Pourquoi Léna Situations a t-elle eu si peur du prank signé McFly et Carlito ?


McFly et Carlito ont publié une vidéo dans laquelle ils s’introduisent chez leur collègue Léna Situations pour remplacer tous ses meubles par des Lego. Un prank aussi drôle qu'ambitieux, sauf qu'il a causé une peur bleue à la youtubeuse...

Pourquoi Léna Situations a t-elle eu si peur du prank signé McFly et Carlito ?
Cet article a été écrit par Gabriel Martineau, qui passe son stage de 3è chez madmoiZelle. Merci à lui !

3,3 millions, c’est le nombre de vues qu’a comptabilisé la dernière vidéo de McFly et Carlito en seulement 24 heures. Une collaboration avec la célèbre Léna Situations qui a fait boum, propulsant le contenu en numéro un des tendances !

Mais est-ce une réelle collaboration ? Dans la vidéo, la youtubeuse se retrouve victime d’un prank sympathique et sans animosité, cependant sa réaction paniquée fait écho à une peur générale des influenceuses : celle d’une violation de leur vie privée… avec tous les dangers que cela peut comporter.

Léna Situations terrifiée par le prank de McFly et Carlito

Quand elle rentre chez elle tard le soir après une journée éprouvante de tournage, Léna est prise de panique face à son intérieur bouleversé. Sa table, sa lampe, son bureau, son miroir, son sapin de Noël, son canapé, son tapis, ses plantes : tout est, du sol au plafond, transformé en briques Lego.

Paniquée, la youtubeuse va même jusqu’à foncer dans sa cuisine à la recherche d’un couteau.

Une fois le prank désamorcé et Lena remise de ses émotions, elle explique à McFly et Carlito qu’elle avait pris peur en pensant qu’un dangereux inconnu l’avait cambriolée.

Si l’histoire finit bien, puisque Lena a fini par rire à la blague, sa réaction reste bouleversante et authentique. Et en dit beaucoup sur une certaine forme de pression qui pèse sur les épaules des femmes célèbres…

Pourquoi McFly et Carlito ont pranké Léna Situations

Depuis des mois, le duo préparait cette blague sponsorisée par Lego. La fameuse marque de jouets a décidé de les accompagner dans leur projet de remplacer à l’identique tous les meubles d’une de leurs amies en petites briques de plastique.

Une blague cocasse mais qui aurait pu vite déraper, puisque les farceurs s’introduisent dans le cocon de la vie privée de la « victime », comme ils aiment l’appeler…

Nous avons demandé à Vincent Manilève, auteur du livre YouTube, derrière les écrans ?, de nous éclairer sur ce qui se passe en sous-texte dans cette vidéo.

« McFly dit : “Je suis à quelques minutes de chez Lena” alors qu’il se filme dans la rue. Par chance, je pense qu’il n’y a rien de reconnaissable à l’image — si on voyait une boutique par exemple, ça aurait pu poser problème. À ce moment-là, le but pour les pranksters c’est de ne pas filmer le quartier, ne pas donner aux gens de quoi se repérer. »

Le prank, une tendance répandue sur YouTube depuis de nombreuses années, est en effet connue pour dépasser parfois les limites, en cherchant à aller toujours plus loin que la blague précédente. La personne visée par la « blague » s’illustre bel et bien comme une victime… jusqu’à ce que la caméra cachée soit finalement exposée. Vincent Manilève l’affirme :

« C’est l’idée de surprise qui plaît aux internautes. »

Selon McFly et Carlito, voici la raison qui les a poussés à choisir Léna Situations comme cible du prank :

« Elle montre souvent son intérieur, son intimité, elle n’a pas trop de problèmes avec ça — et elle est souvent de bonne humeur, ce qui est important pour les caméras cachées. »

Argument qui tient la route… si on oublie que Léna contrôle tout de même ce qu’elle choisit de dévoiler ! Vincent Manilève acquiesce :

« Les youtubeuses font très, très attention aux images qu’elles montrent de l’environnement immédiat de leur domicile. Il y a eu un nombre hallucinant de problèmes de harcèlement, de gens qui viennent sonner la nuit, qui attendent en bas de chez elles, cachés… »

Les figures féminines publiques : une vie privée convoitée

Les influenceuses comme Léna collectionnent des centaines de milliers, voire des millions de followers. La jeune femme a déjà témoigné des nombreuses insultes et menaces parfois persistantes et très intrusives qu’elle subit au quotidien, comme lorsqu’elle s’était affichée sur Twitter avec sa robe trop décolletée au goût de certains et certaines.

La ligne entre vie privée et vie publique se brouille ; le court-métrage Influenceuses de Sandy Lobry paru mi-2020 illustre parfaitement l’implication totale, qui peut devenir malsaine, de certains fans dans l’intimité de leurs influenceuses préférées.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sandy Lobry (@sandy.lobry)

Les cambriolages à répétition des personnalités publiques féminines qui dévoilent leur quotidien sur les réseaux sociaux en ont même poussé certaines à quitter la France. On pense notamment à Maeva Ghennam, qui a vu des malfaiteurs s’introduire chez elle à deux reprises en mai et novembre 2020.

Être une femme célèbre, c’est parfois devenir la cible de stalkers qui sont prêts à tout pour savoir la moindre information sur la vie privée de ces femmes incarnant, pour beaucoup, une figure de perfection . Taylor Swift avait notamment fait les frais de stalkers « fous d’elle », l’un d’entre d’eux allant jusqu’à pénétrer chez elle à plusieurs reprises pour finir derrière les barreaux !

Et ça ne s’arrête pas aux chanteuses ou influenceuses : Cécile Duflot a récemment raconté sur Twitter l’enfer qu’elle vit elle aussi, comme une menace perpétuelle depuis trois ans, à cause d’un homme qui la harcèle sans cesse.

Aujourd’hui, c’est un fait : les femmes célèbres, sur Internet comme ailleurs, sont plus critiquées et plus menacées que les hommes du fait d’un droit de regard inspiré par le patriarcat. Les stalkers de figures féminines osent des choses invraisemblables pour satisfaire une curiosité qui n’a pas lieu d’être.

En s’infiltrant chez Léna Situations, McFly et Carlito franchissent le cap d’entrer dans la vie privée de leur victime. Jusqu’à inspirer les potentiels stalkers ? Vincent Manilève tempère :

« McFly et Carlito sont extrêmement conscients de tout ça, d’ailleurs ils gardent le lieu du domicile privé. Il y a une règle tacite entre eux, puisqu’ils sont tous concernés par la protection de leur vie privée et de leur domicile. Ils savent pertinemment qu’ils doivent faire attention à ça. »

Si le titre de la vidéo de McFly et Carlito annonce la réaction de Léna comme « géniale », elle témoigne surtout d’une angoisse liée à sa position de personnalité publique qui voit sa vie privée mise en danger… Une angoisse, pour le coup, commune à beaucoup de femmes.

À lire aussi : Que dit l’attaque de Kim Kardashian sur notre empathie vis-à-vis des stars ?

Un madmoiZeau

Un madmoiZeau


Tous ses articles

Commentaires

Tuna

Au-delà de l'aspect assez malsain et pas très fin du prank, je pense qu'en vrai ça doit être tellement relou. Là je parle pas juste de la peur du début (qui doit être horrible déjà à vivre) mais de toooout ce qui vient forcément après le temps de tout remettre en place alors qu'en fait t'as rien demandé. Je pense qu'il y a trois phases : celle du début où on a super peur parce qu'on ne comprend pas, la deuxième où on comprend avec soulagement que c'est juste une blague des potes et où on rigole parce que finalement c'est bon délire, et la troisième où on réalise que c'est bien mignon mais que là en fait il va falloir attendre deux heures que les mecs redéménagent tout le salon et ramènent les affaires qui sont on ne sait où.
Non mais parce que ça se fait pas en cinq minutes tout ça. Imaginez, elle était juste fatiguée de sa journée, elle voulait se poser 5 minutes avec une tisane avant de retourner bosser et bim, tout un salon en légo inutilisable pendant des heures...
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!