Live now
Live now
Masquer
michelle-obama-trump-discours
Société

Michelle Obama tacle le sexisme de Trump dans un discours brillant

Michelle Obama a tenu un discours poignant hier, pour dénoncer le sexisme du candidat républicain à la Présidentielle, Donald Trump. Tout ça, sans le citer une seule fois.

C’est une année politique. Pas seulement en France, mais aussi de l’autre côté de l’Atlantique. Et ce type de période amène forcément quantité de discours. Certains sont plus marquants, plus grands, plus beaux que d’autres.

Celui de Michelle Obama, hier dans le New Hampshire, fait partie de ceux-là. Après des mois à entendre le sexisme crasse de Donald Trump, elle est arrivée au bout de sa patience.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=473&v=r7e3QKKOp50

Ce n’est pas la première fois que la First Lady s’exprime sur les droits des femmes — et son mari n’est d’ailleurs pas en reste. Mais hier, le candidat adverse était clairement visé, même si son nom n’a pas été prononcé une seule fois.

« Vous voyez, mardi, à la Maison Blanche, nous célébrions la journée internationale des filles. […] Donc j’ai pensé qu’il serait important de rappeler à toutes ces jeunes filles à quel point elles ont de la valeur, à quel point elles sont précieuses.

Je voulais qu’elles comprennent que la façon dont on peut évaluer une société c’est à la manière dont elle traite ses femmes et ses filles. Et je leur ai dit qu’elles méritaient d’être traitées avec dignité et respect, je leur ai dit qu’elles ne devraient pas avoir d’égard pour quiconque les rabaisse ou les dévalue, et qu’elles devraient faire entendre leur voix dans le monde. Et je suis repartie si inspirée par elles, exactement comme je suis inspirée ici par tou•tes ces jeunes — si transportée par ces filles.

Et maintenant, me voilà, sur le chemin de la campagne dans une élection où nous avons constamment entendu des choses blessantes, haineuses à l’égard des femmes — un langage qui a fait de la peine à tant d’entre nous, pas seulement en tant que femmes mais aussi en tant que parents qui essaient de protéger leurs enfants et de les élever de façon à ce qu’ils deviennent des adultes attentionné•es, respectueux•ses, et des citoyen•nes qui pensent que les leaders de leur nation devraient atteindre un seuil minimum de décence humaine. »

L’indignation était palpable et l’émotion bien présente tout au long du discours. Les mots sonnent justes, mettent le doigt pile-poil là où ça fait mal…  :

« Nous pensions que tout cela était de l’histoire ancienne, pas vrai ? Nous sommes si nombreuses à avoir travaillé dur, depuis si longtemps pour mettre fin à ce type de violences, d’abus et d’offenses, mais nous voilà en 2016, confronté•es à ce même discours, tous les jours, le long de cette campagne.

On se noie dedans. Et nous faisons toutes ce que les femmes ont toujours fait : nous essayons de garder la tête hors de l’eau, de dépasser tout ça, de prétendre que cela ne nous atteint pas vraiment, peut-être parce qu’admettre à quel point ça fait mal nous fait paraître, nous en tant que femmes, faibles.

Peut-être que nous sommes effrayées d’être vulnérables. Peut-être que nous nous sommes habituées à encaisser ces émotions et à rester calmes, parce que nous savons que notre parole ne sera pas entendue. Ou peut-être qu’on ne veut pas croire qu’il y a toujours des gens aujourd’hui pour nous considérer si bassement au prétexte que nous sommes des femmes. […]

Et peu importe le parti auquel vous appartenez – démocrate, républicain, indépendant – aucune femme ne mérite d’être traitée de la sorte. […] Si c’est si dur à entendre pour nous, femmes adultes, à votre avis à quel point cela affecte-t-il nos enfants ? »

Vous pouvez lire sur Slate l’explication et la traduction d’autres passages de ce discours marquant, de ceux qu’on voudrait entendre plus souvent. Et la retranscription complète (en anglais) est disponible ici.


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

2
Avatar de na-Thalia
15 octobre 2016 à 12h10
na-Thalia
Woaw ....Quel discours !! Et sans lire de notes (ou en tout cas ça ne se voit pas du tout) J'ai l'impression qu'elle mène encore mieux la campagne d'Hillary Clinton qu'Hillary elle même.. Et franchement, je n'y connais pas grand chose en politique des Etats Unis mais après un discours pareil (et ce que je sais des actions qu'elle mène ..) je me dit qu'elle pourrait faire une bonne Présidente Michelle Obama ... (bon après je sais que le métier de Président.e ne se résume pas à faire des discours mais c'est une femme intelligente, réfléchie, avec la tête sur les épaules, de bonnes valeurs, et elle a l'air d'une femme forte .
2
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Société

Source : Madmoizelle
Société

Congélation d’ovocytes : « On m’avait dit que ce serait un parcours du combattant, mais c’est bien pire »

5
Source : Phillip Pessar / Flickr
Actualités mondiales

Aux États-Unis, un ado meurt après le « One Chip Challenge », énième défi dangereux

Source : Canva Pro
Société

Plusieurs associations appellent à intensifier la lutte contre la LGBTphobie en milieu scolaire

Source : Capture d'écran Youtube
Société

Poupette Kenza accusée d’avoir tenu des « propos antisémites », la Dilcrah saisit la justice

5
Source : Creative Commons
Daronne

Doliprane pour enfant : attention à certaines pipettes défectueuses, alerte l’ANSM

Damien Abad
Société

L’ancien ministre Damien Abad mis en examen pour tentative de viol

Deux femmes s'embrassent sous un drapeau arc-en-ciel, symbole LGBT © Gustavo Fring de la part de Pexels
Société

La Gen Z, plus LGBT+ que ses ainées ? Une étude le confirme

2
delia-giandeini-unsplash lgbtqi lives matter
Actualités mondiales

En Argentine, trois femmes brûlées vives parce que lesbiennes

1
Source : Canva
Société

Les actes LGBTphobes ont explosé en 2023

1
image
Culture

Dominique Boutonnat : une affaire d’agression sexuelle glaçante ignorée par le gouvernement

2

La société s'écrit au féminin