Live now
Live now
Masquer
rester-chez-soi-vendredi-soir
Body positive

Non, ce n’est pas honteux de rester chez soi un vendredi soir !

28 oct 2016 22
Lu n’a pas envie de sortir ce soir, mais la pression sociale est difficile à affronter. Elle nous explique pourquoi rester chez soi un vendredi soir ne doit pas être honteux.

Ce soir, on me propose de sortir boire un verre pour l’anniversaire d’une connaissance. Mais ce soir, je n’ai pas envie ; je n’ai pas envie d’être sociable, pas envie de parler à des inconnus, pas envie de m’égosiller pour qu’on m’entende au milieu du brouhaha et de la musique qui passe à fond.

Alors je refuse, mais je vois bien que l’ami qui m’a proposé ça est déçu.

De la pression sociale pour sortir

Chaque fois c’est pareil, une certaine honte mêlée de peur s’installe insidieusement en moi. Et une petite voix dans ma tête, toujours la même, me reproche mon asocialité (oui, ce mot existe) :

« Tu es donc bien asociale, pour refuser cette invitation. Regarde autour de toi : tout le monde fait la fête, sort en boîte, boit et s’amuse ! Mais toi, tu veux rester dans ton coin, surtout ne pas parler aux autres. Tu fais presque pitié. »

Bien sûr, souvent, j’accepte de sortir, et je suis super contente de rencontrer des gens, d’en revoir d’autres, de boire un peu trop. Mais pas aujourd’hui, et dans le regard des autres, je vois que ce n’est pas « normal ».

Pour eux, tout le monde devrait vouloir sortir, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, exams ou pas, fatigue ou pas. Parce qu’on est jeunes, alors on doit sortir.

big-samedi-soir-detente

Prendre du temps pour soi ne devrait pas être une honte

Cette sorte de pression sociale, qu’on se met à soi-même mais aussi que d’autres nous imposent, met mal à l’aise des tas de gens, jeunes ou pas. Ne pas vouloir sortir, c’est trop souvent être vu•e comme le ou la rabat-joie, celui ou celle qui n’est jamais content•e, qui ne s’amuse pas.

Encore pire, ne pas vouloir ou ne pas aimer sortir en boîte, c’est le comble de l’asocialité. On se voit rétorquer :

« Mais sérieux, allez viens, on va se bourrer la gueule ! »

Oui, une autre fois, mais pas ce soir.

On a tou•tes ces moments où on préfère rester chez soi, sous la couette, avec un thé (ou ce que vous voulez), une série, un bouquin, et surtout seul•e. Prendre du temps pour soi ne devrait pas être une honte, au contraire : on a tou•tes besoin de se recentrer sur soi-même.

big-mona-chollet-chez-soi-interview

Du besoin d’être tranquille chez soi

J’écris ces mots aujourd’hui parce qu’il est difficile de voir à quel point nous sommes tou•tes comme ça, que nous avons tou•tes besoin d’être un peu asociaux et asociales, et c’est normal. Le côté ultra-social de notre génération nous empêche parfois de le dire : en apparence, tout le monde trouve cela génial de faire la fête.

Mais ne pas avoir envie de sortir, ça fait partie du jeu, et il est temps que chacun l’accepte sans honte et en parle ouvertement !

Alors osons dire :

« Une autre fois oui, mais pas ce soir, parce que j’ai juste envie d’être seul•e avec mon doudou, mon thé et le bouquin que je viens de commencer. Et oui, même un vendredi soir. »

pizza-time

À lire aussi : « Staycation » : prendre des vacances pour rester à la maison — Le Petit Reportage

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !

Les Commentaires
22

Avatar de elaphebolos
19 novembre 2017 à 12h57
elaphebolos
Je ne sors pas, je ne bois pas, je ne fume pas, je n'aime pas aller dans les bars, je n'ai quasiment jamais été en boite. Et ma vie est pourtant trop bien! Le soir, j'aime tellement rester chez moi, devant un film, une série, devant un livre, à peindre ou de coudre, écrire un nouveau livre ou de faire un jeu de société avec mon mec. J'ai pas le temps ni l'envie de traîner, écumer les bars pour faire plaisir à la société et surtout, faire croire que c'est "bien" et "normal" de boire jusqu'à vomir. J'ai l'impression que les gens font semblant d'aimer ça parce que c'est la norme...
3
Voir les 22 commentaires

Plus de contenus Body positive

pexels-daria-liudnaya-8166408
Body positive

On vous emmène dans un institut de beauté différent, qui prend soin de tous les corps

Anthony Vincent

25 nov 2022

6
Lifestyle
Sponsorisé

J’ai découvert trois films féministes géniaux grâce à un VPN

Humanoid Native
L'autrice afro-féministe Kiyémis, photographiée par Adeline Rapon, pour Albin Michel
Livres

L’autrice Kiyémis s’affirme comme votre « pire cauchemar » dans un essai libérateur

Anthony Vincent

11 nov 2022

2
Le naturisme explose au Royaume-Uni, peut-être grâce à la pandémie
Body positive

Le naturisme explose au Royaume-Uni, peut-être grâce à la pandémie

Anthony Vincent

08 août 2022

1
Une illustratrice efface la prothèse d’une activiste pour une campagne « body-positive » qui fleure bon le validisme
Body positive

Une illustratrice efface la prothèse d’une activiste pour une campagne « body-positive »

Anthony Vincent

03 août 2022

9
Une femme en patins à roulette et robe à sequins assise au sol
Sorties

Wheelz and Feet, la soirée en patins à roulette ou à pieds qui va vous faire tourner la tête

Anthony Vincent

20 mai 2022

thought-catalog-fnztlIb52gU-unsplash
Body positive

« Je créais des régimes mais tout ce que je pensais était faux » : une diététicienne fait son mea culpa

Marie Chéreau

22 avr 2022

16
ok_2
Body positive

À quoi ressemble un corps de 70, 90, 100 kg ? Des femmes le montrent sur TikTok et ça fait du bien

Barbara Olivieri

19 avr 2022

Capture d’écran 2022-04-19 à 09.58.28
Grossesse

Chez Vogue, on adore Rihanna mais on retouche sa ligne de grossesse dans le plus grand des calmes

Camille Abbey

19 avr 2022

Lizzo vit sa meilleure vie le cul à l’air (enfin à moitié) dans une masterclass d’amour de soi
Actualité mode

Lizzo vit sa meilleure vie le cul à l’air (enfin à moitié) dans une masterclass d’amour de soi

Anthony Vincent

12 avr 2022

[Site web] Visuel vertical Édito
Body positive

Cette nouvelle tendance TikTok refuse les filtres et célèbre la beauté « vraiment » naturelle

Marie Chéreau

05 avr 2022

La vie s'écrit au féminin