Le pouvoir de Rihanna sera-t-il assez puissant pour rendre tendance même le vernis écaillé ?


En couverture du Vogue italien spécial « Do It Yourself », Rihanna porte une manucure qui donne un effet écaillé volontairement. Un statement beauté inattendu, qui fait relativiser l’injonction à la perfection.

Le pouvoir de Rihanna sera-t-il assez puissant pour rendre tendance même le vernis écaillé ?

Tout ce que fait Rihanna ne se transforme pas forcément en or ou tendance accessible, mais c’est vrai qu’elle peut donner matière à réfléchir vu combien ses moindres faits et gestes s’avèrent ultra-médiatisés.

Dernier phénomène en date, c’est son édito photo pour le numéro de juin de l’édition italienne du magazine Vogue. Conformément au thème « Do it yourself » du numéro, Rihanna a elle-même assuré le stylisme et la photographie !

Rihanna porte des ongles au vernis écaillé en couverture du Vogue italien

On est tous et toutes notre propre styliste, OK, mais ce choix est rarissime pour un média de cette envergure, où avoir un styliste, une personne dédiée aux cheveux, une autre au maquillage, et encore une autre pour la manucure s’apparente au minimum syndical. Pandémie oblige, cette série d’autoportraits de la chanteuse barbadienne a dû être beaucoup plus simple à organiser, y compris niveau manucure !

En effet, parmi les choses qui rendent cette série d’autoportraits d’autant plus mémorable, notons les ongles de Rihanna ! À la fois soigné, à la fois complètement éparse, son vernis à ongles donne l’impression d’être volontairement écaillé. Encore un truc qui peut nous arriver involontairement dans la vraie vie sans qu’on en fasse tout un foin… Ou qui peut causer des remarques négatives et procès en négligence.

Vernis écaillé et tenue sursapée, une tendance en contraste

En réalité, le vernis écaillé était carrément présenté comme une tendance en 2008, notamment par le New York Times. Mais déjà, à l’époque, le journal américain pointait le double standard en la matière :

« “Une fille mince avec un beau sac à main aura l’air de l’avoir fait exprès”, a déclaré Deborah Lippman, une manucuriste qui a travaillé sur les mains de Gwyneth Paltrow, Mary J. Blige et Madonna. “Ces fichues filles minces peuvent s’en tirer avec n’importe quoi…” »

Comprendre : c’est le décalage entre une allure perçue comme sophistiquée dans un cadre prestigieux qui peut rendre stylé la manucure négligée. Or, a-t-on vraiment envie de se sursaper afin qu’arborer du vernis généreusement écaillé passe pour un statement mode plutôt qu’une négligence ?

Car, clairement, dans la vie quotidienne et ordinaire, ce faux coup de génie aura plutôt l’effet d’une tempête dans un verre d’eau… mais il peut avoir des conséquences — vous coûter un job lors d’un entretien d’embauche, par exemple. Sans surprise, le commun des mortels ne sera pas traité à la même enseigne avec ce genre de manucure que l’artiste caribéenne !

À lire aussi : Madmoizelle lance « Matières Premières », son nouveau podcast sur la mode éthique, 100% transparent

Anthony Vincent

Anthony Vincent


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!