Live now
Live now
Masquer
ok-jada
Santé

Qu’est-ce que l’alopécie, la maladie moquée par Chris Rock dont Jada Pinkett Smith est atteinte ?

28 mar 2022
En moyenne, nous sommes dotés de 90 000 à 150 000 cheveux sur la tête. Et si en perdre entre 50 et 100 par jour est totalement normal, certaines femmes souffrent d’une chute très importante de leur masse capillaire. On appelle cette maladie l’alopécie et cette dernière peut toucher n’importe qui, y compris des célébrités comme Jada Pinkett Smith. 

Si vous avez regardé la 94e cérémonie des Oscars, vous n’avez donc pas pu rater la gifle monumentale que Will Smith a mis à Chris Rock lorsque ce dernier a eu le malheur de se moquer de l’alopécie de Jada Pinkett Smith. Vous vous demandez qu’est-ce que l’alopécie et pourquoi ça n’est pas forcément de bon goût de s’en moquer ? On vous explique tout. 

Qu’est-ce que l’alopécie ? 

L’alopécie vient du grec « alopex » qui signifie « renard ». Cette référence animalière n’est pas là par hasard puisqu’elle fait écho à la mue de printemps que subit le canidé. Un moment où il perd bon nombre de ses poils pour faire place à sa fourrure d’été. 

Dans le cas de l’humain, homme ou femme, cette perte importante de cheveux ou de poils peut être normale quand elle est équivalente à 50-100 cheveux/poils par jour. Au-delà, elle peut soit être passagère et due à un bouleversement hormonale, à la fatigue, au manque de fer ou être la résultante d’une infection importante, soit, si elle perdure, être une alopécie.

2880px-Alopecia_areata.svg
@Priscilla king

Quelles sont les causes de l’alopécie ? 

Les dermatologues définissent plusieurs sortes d’alopécie : 

  • L’alopécie cicatricielle : c’est le résultat d’une agression qui a pu détruire le follicule pileux entièrement ou partiellement. Les causes peuvent être variées mais on établit généralement cet évènement à une brûlure importante, à une exposition à de la radiothérapie, à un lupus érythémateux, à un lichen plan, une folliculite, une infection au VIH ou à la syphilis… 
  • Les alopécies non cicatricielles : qui sont davantage dues à un ralentissement de la croissance des cheveux à cause d’une trop grande carence en fer, de malnutrition ou encore à cause de dysfonctionnement endocriniens. Bien sûr, il se peut aussi que les causes soient toxiques en faisant suite, par exemple, à une chimiothérapie ou à la prise d’oestroprogestatif.  
  • L’alopécie androgénétique : c’est une affection héréditaire. Elle est traduite par une sensibilité des récepteurs des follicules pileux aux androgènes (hormones masculines) d’après Le Journal Des Femmes Santé. SI cette maladie touche en moyenne un tiers des hommes à 30 ans et la moitié à 50 ans, ce chiffre est de 25% chez les femmes de 35 et 45 ans. À l’âge de 50 ans, il s’élève de 35 à 45%. Chez ces dernières, l’alopécie se traduit par une perte de cheveux tout le long de la raie et parfois au niveau du sommet du crâne. Elle est d’ailleurs marquée, le plus souvent, par une rarification plutôt que par une perte totale de la masse capillaire. 
  • La pelade : c’est une maladie auto-immune qui se caractérise par un travail excessif du système immunitaire qui attaque directement le follicule pileux ce qui fait chuter la masse capillaire de façon assez impressionnante. Rien qu’en France, on enregistre en moyenne 60 000 à 120 000 cas PAR AN !
  • L’alopécie de traction : une maladie fréquente chez les femmes noires, causée par le port de coiffures très serrées comme les tresses, les vanilles, les dreadlocks, etc.

Pourquoi est-ce une maladie difficile à vivre ? 

Comme vous le savez déjà, Jada Pinkett Smith s’est plusieurs fois exprimée publiquement sur l’alopécie dont elle souffre. Ses premières déclarations datent de 2018, année où elle découvre que ses cheveux commencent doucement mais sûrement à tomber.

Elle évoque un moment terrifiant dans son émission Red Table Talk :

« J’étais sous la douche un jour et j’avais juste des poignées entières de cheveux dans les mains. Je me suis dit que je devenais chauve. C’était la première fois de ma vie que j’ai littéralement tremblé de peur. » 

Et on la comprend. Car perdre ses cheveux ça n’est pas anodin et ça peut donc engendrer des difficultés psychologiques. D’après Maryanne Senna, docteure en dermatologie et instructrice à la Harvard Medical School spécialisée dans la perte de cheveux : « Les cheveux sont un miroir de la santé. » Ils représentent donc un des principaux indicateurs qui nous permettent de savoir si tout va bien ou non. Perdre ses cheveux du jour au lendemain peut donc s’avérer source d’anxiété voire même de frustration pour les personnes touchées : « L’aspect imprévisible, le manque de contrôle et le fait de ne pas connaitre la cause peut être source de colère et d’anxiété pour les patients », explique le docteur Senna à Refinery29

L’alopécie de traction, une maladie qui touche de près les cheveux afro 

Selon le site Hopkins Medicine, pratiquement la moitié des femmes noires expérimentent une perte plus ou moins importante de cheveux au cours de leur vie.

Le tirage du cuir chevelu n’est pas le seul responsable de cette problématique, bien au contraire ! L’utilisation de produits chimiques servant à lisser la fibre ou à la décolorer peut aussi être la source de la chute de cheveux. 

Évidemment, ce processus ne se fait pas en un seul jour, et intervient plutôt comme une sorte de bilan capillaire qui se joue sur plusieurs décennies, mais il existe toujours aujourd’hui et heureusement que de nombreuses femmes comme Jada Pinkett Smith sont là pour lever le voile sur cette problématique… Même si pour ça, elle est allègrement moquée par Chris Rock, qui n’hésite pas à se moquer de l’apparence des femmes noires pour faire rire son audience… 

Voilà pourquoi la blague de Chris Rock aux Oscars : « Jada, je t’adore, j’ai hâte de voir G.I. Jane 2 », comparant l’actrice de 50 ans à Demi Moore dans le film G.I. Jane, de Ridley Scott, n’était pas du meilleur goût. D’autant que si l’actrice a décidé d’assumer sa maladie, d’autres femmes, qui ne sont pas sous le feu des projecteurs, ont peut-être plus de mal à se faire une raison et souffrent au quotidien de la perte de leurs cheveux… Un peu plus de bienveillance serait donc de mise pour éviter d’ajouter une charge en plus aux personnes touchées.

Crédits de l’image de une : @jadapinkettsmith. 

À lire aussi : Pourquoi la patate de Will Smith à Chris Rock n’a rien de galant

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Santé

Santé
ok-2

Allergies au pollen : le réchauffement climatique joue-t-il un rôle dans la dégradation des symptômes ?

Barbara Olivieri

17 mai 2022

Sexo
Sponsorisé

Si vous n’avez jamais testé de sextoy en couple, ce mois de mai est le moment ou jamais

Humanoid Native
Santé
pexels-george-milton-6953631

Test salivaire pour détecter l’endométriose : après l’effet d’annonce, où en est-on vraiment ?

Elodie Hervé

09 mai 2022

Santé
ok-enjoyphoenix

Les « patchs anti-ondes » n’ont aucun bénéfice prouvé, mais Enjoyphoenix en fait quand même la promo

Santé
fatma-yilmaz-wjo5KcGvn0k-unsplash

En gueule de bois, pourquoi sommes-nous affamées ?

Marie Chéreau

04 mai 2022

Actu en France
autisme-viol-violences-sexuelles-agressions-sexuelles-

90% des femmes autistes auraient subi des violences sexuelles en France

Marie Chéreau

04 mai 2022

4
Santé
cacommence

Sur France 2, des propos lunaires sur l’endométriose créent une vive polémique (et la déprogrammation d’une émission)

Camille Abbey

04 mai 2022

40
Santé sexuelle
sexe-allergie-latex-

Je suis allergique au latex, et ça ne complique pas que ma vie sexuelle

Marie Chéreau

02 mai 2022

4
Société
femmes-enceintes-américaines-racisées-accouchements-santé-etats-unis

Les Américaines racisées accouchent de plus en plus hors hôpital, contraintes par la précarité

Marie Chéreau

02 mai 2022

3
Féminisme
Violences_sexuelles_TCA_V

Quand les violences sexuelles causent des troubles du comportement alimentaire

Marie Chéreau

29 avr 2022

3
Santé
asthme-inégalités-femmes-hommes

Pour changer, les femmes sont ignorées par les recherches sur l’asthme et les conséquences sont mortelles

Marie Chéreau

28 avr 2022

La vie s'écrit au féminin