Pourquoi « Only you », la nouvelle fonctionnalité de Spotify, est un peu crispante


Spotify vient de lancer sa nouvelle fonctionnalité Only You qui permet à son utilisateur de prouver au monde entier (ainsi qu'à Twitter et Insta) qu'il possède des goûts extraordinaires, différents et surtout uniques. Youpi ?

Pourquoi « Only you », la nouvelle fonctionnalité de Spotify, est un peu crispante

Est-ce qu’on en a donc jamais marre de s’autosentir les fesses ? Visiblement non. Grâce à Spotify, balèze pour créer des listes personnalisées encore plus rapidement que ma grand-mère quand elle va faire ses courses, on va pouvoir à nouveau savoir quel genre de personne nous sommes, en fonction de nos goûts musicaux, et surtout le crier au monde entier. Est-ce qu’on en avait vraiment besoin ? Pas forcément, non.

Only You de Spotify, parce que nous sommes « uniques »

Only You est donc une nouvelle fonctionnalité qui fait pas mal parler d’elle ces derniers jours, et notamment sur Twitter et Instagram. En gros, en fonction de ce que vous écoutez, et surtout en fonction de la façon dont vous pouvez passer d’une musique à une autre, sans que celles-ci n’aient forcément de lien entre elles, Spotify vous suggère d’autres musiques adaptées. Oui, c’est un algorithme personnalisé, visant à montrer qu’en matière de chansons, vous « écoutez vraiment de tout ».

Only You permet de savoir quel genre d’utilisateur de la plateforme vous êtes, en proposant six fonctionnalités :

  • Votre thème astral audio (?!)
  • Votre diner de rêve (une liste de lecture basée sur les trois personnalités que l’utilisateur souhaiterait le plus recevoir à sa table)
  • Vos années en chansons, pour montrer l’évolution de vos goûts musicaux
  • Les artistes qui fonctionnent en duo dans vos playlists, genre si vous écoutez Jul, vous pouvez écouter tout autant Chopin
  • Votre journée typique, qui vous montre si vous êtes plutôt un oiseau de nuit ou une consommatrice de musique à la lumière du jour
  • Vos sujets et genres musicaux préférés, pour vous aider à définir quel genre de personne vous êtes et prouver qu’il n’y en a pas deux comme vous.

Only You de Spotify, ou comment être le dindon de la face

Pourquoi pas, me direz-vous. C’est toujours pratique d’avoir des playlists personnalisées avec ses morceaux préférés, sans avoir à chercher pendant de longues minutes ce qu’on peut avoir envie d’écouter pour bouger son boule ou chialer un bon coup, selon l’humeur.

Les résultats de ces playlists peuvent même faire sourire, un peu comme quand on répond à un test de personnalité dans un vieux magazine trouvé dans la salle d’attente d’un cabinet médical. On a l’impression « qu’on peut lire en nous ».

Alors, quel est donc le problème ? Pourquoi est-ce que cette initiative est un peu agaçante ?

Ce qui est énervant, c’est que tout cela n’est que du marketing déguisé. Avec cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez partager au monde entier vos goûts musicaux uniques à tous vos réseaux sociaux, comme sur Twitter ou Instagram par exemple.

Et en faisant cela, pour vous faire marrer, pour impressionner votre TL Twitter ou juste parce que vous en avez envie, vous faites la promo de Spotify et de sa nouvelle fonctionnalité, le tout sans recevoir un kopeck pour la publicité gratuite.

En gros, vous faites de la pub gratos pour un produit que vous payez déjà tous les mois (pour celles et ceux qui ont un abonnement premium afin d’éviter d’entendre des pubs toutes les trois chansons), et vous le faites avec plaisir.

Un peu comme lorsqu’on achète un tee-shirt blanc tout simple avec marqué Dolce Gabbana en plein milieu.

Après, comme d’habitude hein, chacun et chacune fait bien ce qu’il veut. Mais il est important d’être consciente qu’en partageant la capture d’écran de votre Only You qui montre à tous vos abonnés qu’« Il n’y a que vous pour écouter Nirvana après Mozart » vous ne prouvez pas seulement au monde entier que vous êtes unique avec des goûts éclectiques exceptionnels, vous êtes aussi le VRP bénévole de Spotify.

À lire aussi : Ce dispositif détermine ton âge à partir de ta playlist Spotify

Manon Portanier

Manon Portanier


Tous ses articles

Commentaires

M.*

D'accord avec mes VDD, c'est comme quand Madz propose un test, genre " TEST : quel objet des années 90 êtes-vous ?" et l'encart "partagez sur fb/twitter" ba tu fais de la pub gratuitement, je ne vois pas la différence :dunno: Pour moi c'est la base même du fonctionnement marketing que de créer du contenu personnalisé pour pousser l'utilisateurice à partager et faire de la pub gratuitement.

Edit : et si c'est le fait de payer quelque chose tous les mois et de quand même faire de la pub qui dérange, faut savoir que c'est également proposé pour l'option gratuite.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!