Live now
Live now
Masquer
grand-mere-bebe
Chère Daronne

Je ne supporte pas que ma mère prenne mon bébé dans ses bras !

La Daronne répond à toutes vos questions, en essayant de ne pas trop être à côté de la plaque.

La Daronne est la reine des conseils pas si cons enrobés dans une grosse dose d’humour plus ou moins subtil. La voici de retour pour voler au secours d’une lectrice !

La question pour la Daronne

Chère Daronne,

Mon fils a bientôt un mois et en plus de l’amour inconditionnel que je lui porte, j’ai aussi développé une possessivité assez difficile à vivre et surtout vis-à-vis de ses grand-mères.

Quand elles me demandent si elles peuvent le prendre dans leurs bras, j’accepte, car je ne veux pas être désagréable, mais ça met une colère pas possible.

Lorsque ma mère l’appelle « mon petit trésor », le déterminant possessif me fait vraiment vriller, comme si je devais être la seule femme de sa vie. Je sais bien qu’il ne m’appartient pas et que c’est super qu’il soit tant aimé par ses grand-mères, mais je ne peux pas m’empêcher d’éprouver cette possessivité quasi animale, cette rancœur.

Est-ce « normal » ? Puis-je réfréner les élans de ses grand-mères sans passer pour une mégère ?

Merci d’avance de tes conseils.

Lucie

Mon petit hochet en bois,

Tu sais pourquoi on m’appelle la Daronne ? Parce que je suis une Daronne pardi ! Et en tant que Daronne, je sais à quel point l’arrivée d’un enfant peut faire, comment dire ça de façon édulcorée… peut faire l’effet d’une grosse tarte dans la tronche. Bienvenue dans la maternité, ce monde merveilleux où tu ne sais pas bien pourquoi ni comment, mais tous les traumas et les névroses du monde débarquent en mode « Coucou, c’est nous ! On va venir vivre avec toi ! ».

Quand tu deviens mère, tu te mets à avoir des comportements que tu ne comprends pas et puis surtout, et c’est ça qui est bon… : Tu ne réagis pas DU TOUT de la manière à laquelle tu t’attendais. Tu pensais que tu allais être flex, tu te retrouves rongée par l’angoisse. Tu croyais que tu allais kiffer le bébé au premier regard, mais en fait, c’est juste un grenouilleau chauve et bruyant. Tu pensais au contraire que l’amour viendrait avec le temps et voilà qu’un élan aussi fort que douloureux emporte tout sur son passage.

La bonne nouvelle, c’est que contrairement à ce que veulent te faire croire les injonctions sociétales, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de réagir à l’arrivée d’un enfant. Tes besoins et tes envies sont absolument légitimes, même si ce ne sont pas les besoins et les envies des autres.

La mauvaise nouvelle, c’est que va expliquer ça aux mamies gagas qui meurent d’envie de serrer dans leur bras cet enfant qu’elles aiment déjà si fort. MAIS OUI MOINS FORT QUE TOI.

Tu as le droit de refuser qu’on tienne ton bébé

J’ai invoqué mon ami Google et la plupart des internautes se positionnent en ta faveur : si la mère ne veut pas que les autres tiennent son bébé, qu’il en soit ainsi. De toute façon un bébé, ce n’est pas un jouet. Ou alors un jouet bien pourri des années 90 qui continue de faire du bruit même après qu’on ait actionné le bouton veille. Et qui aurait intérêt à manipuler un truc pareil ? Personne. Voilà.

Ce que je sais par contre, c’est que la co-mmu-ni-ca-tion est primordiale. N’hésite pas à partager ton ressenti avec ton entourage. Verbalise ton malaise et explique à tes proches qu’il ne les vise pas personnellement, mais que tu vas quand même agir en conséquence. 
Et en attendant que ça se décante, rappelle aux mémés qu’il existe de nombreuses manières de s’investir auprès de leur petit-fils qui n’impliquent pas le fait de baver dessus : petits plats, cadeaux, oreille attentive, balades en famille, les idées ne manquent pas.

Prends le temps qu’il te faut pour devenir mère

Même si tu as parfaitement le droit de vouloir fusionner avec le bébé, loin du monde extérieur, en pratique, je pense quand même que ça vaut le coup d’identifier les raisons de ta possessivité viscérale.

Il peut s’agir d’un état passager que tu es autorisée à vivre à ton rythme (on ne dirait pas trop que je parle comme un compte Instagram bienveillant ?). Il peut aussi s’agir d’une situation qui s’installe sur le long terme et dans ce cas, lorsque tu te sentiras prête, tu pourras t’interroger sur les raisons qui te poussent à agir de la sorte. 

En règle générale, garde à l’esprit que loin des clichés du bonheur absolu, le post-partum et la maternité, c’est un tsunami. Oh oui, regarde-moi enfoncer des portes ouvertes. Au moindre coup de mou, à la moindre incertitude, tu ne dois surtout pas hésiter à demander de l’aide.

Te comprendre, envisager les choses sous ce nouveau jour, transitionner, lâcher (un peu) prise, voir contacter un professionnel si ça devient trop chaud, tout ça prend du temps. Mais tu sais quoi ? On n’est pas aux pièces, tu viens seulement de commencer ce gros machin de maternité, tu n’as absolument pas besoin de maîtriser le dossier. Entre nous, moi ça fait des années que je suis dedans, je ne pige toujours pas grand-chose et ce n’est pas grave. De toute façon, personne ne comprend rien au game et navigue à vue en faisant de son mieux.

Des excuses bidons pour qu’on ne touche pas le précieux

En attendant d’y voir plus clair et de savoir si ta possessivité est vraiment problématique ou si elle va s’apaiser d’elle-même dans quelques mois, il existe aussi des excuses imparables pour empêcher les mamies de toucher bébé.

  • Oh non ! Le bébé a une gastro fulgurante et ultra contagieuse, on en sait quelque chose ! Ne nous touchez pas ou vous serez maudits.
  • Il dort ! Et il a mal dormi cette nuit, désolé, on ne peut pas le réveiller. Hein quoi , vous entendez des gazouillis ? Non, c’est le voisin. Comment ça, on vit dans une maison isolée ? Oh alors ça doit être un fantôme !
  • Le pédiatre nous a dit qu’avec toutes les épidémies qui traînent depuis la fin du Covid, il fallait éviter que d’autres personnes que les parents touchent le nourrisson. OUAIS BAH OUAIS, moi aussi ça m’a semblé extrême et je me suis empressée de demander un deuxième avis. Malheureusement, toujours le même. 
  • Bonjour, vous êtes bien sur notre boite vocale, nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Veuillez laisser un message après le bip.
  • DING DONG (bruit de sonnette) ! ………………………………………………………………………
  • – Slt ma chérie, je peux venir voir mon petit trésor ajd  *gif animé ourson avec des cœurs* 
    Coucou Maman ! Ça va et toi ? C’est clair que 20 degrés en octobre ça fait flipper !

Quant au fait que ta mère appelle le bébé mon petit trésor, tout dépend de votre relation. Tu peux décider de lui demander frontalement d’arrêter si tu lui fais confiance, ronger ton frein ou même prendre des distances, surtout si le passé vient se mêler au présent (quelle belle phrase pour une fin de courrier).

Quoiqu’il arrive, je te souhaite bonne chance, tu vas voir, c’est l’enfer, mais tu vas rigoler (promis),

La grosse grosse bisette

Ta daronne

Crédit photo image de une : Getty Images Signature


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

32
Avatar de Lia_Stilton
19 juin 2023 à 10h06
Lia_Stilton
Je suis assez partagée sur ce sujet.
D'un côté, je trouve ça important que l'enfant apprenne à connaître ses grands-parents, et je trouve ça un peu abusé de vouloir empêcher la grand-mère de lui donner un surnom.
Cependant, de l'autre côté, je trouve qu'un mois, c'est beaucoup trop jeune pour présenter le bébé à tout un tas de personnes. Je ne dis pas ça pour que les parents se sentent coupables, peut-être que leur famille a insisté et qu'ils n'ont pas osé dire non par peur du conflit, mais il ne faut pas oublier que le bébé a seulement quelques semaines, il est donc extrêmement fragile ; ça me semblerait judicieux de limiter un peu les visites et les portages. Cela permettrait aussi aux parents de souffler et de prendre le temps de créer un lien avec leur enfant.
Je ne veux pas d'enfants, par contre ça me ferait plaisir d'avoir une relation agréable avec les enfants de mes amis ou de mes cousins (je me vois bien marraine par exemple) ; en revanche, j'ai toujours pensé que je ne viendrai pas à la maternité à moins que les parents ne m'y aient explicitement autorisée, et que je ne leur rendrai pas visite dans les premiers mois de vie du bébé sans qu'ils ne me le demande.
0
Voir les 32 commentaires

Plus de contenus Chère Daronne

Source :  Maridav
Chère Daronne

Help, je suis en couple libre et mon mec couche avec son autre partenaire, mais plus avec moi

10
Lifestyle

Fête des Mères : 5 idées d’activités cocooning pour se faire plaisir

Humanoid Native
Source : Kampus Production de Pexels
Chère Daronne

Help, mon mec est frustré par mon manque de libido !

18
Source : Motortion de Getty Images
Chère Daronne

Help, ma belle-mère présente des femmes à mon conjoint dans mon dos !

16
Source : Ikostudio
Chère Daronne

Help, mon mec m’a caché qu’il était riche !

42
Source : IherPhoto de Getty Images
Chère Daronne

Help, ma copine a un fantasme bizarre et j’ai du mal à l’accepter

16
Source : Ivonne Wierink
Chère Daronne

Chère Daronne, combien de temps doit-on attendre avant de se marier ?

15
Source : pixelshot
Chère Daronne

Je suis enceinte et je fume, help !

35
Source : Odua Images
Chère Daronne

Chère Daronne, j’ai le droit de fouiller dans le téléphone de mon ado ?

10
Source : Elnur
Chère Daronne

Mon plan cul est enceinte, elle veut garder le bébé. Je fais quoi ?

92
Source : Arthur Krijgsman de Pexels
Chère Daronne

Help ! Je veux mettre mon fils dans une école privée, mais mon mec ne veut pas !

57

Pour les meufs qui gèrent