Live now
Live now
Masquer
mignonnes-film-polemique
Cinéma

Netflix pris la main dans le sac en train de cacher le film Mignonnes pour des raisons douteuses

Jugée à tort comme une œuvre sexualisant les corps des petites filles, le film Mignonnes a fait rugir les conservateurs. La plateforme Netflix s’est alors empressée de l’enterrer dans ses méandres.

La polémique ne cesse pas d’enfler.

Le film édifiant de Maïmouna Doucouré, qui dénonce l’hyper-sexualisation des petites filles, avait ébloui le festival Sundance en 2020 et avait séduit la critique française, portant sa réalisatrice au rang de cinéaste à suivre de très près. Mais ce n’est pas là que réside le scandale…

Une affiche du film Mignonnes a révolté les conservateurs

Si Mignonnes est sorti en France au cinéma, il a été proposé directement en streaming aux États-Unis, sur la plateforme Netflix, le 9 septembre 2020. Et pour promouvoir cette sortie, Netflix a eu la mauvaise idée de diffuser une affiche bien différente de l’affiche française.

Sur l’affiche de droite, celle de Netflix donc, on voit les petites filles dans des tenues très moulantes et dans des poses suggestives qui ont littéralement choqué beaucoup d’Américains.

Ceux-ci, sans avoir bien sûr pris le temps de voir le film, n’ont pas mis longtemps pour agir contre ce dernier, en lançant une pétition pour le retirer de la plateforme, arguant :

«  Ce film est dégoûtant car il sexualise une enfant de 11 ans pour le plaisir visuel des pédophiles et influence négativement nos enfants »

Ainsi, un hashtag #CancelNetflix a vite circulé sur les réseaux, appelant au boycott de la plateforme. Qui a immédiatement réagi, en s’excusant sur Twitter :

« Nous sommes profondément désolés pour cette affiche inappropriée que nous avons utilisée pour Mignonnes. C’était problématique et cela ne représente pas ce film français qui a été primé lors du festival de Sundance. Nous avons mis à jour les images et la description du long-métrage. »

Une excuse certes maigre en comparaison de la vague de haine qui s’est déversée sur le film et sa réalisatrice (laquelle a reçu de nombreuses menaces de mort), mais une excuse tout de même.

Sauf que l’affaire n’en est pas restée là…

Mignonnes, invisibilisé par Netflix

Netflix pris la main dans le sac en train de cacher le film Mignonnes pour des raisons douteuses

Plutôt que de communiquer sur la réelle visée sociale du film et de faire de la pédagogie autour d’une œuvre qu’elle a sciemment décidé de placer sur sa plateforme, Netflix a tout simplement choisi d’enterrer l’affaire en effaçant tranquillement les traces du film.

Ainsi, Cuties, de son titre américain, n’apparaît plus dans les suggestions de la plateforme, l’algorithme ayant cessé de le mettre en avant.

The Verge, un média américain, a même révélé, le 27 octobre, que des mots-clés directement relatifs au film ont aussi été mis en sourdine, de sorte que le long-métrages ne sorte pas lorsque les abonnés tapent ces mots-clés.

Mignonnes a donc délibérément été mis sous le tapis.

Pourquoi c’est un problème ? Parce que Netflix a beau faire son beurre de son supposé progressisme, elle préfère donner raison aux puritains américains mal-renseignés en invisibilisant un film important plutôt que de faire de la pédagogie !

Ce qui peut par ailleurs être perçu comme un double-standard étant donné que Dave Chappelle voit son spectacle toujours mis en avant sur la plateforme alors que l’humoriste est accusé d’y tenir des propos transphobes.

Netflix voit donc midi à sa porte en enterrant malheureusement par la même sa crédibilité de plateforme qui œuvre pour le progrès sous toutes ses formes.

Aïe.

À lire aussi : Attendez, est-ce qu’Emma Watson est en train de réaliser son premier film ?

Les Commentaires
6

Avatar de Cleminou
29 octobre 2021 à 12h37
Cleminou
J’ai aussi ressenti ça, l’histoire aurait pu être percutante, mais le côté social couvre peut-être 10% du temps du film grand max, et le reste du temps c’était juste les scènes de danses que j’ai trouvé à la fois mortellement ennuyeuses et très malaisantes. Mais bon, ça n’excuse pas le choix de Netflix pour autant.
0
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Cinéma

Cinéma
personnages-feminins-poussent-au-crime-depute-anglais

« Remplacer » des persos masculins comme Doctor Who par des meufs pousserait les hommes au crime, rendez-vous compte

Kalindi Ramphul

26 nov 2021

12
Cinéma
l-evenement-critique-film

Pour savoir à quoi ressemblait l’IVG clandestin avant la loi Veil, foncez voir L’Évènement au cinéma

Kalindi Ramphul

25 nov 2021

Amour
Winona Ryders et Keanu Reeves dans Dracula de Coppola

Attendez, pouce : Winona Ryder et Keanu Reeves sont mariés depuis près de 30 ANS ?

Anthony Vincent

25 nov 2021

Féminisme
yvan-attal-les-choses-humaines-viol

En pleine promo d’un film sur le viol, Yvan Attal s’embrouille sur le tribunal populaire et le consentement

Kalindi Ramphul

25 nov 2021

9
Cinéma
ridley-scott-boomer

D’après ce bon vieux boomer de Ridley Scott, c’est la faute des jeunes, des portables et de Facebook si son dernier film est un échec

Kalindi Ramphul

23 nov 2021

42
Cinéma
Encantofamille

Famille, magie… faut-il voir Encanto, le Disney haut en couleurs de cette fin d’année ?

Camille Abbey

23 nov 2021

Cinéma
hideo-kojima-series-et-films

Hideo Kojima se met au ciné et aux séries : est-ce qu’on va enfin avoir de BONNES adaptations de jeux vidéo ?

Kalindi Ramphul

23 nov 2021

Cinéma
Kristen Stewart en Lady Di sur la première affiche du film Spencer pour la Mostra de Venise

On sait enfin où et quand sortira Spencer, le film sur Lady Di avec Kristen Stewart !

Kalindi Ramphul

22 nov 2021

5
Cinéma
eddie redmayne

« Je crois que c’était une erreur » : Eddie Redmayne regrette d’avoir joué une femme trans dans Danish Girl

Maëlle Le Corre

22 nov 2021

9
Cinéma
[Site web] Visuel vertical

Suprêmes, ou le pari réussi d’un biopic de NTM aussi réaliste que politique

Eva Levy

21 nov 2021

4

La pop culture s'écrit au féminin