Live now
Live now
Masquer
zevent-2021-inox-andrea-pedrero
Culture Web

Malgré son record de dons, le Z Event doit faire mieux pour protéger ses streameuses

Dix millions d’euros pour Action contre la faim : c’est le phénoménal bilan du Z Event 2021. Des milliers d’insultes et de menaces de viols : c’est ce qu’a subi la streameuse Ultia pour avoir dénoncé une séquence profondément sexiste sur le live d’Inoxtag.

Rendez-vous caritatif créé en 2016 à l’initiative des streameurs ZeratoR et Dach, le Z Event édition 2021 a eu lieu ce week-end, réunissant une cinquantaine de streameurs et streameuses au Palais des congrès de La Grande-Motte.

Derrière le succès indéniable de ces 48 heures de stream, qui ont récolté plus de 10 millions d’euros de dons en faveur d’Action contre la faim — soit le double de l’année précédente… force est de constater que tout n’a pas exactement marché comme sur des roulettes.

Ambiance potache et test de pureté sur le stream d’Inoxtag au Z Event

Tout aurait pu bien se passer. Aurait dû bien se passer, même. Mais une séquence a fait sortir de ses gonds la streameuse Ultia :

« C’est scandaleux en fait, ce qu’il se passe. Et nous on l’applaudit ? Tout le monde est en train de la sexualiser, de la fétichiser, parce qu’elle parle pas français ? Parce qu’elle comprend rien et qu’elle sourit bêtement ? Moi ça me fait pas rire, ça fait rire que des misogynes. »

Ce qui a choqué Ultia, c’est une scène qui ressemble à une mauvaise blague de collégien : sur son live, le streamer Inoxtag, en compagnie du créateur de contenus Michou, a invité une actrice mexicaine, Andrea Pedrero.

La séquence est clairement potache, et comporte notamment un test de pureté (vous savez, ce truc qu’on faisait dans les années 2000 et qui n’était en fait qu’un ramassis de questions alliant culture du viol et homophobie).

Pire : l’invitée ne parlant pas français, Inoxtag en profite aussi largement pour s’adresser à elle de façon totalement sexualisée (« elle a 29 ans, je suis encore puceau et c’est moi qui vais la soulever ») ou pour lui faire dire qu’il a « une grosse bite ».

Bien sûr, le streameur se défend de manipuler sa « girlfriend de Mexico » qui semble rire de bon cœur à toutes ses blagues — lesquelles ne volent pourtant pas très haut.

Le streameur Inoxtag, Michou et l’actrice Andrea Pedrero
Le streameur Inoxtag, Michou et l’actrice Andrea Pedrero

Ultia n’a donc pas attendu la fin du stream pour dire ce qu’elle pensait de la séquence — qui a pendant un bon moment battu tous les records d’audience.

Et la suite ne va pas vous étonner, puisque c’est toujours la même histoire : une femme dénonce en ligne une situation sexiste, elle se prend des tombereaux d’insultes misogynes et de menaces.

Alors que le Z Event battait son plein, Ultia était donc copieusement harcelée en ligne, l’obligeant à passer en privé sur les réseaux sociaux.

Une autre séquence montre que le sexisme est bien présent dans le Z Event, celle du eye tracker challenge — ce défi, avouons-le un peu crétin, qui consiste à regarder des vidéos en évitant de fixer les seins, les fesses ou l’entrejambe des femmes qui apparaissent dedans.

Le concept, rarement appliqué à des vidéos d’hommes, dégouline de misogynie — ce qui n’a pas empêché un certain Samuel Etienne de se prêter au jeu du eye tracker.

Faire du buzz sur les corps des femmes tout en étant nombreux à insulter celles qui choisissent de se montrer sur la plateforme en maillot de bain ou ne serait-ce qu’en décolleté : c’est aussi ça, le double standard sur Twitch.

Un parfait exemple de la misogynie banalisée sur Twitch

Shakaam, streameuse mais aussi responsable de la chaîne Twitch de Madmoizelle, estime comme Ultia que ces moments « n’ont pas leur place dans le Z Event » : de la séquence entre Inoxtag et Andrea Pedrero au eye tracker challenge, elle dénonce « la misogynie banalisée de ces deux actes ».

On aurait aimé voir l’organisation du Zevent réagir avec plus de discernement à ces polémiques. Car parler d’un « pseudo drama », comme l’a fait ZeratoR dans un premier temps (avant de supprimer et de poster de nouveaux tweets), c’est faire comme si dire que ce qu’a subi Ultia n’était pas si grave — rien qu’un petit conflit sans conséquences.

C’est laisser croire que le phénomène des violences sexistes et sexuelles en ligne est finalement très banal et que ça fait partie du jeu, quand on est sur Twitch.

Parler de drama, c’est aussi sous-entendre qu’il s’agit d’une querelle de sentiments, d’émotions… et donc une affaire de bonnes femmes.

ZeratoR a finalement supprimé son tweet initial et réagi plus clairement :

« L’organisation a eu une responsabilité à partir du moment où le seum de la communauté d’Inox s’est abattu sur celle d’Ultia, et que le Z Event n’a pas fait de tweet à ce sujet — Zerator en a parlé en live, ce qui est bien, mais pas suffisant », estime Shakaam.

ZERATOR PARLE DU DRAMA ULTIA ET Inoxtag LES 10M SONT ATTEINTS AU ZEVENT LES EXPLICATION DE JEEL

La streameuse souligne néanmoins que l’équipe derrière le Z Event n’est pas forcément en capacité de « vérifier en simultané ce que chaque talent dit », ce que note ZeratoR lui-même, et ajoute :

« Mais elle aurait tout de même dû mieux contrôler un live avec 450 000 viewers, surtout qu’Inox a failli être ban par Twitch pour propos sexistes, mais ne l’a pas été. »

S’il n’est pas possible de réagir sur le moment en cas de dérapage, faudrait-il alors plus de vigilance en amont pour éviter les incidents ?

L’organisation du Z Event prendra-t-elle des mesures pour lutter contre le sexisme ?

«Il est temps qu’il y ait des règles », affirme Shakaam qui prédit néanmoins qu’elles ne seront pas forcément bien acceptées par tout le monde.

« Mais elles ne doivent pas être trop restrictives. Il faut que les talents puissent librement produire leurs contenus sans tabou et sans devoir être trop limités dans leurs possibles activités. »

L’événement de ce week-end a soulevé dix millions d’euros et mis en lumière le pouvoir bénéfique de Twitch : en cela, il force le respect. Mais parvenir à un tel exploit doit-il se faire au détriment de la sécurité et du bien-être des streameuses ?

On espère que l’année prochaine, l’organisation saura saisir l’ampleur du problème et mettre en place des moyens pour sensibiliser sa communauté afin que d’autres Z Event aient lieu, mais que les femmes présentes soient traitées avec respect.

On ne veut pas « casser l’ambiance » (contrairement à ce que nous reprochent certains médias nauséabonds), juste la rendre un peu plus vivable pour tout le monde.

À lire aussi : Comment améliorer la gestion du harcèlement sexuel au travail en France ?

Les Commentaires
4

Avatar de RainyMood
4 novembre 2021 à 05h52
RainyMood
Je rejoins @Mayushi, un.e streameu.r.se est responsable de sa communauté et sa communauté est à son image.
Puis Inoxtag, pardon, mais faut arrêter de lui trouver des excuses, la jeunesse, le stress et la fatigue, ça n'excuse pas tout. Il a pas juste eu des propos limites, il a carrément eu un comportement de merde.
Il a pas sorti une blague sans se rendre compte qu'elle était sexiste, il a carrément invité une meuf étrangère pour l'humilier en public. C'est quand même trop gros pour que ce soit la fatigue et le stress.
Et apparemment il aurait continué après le Zevent, donc ses excuses c'était du vent, le mec est un gros misogyne qui ne se remettra probablement pas en question. Et sa communauté est comme lui vu qu'elle est allée harceler Ultia.
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Culture Web

Culture Web
Yassification-du-casting-de-Friends

Culture queer, retouches, racisme… le mème de la yassification est plus profond qu’il n’y paraît

Anthony Vincent

26 nov 2021

Série télé
squid-game-jeu-reel-youtube

Un gros youtubeur lance Squid Game en vrai, avec un butin, parce que la série ne nous a rien appris visiblement

Kalindi Ramphul

25 nov 2021

5
Société
Justin Bieber filtre

Le filtre Insta qui « rend gros » à coups de donuts, plus cringe que drôle

Eva Levy

23 nov 2021

Conseils mode
La-TikTokeuse-Elie.fy_

Sur TikTok, @ElieFy fait rimer conseils mode et développement personnel

Anthony Vincent

21 nov 2021

Culture Web
Facebook logo

Orientation sexuelle, religion… Facebook ne ciblera plus les pubs en fonction de ces catégories « sensibles »

Eva Levy

10 nov 2021

Culture Web
TikTok Girl

McFly et Carlito n’ont rien compris aux TikTok Girls, mais bon, qui est surpris ?

Eva Levy

05 nov 2021

36
Tech
Logo Instagram

Avis au petit peuple d’Instagram : plus besoin des 10 000 followers pour avoir le bouton lien !

Eva Levy

29 oct 2021

Tech
supprimer_message_messenger

Oui, on peut supprimer ses messages sur Messenger (et on vous explique comment) !

Océane Viala

20 oct 2021

10
Culture Web
Viens On Danse

Une série ARTE sur… TikTok ? C’est réel, et c’est très cool !

Eva Levy

16 oct 2021

Culture Web
robin-court-metrage-viral

Un acteur imite merveilleusement Robin Williams dans un court-métrage bouleversant

Kalindi Ramphul

14 oct 2021

2

La pop culture s'écrit au féminin