les infections.

Bustle cite par exemple le staphylocoque doré qui peut causer des plaques irritantes ou des éruptions boursouflées, ou un petit abcès des familles.

En plus de bien suivre les recommandations du tatoueur, éviter de frotter son tatouage récent aux animaux domestiques est une bonne piste pour éviter ce genre de désagrément.

Après un tatouage : les allergies cutanées

Toutes les pommades de soin ne se valent pas et ta peau peut manifester une allergie à la lotion hydratante.

L’encre elle-même peut être responsable de complications. Si tu as des allergies connues à des métaux par exemple, il est important d’en informer ton tatoueur, et de te renseigner sur la composition précise des encres. 

Toute éruption cutanée, rouge et/ou qui démange, après un tattoo est une bonne raison de consulter un médecin.

Après un tatouage : les inflammations

Les personnes ayant des maladies auto-immunes ou inflammatoires peuvent avoir des complications cutanées après un tatouage.

Comme l’explique le Dr. Shainhouse, ces antécédents peuvent donner des inflammations plus ou moins protubérantes, qui démangent parfois, et sont maîtrisées par l’injection locale de stéroïdes.

Dans tous les cas, bien connaître ton corps et ton état de santé te permettra de gérer au mieux l’après-tattoo, et en cas de doute, consulte un médecin.

Et toi, est-ce que tu as peur des complications liées aux tatouages ? Si tu as un tatouage, comment s’est passé l’après pour toi ? 

À lire aussi : Ce qu’il faut savoir avant le premier tatouage


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

10
Avatar de Sighel
24 mars 2019 à 09h03
Sighel
@Arwene Ça fait mal mais pas du tout comme une piqûre, pour ma part je trouve la douleur très similaire à celle d'une griffure de chat. Après, le ressenti dépend beaucoup des personnes, de la zone choisie et du type de tatouage : on m'a dit que j'allais avoir très mal pour mon premier tatouage, qui était sur le mollet, alors que ça a été ... contrairement à celui sur ma cuisse pour lequel j'ai eu plus mal, alors que tout le monde m'avait vendu cette zone comme "moins douloureuse" ^^ Bref, si on en a vraiment envie, il faut se faire confiance et sauter le pas, surtout que la douleur ne dure que le temps de la pique donc ce n'est pas grand chose par rapport au magnifique résultat final
3
Voir les 10 commentaires

Plus de contenus Santé

pique-nique-herbe
Santé

Ces aliments à ne surtout PAS emporter à un pique-nique (gare aux intoxications alimentaires)

1
Livres

Avec Galatea, découvrez des histoires exclusives en format audio ou ebooks

Humanoid Native
Source : Nadezhda1906 de Getty Images Pro
Daronne

Mon enfant doit-il consulter un psychologue ? Voici les 6 signes identifiés par les spécialistes

Source : Phillip Pessar / Flickr
Actualités mondiales

Aux États-Unis, un ado meurt après le « One Chip Challenge », énième défi dangereux

Source : Creative Commons
Daronne

Doliprane pour enfant : attention à certaines pipettes défectueuses, alerte l’ANSM

Source : npdesignde / Getty Images
Santé

Bed rotting : pourquoi glander au lit toute la journée est une mauvaise idée

3
femme-bar-verre-alcool // Source : URL
Santé

« À 29 ans, je dois arrêter l’alcool car c’est devenu incontrôlable » : dans la vie de Juliette, alcoolique mondaine

3
C'est l'appareil électroménager-star de nos cuisines ces dernières années : on veut bien évidemment parler de la friteuse à air chaud ! Louée pour sa praticité et sa rapidité, il se murmure néanmoins qu'elle serait cancérigène et dangereuse pour la santé. On démêle le vrai du faux.
Santé

Mal utilisées, les friteuses Airfryer peuvent-elles vraiment être toxiques pour la santé (comme l’affirme une étude coréenne) ?

Source : @Photo de Mikhail Nilov
Beauté

Un mouvement anti crème solaire sévit sur les réseaux sociaux et voici pourquoi c’est inquiétant

54
bethany-beck-unsplash mere sociale enfants d’arc en ciel
Daronne

Mère et atteinte de TDAH : « J’ai longtemps tenté de masquer mes difficultés quotidiennes »

14
Source : URL
Santé

Selon une nouvelle étude, il n’existe pas d’augmentation du risque de cancer pour les enfants nés d’une PMA

La société s'écrit au féminin