Live now
Live now
Masquer
lettre-hypersensible-accepter
Body positive

Lettre à mon hypersensibilité, ce cadeau qui me fait voir la vie autrement

Aline a découvert qu’elle était hypersensible et a refusé de l’accepter pendant longtemps. Elle a écrit une lettre à ce trait de caractère difficile à gérer.

Hypersensible, j’écris ton nom

Le 13 janvier c’est la journée nationale de l’hypersensibilité.

Alors si toi aussi, tu deviens une cascade de larmes dès que tu croises un chiot dans la rue, ou que tu es capable de pleurer pendant 10 minutes devant une publicité, c’est ta journée ! L’occasion de se rappeler que tes émotions sont valables, qu’elles existent et que tu n’es pas seule.  Amour sur toi ! ♥

Chère sensibilité,

Depuis que tu partages ma vie, je t’ai souvent fait du mal. Je t’ai ignorée, cachée, bridée, incomprise et surtout, je t’ai beaucoup détestée.

J’ai plus d’une fois souhaité ta disparition.

L’hypersensibilité, c’est parfois compliqué

Tu me fais pleurer beaucoup, et dans certaines situations je souffre davantage que les personnes de mon entourage.

J’ai été qualifiée de chochotte, hystérique, pleurnicharde, immature, bizarre à cause de toi… Comment alors t’apprécier ? Comment accepter ce trait de ma personnalité ?

Je t’ai souvent demandé : « Pourquoi ne peux-tu pas te contrôler ? Pourquoi ne nous évites-tu pas les débordements ? ».

À lire aussi : Yes I am sensible : Natacha refuse de voir son hypersensibilité comme une faiblesse

Être hypersensible au quotidien

J’ai compris que, quoi que je ressente, c’est toujours dans de grandes proportions.

Il a été longtemps difficile pour moi de contrôler ces torrents d’émotions qui me submergent et dont je ne peux me débarrasser qu’en pleurant un bon coup.

Ce qui n’est pas toujours possible quand je suis en société ou dans une situation qui demande du sang-froid ! La gestion de mes sentiments s’avère compliquée…

Cela m’empêche de prendre du recul parfois et je ne peux envisager les choses de manière rationnelle, ce qui me coûte en énergie. Face à certains évènements, tu me rends passive.

Et ces évènements, tu les connais bien : que ce soit en période d’examen, face à l’inconnu ou parfois dès qu’il s’agit d’aller boire un verre avec des amis, je suis capable d’être aussi anxieuse que si je devais faire un saut à l’élastique du haut de l’Himalaya.

À lire aussi : Non, ce n’est pas honteux de rester chez soi un vendredi soir !

Je supporte très difficilement cette anxiété et tu me rends si sensible au stress…

J’en ai été plusieurs fois malade, j’étais incapable de manger ni de dormir et je faisais des crises d’angoisse à répétition. Tu m’as poussée à abandonner certains projets, aussi.

Avec toi, j’ai le cœur éraflé à coup sûr. C’est douloureux, certes, mais je sais désormais que je te dois une quantité de belles choses.

À mon hypersensibilité, je t’apprivoise enfin

Certes, il y a eu beaucoup de hauts et de bas, mais je dirais que toutes les deux, nous sommes arrivées à une certaine stabilité depuis environ 5 mois.

Bien sûr, tout s’est fait progressivement, et j’ai encore beaucoup à apprendre !

J’ai commencé par lire des articles et des livres sur toi, sur l’hypersensibilité. Ça m’a ouvert les yeux.

Je t’ai reconnue dans certaines caractéristiques, je me suis vue dans certains témoignages. Je n’étais cependant pas tout à fait sûre de moi.

J’ai ensuite passé beaucoup de temps à me demander si cela me correspondait vraiment, si je n’étais pas en train de me tromper.

Puis à force de me renseigner, j’ai fini par en avoir le coeur net. J’ai réussi à comprendre qu’après tout il n’y avait rien de grave de vivre avec toi et que c’était normal.

J’ai pris conscience que si je voulais en faire une force, il fallait que je t’accepte et surtout que je prenne confiance en moi !

Comment gérer son hypersensibilité? - PETITIPS

Ce que tu m’apportes

Aujourd’hui, je peux enfin te remercier du fond de mon âme pour ce que tu es : un cadeau.

Tu me fais entrer en résonance avec ce qui m’entoure, tu es une force qui me bouleverse, parfois me déroute.

Tu te métamorphoses aussi bien en angoisse viscérale qu’en bonheur insensé qui me broie le cœur.

J’apprends peu à peu à accepter tes multiples aspects, à ne plus t’entraver par des raisonnements destructeurs.

Je tiens à ce que tu continues de me faire vivre chaque évènement avec cette folle intensité qui me rappelle que je suis vivante. Car chaque chose vaut le coup d’être vécue, tentée, dépassée.

C’est à travers toi que je contemple le monde, à travers toi que j’en découvre les énergies profondes qui me façonnent. Alors merci de faire vibrer mes entrailles un peu trop fort.

À lire aussi : S’aimer comme on est et vouloir s’améliorer, c’est incompatible ?

Merci à toi, chère sensibilité

Merci de me faire ressentir toute la beauté du monde à la vue d’une feuille colorée par l’automne ou du soleil à travers les branches.

Merci de me donner cet amour pour le ciel qui me fait lever les yeux pour en admirer les mille et unes nuances. Grâce à toi, je m’émerveille de l’existence de multiples détails, et cela rend ma vie plus douce.

Merci de me faire pleurer dès qu’une musique, une image, une phrase ou une personne me touchent et déclenchent intimement en moi des remous difficiles à transcrire en mots.

Je ne veux plus jamais avoir à te dissimuler, aussi explosive que tu peux être.

Tu m’ouvres à une infinie tendresse, une profonde empathie et une créativité qui ne demande qu’à s’épanouir. Rien que pour cela, je te serai éternellement reconnaissante. Je ne t’échangerai pour rien au monde.

Tu resteras pour toujours ma compagne de vie que j’accueille dans chaque parcelle de mon corps. Et je tâcherais de prendre soin de toi.

Merci pour ta chaleureuse présence. Merci de me rendre finalement si humaine.

À lire aussi : Témoignage : Je suis hypersensible

Les Commentaires
17

Avatar de Luna3031
24 mars 2020 à 17h56
Luna3031
Bonjour,
Je m'appelle Luna et je suis étudiante en graphisme et moi-même hypersensible. Pour mon examen de fin d'année, j'aimerais réaliser un livre sur l'hypersensibilité et pour ça j'aurais besoin de témoignages et/ou de créations. Auriez-vous un peu de temps pour écrire quelque chose sur l'hypersensibilité? Vous pouvez écrire ce que vous voulez ou encore dessiner ou m'envoyer vos créations artistiques sur l'hypersensibilité. Pas besoin d'être un écrivain ni artiste, le but c'est d'exprimer ce que vous voulez sur l'hypersensibilité. Pas besoin non plus que ce soit un long texte ni un grand dessin, ça peut même être une phrase ou juste des mots. Vous avez total liberté. Le but est que ces témoignages aident d'autres personnes hypersensibles qui liront ce livre. N'hésitez pas à en parler autour de vous si vous connaissez quelqu'un que ça intéresses.
Si vous êtes intéressé vous pouvez m'écrire sur mon adresse email : [email protected]
  • Envoyez moi ce que vous voulez mais si c'est du texte je préfère qu'il soit écrit à la main et que ce soit une photo ou un scan.
  • Vous avez le choix de rester anonyme ou non, si vous voulez une photo de vous avec le témoignage vous pouvez m'en envoyer et si vous voulez que votre nom apparaisse dites-le moi.
  • N'hésitez pas à m'envoyer des questions par e-mail, je répondrais avec plaisir.
1
Voir les 17 commentaires

Plus de contenus Body positive

Grossesse
feat-ashley

« Mes vergetures ressemblent à l’arbre de vie » : la belle ode d’Ashley Graham à son corps enceint

Camille Abbey

06 déc 2021

Sport
Photo Didier Bonin

On vous emmène dans un cours de strip tease visant à… piétiner le patriarcat

Mathis Grosos

28 nov 2021

Société
Justin Bieber filtre

Le filtre Insta qui « rend gros » à coups de donuts, plus cringe que drôle

Eva Levy

23 nov 2021

Société
Podcast Matière Grasse

Abonnez-vous à Matière Grasse, le podcast anti-grossophobie de Gras Politique

Eva Levy

16 nov 2021

Body positive
Sarah-Jessica-Parker-en-couverture-du-magazine-Vogue-US-de-décembre-2021

« Que dois-je faire ? Arrêter de vieillir ? » : Sarah Jessica Parker dénonce l’âgisme visant les femmes

Anthony Vincent

08 nov 2021

3
Body positive
pexels-daria-liudnaya-8166408

On vous emmène dans un institut de beauté différent, qui prend soin de tous les corps

Anthony Vincent

06 nov 2021

5
Body positive
Jonah hill

Arrêtez de commenter le corps des autres — y compris celui de Jonah Hill

Aïda Djoupa

15 oct 2021

Développement personnel
Deux femmes noires, l'une pose sa tête sur l'épaule de l'autre.

Pour les personnes opprimées, « cultiver le plaisir est un acte de résistance »

Hélène Molinari

13 oct 2021

Mode
la-grande-fripe-smol

Une friperie « grandes tailles » ? Ça existe, et c’est en ligne !

Solenne Rivet

12 oct 2021

5
Body positive
Lena Dunham est victime de body-shaming grossophobe sur sa photo de mariage postée sur Instagram

Critiquée pour son poids sur ses photos de mariage, Lena Dunham rappelle que « minceur » ne rime pas toujours avec « bonheur »

Anthony Vincent

11 oct 2021

4

La vie s'écrit au féminin