Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Actualités

Les médecins pratiquant des IVG témoignent sur Libération

L’IVG, en France, est légal depuis 40 ans. Pour le magazine « Libération », des médecins qui le pratiquent font le point sur cet acte autour duquel circulent de nombreuses idées reçues.

Libération a interrogé plusieurs médecins pratiquant des IVG (gynécologues-obstétriciens, responsables de centres IVG, généralistes, chefs de service obstétrique…) pour faire le point sur cet acte légalisé il y a 40 ans par la loi Veil.

À lire aussi : La Loi Veil a 40 ans, mais le combat pour le droit de choisir est toujours d’actualité

Légalisé, certes, mais pas forcément rentré dans toutes les mœurs pour autant. Sans tabou, sans langue de bois, ces professionnel•le•s évoquent ce qui les a mené•e•s à pratiquer des IVG, mais aussi les clichés qui entourent cet acte (comme le fameux « avortement de confort ») et la façon dont il est considéré. Ils et elles partagent le même leitmotiv : prendre soin de leurs patient•e•s, ne pas leur faire mal, les aider avant, pendant et après leur IVG.

Lire l’article lié à la vidéo :

Médecins et IVG : « On n’est pas des parias. On est gynécos, accoucheurs, avorteurs »

Pensez-vous que l’IVG est un droit « en sécurité » en France ? Seriez-vous prêt•e•s à le défendre s’il était remis en question ?

À lire aussi : Tu vois des pubs anti-IVG sur Facebook ? Ce n’est pas un hasard


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

10
Avatar de Panties Party!
30 novembre 2014 à 17h11
Panties Party!
J'ai bien aimé la vidéo, mais comme les autres la fin elle fait peur!! Le droit des femmes n'est jamais acquis. Il faut toujours se battre, et encore plus même si la loi est passée. Quand on regarde la loi du mariage pour tous, on voit que même si la loi est passée, eh ben il faut encore se battre contre les opposants et non seulement leur faire accepter mais aussi de faire en sorte que c'est normal de se marier avec qui on veut, et aussi de disposer de son corps comme on le souhaite. Je pense comme l'un des gynéco: ils ont peur qu'une femme puisse pleinement disposer de leur corps, et la peur c'est l'un des principal moteurs pour maintenir les aberrations!
0
Voir les 10 commentaires

Plus de contenus Actualités

C'est au collège Arthur Rimbaud qu'a eu lieu l'agression de Samara, 13 ans, suite à des semaines de cyberharcèlement via des comptes Fisha // Source : Capture d'écran vidéo Twitter
Actualités France

Agression de Samara, 13 ans, à Montpellier : c’est quoi un compte fisha, au cœur de l’affaire ?

Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
"Crédit photo : Pexels"
Actualités mondiales

À Sydney, un homme commet une attaque au couteau « concentrée sur les femmes »

2
Source : Dnalor 01
Actualités France

Qui est Mélanie Berger-Volle, choisie pour porter la flamme olympique ?

Source : Charles LeBlanc / Flickr
Actualités mondiales

Mort d’O.J Simpson : cette autre affaire de violences conjugales que ses avocats auraient caché dans le cadre du « procès du siècle »

Rodnae production de la part de Pexel // Source : Rodnae production de la part de Pexel
Actualités France

Fin de vie : les cinq conditions à remplir pour avoir recours à l’aide à mourir

Maryse Condé photographiée lors du Calabash Literary Festival 2007 // Source : Creative Commons : Georgia Popplewell via Flickr
Livres

Maryse Condé, grande autrice guadeloupéenne, aura-t-elle un hommage national ?

6
Source : Hélène Coutard
Société

« Ce que l’on retient du 7 octobre, c’est que la solution militaire n’est pas la bonne » : Reportage avec Women Wage Peace

femme-de-dos // Source : URL
Société

Les discriminations envers les personnes intersexes reconnues par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU

4
chocolats-oeufs
Société

Inflation : les prix des chocolats de Pâques ont (eux aussi) flambé

Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Actualités France

Grâce à Judith Godrèche, l’Assemblée envisage enfin une commission pour protéger les mineurs dans le cinéma et la mode

La société s'écrit au féminin