Que contient la loi sur le ticket restaurant étudiant examinée ce 10 juin au Sénat ?


Une proposition de loi visant à instaurer un ticket restaurant pour les étudiants est examinée ce matin. Une bonne solution pour sortir les étudiants de la précarité ?

Que contient la loi sur le ticket restaurant étudiant examinée ce 10 juin au Sénat ?UNamur, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

Ça se passe ce matin du 10 juin au Sénat, et ça pourrait changer la vie de pas mal d’étudiants et étudiantes en galère : une proposition de loi pour instaurer la mise en place d’un ticket restaurant étudiant va être examinée en séance !

Le ticket, émis par les Crous, le Cnous ou des sociétés émettrices de tickets restaurant, sera d’un montant de 6,60€, avec une charge répartie à parts égales entre l’État et le bénéficiaire — qui paiera donc 3,30€, le prix d’un repas au restaurant universitaire.

Comme les tickets restaurant des salariés, cet outil pourra être utilisé dans un restaurant ou pour faire des courses. La proposition est portée par Pierre-Antoine Levi, sénateur centriste, avec 79 autres sénateurs et sénatrices :

« L’objectif est de permettre à tous les étudiants, quels que soient leur statut social (boursier ou non boursier), leur établissement de rattachement (université, grande école, lycée à classes préparatoires, BTS… du secteur public ou privé), leur situation géographique (grand centre universitaire, ville d’équilibre, site délocalisé…), le moment de la journée (matin, midi et soir) ou de l’année (de janvier à décembre), d’acheter un repas ou de faire des courses alimentaires à tarif social. »

Une mesure qui vise à « permettre aux étudiants de réduire les dépenses alimentaires », affirme l’auteur de la proposition.

Des avis partagés sur le ticket restaurant étudiant

Consultée, la FAGE, Fédération des Associations Générales Étudiantes, s’est montrée favorable « à un travail sur l’accès à la restauration dans les sites délocalisés ». L’UNI, qui porte depuis longtemps cette idée, s’est « félicitée de l’“innovation sociale” que constitue la création d’un ticket restaurant étudiant. » 

Selon CNews, la gauche n’est pas unanimement convaincue par la mesure ; même si certains saluent l’intention, c’est le moyen proposé qui est critiqué.

Le ticket restaurant étudiant devrait concerner entre 500.000 et 600.000 étudiantes et étudiants, selon le rapporteur Jean Hingray.

Passée en commission il y a quelques jours, la proposition est examinée ce jeudi 10 juin. Après une année marquée par les images des files d’attente devant les distributions de colis alimentaires, cette solution apparaît comme un premier pas pour permettre aux étudiants durement touchés par la crise sanitaire de sortir de la précarité et pour lutter contre les inégalités.

Qu’en pensez-vous ? La mise en place d’un ticket restaurant pour les étudiants va-t-elle changer votre quotidien ? Cette mesure vous parait-elle suffisante ?

À lire aussi : En 2020, le nombre de jeunes pauvres et précaires a presque doublé

Maëlle Le Corre

Maëlle Le Corre


Tous ses articles

Commentaires

Esturgeon

@Jijabou Merci beaucoup pour l'explication !

J'ai du coup des souvenirs émus de ma fac où on n'avait pas du tout de resto U et où on n'avait ni repas pas cher ni brassage de vie étudiante ^^" Et où des tickets resto pour aller prendre notre sandwich du midi où on pouvait nous auraient bien aidés.
 
Dernière édition :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!