Adieu, Game of Thrones, adieu le récap rigolo, et merci pour tout

Game of Thrones a tiré sa révérence. L'occasion pour Mymy de rendre hommage à une série qui l'a tant accompagnée, et à ses fans qui l'ont aidée à s'épanouir !

Adieu, Game of Thrones, adieu le récap rigolo, et merci pour tout

C’est terminé.

L’épisode 6 de la saison 8 de Game of Thrones a marqué la fin d’une série historique, qui a su fédérer des millions de personnes à travers le monde, dépasser les barrières de son genre et faire vibrer la planète entière.

Game of Thrones, c’est terminé et j’ai un petit pincement au cœur. Mais je suis heureuse que la saga ait été dans ma vie !

Game of Thrones, une histoire pour les rassembler tous

Rarement une fiction m’aura fait ressentir autant de choses.

Déjà fan des romans Le trône de fer, je savais bien ce que George R.R. Martin était capable de susciter au niveau émotionnel. Il aurait fallu me voir balancer mon bouquin à travers la pièce au moment du Red Wedding !

Contrairement à la croyance populaire, les morts ne sont pas gratuites dans Game of Thrones, mais elles sont souvent efficaces. Et celle de Ned Stark a fait comprendre à tout le monde qu’il s’agit d’une série pas comme les autres.

Westeros, ses royaumes, ses menaces, ses héros et héroïnes n’existent pas. Ça n’a empêché personne de s’y investir corps et âme : comme Harry Potter en son tempsGame of Thrones a résonné chez des centaines de milliers de gens.

Le réalisme brut de la série, malgré la présence de magie et de dragons, est probablement ce qui en a fait un tel phénomène.

Car la vraie vie, en soi, n’est pas juste. Des personnes pleines de bonne volonté échouent. Des enfoirés s’élèvent. Des morts inattendues surviennent.

Et il faut continuer, car le temps passe inexorablement, jusqu’à effacer jusqu’aux souvenirs de celles et ceux qui ont péri.

All men must die, tous retourneront à la poussière, mais ça ne veut pas dire que leur vie aura été vaine, qu’elle ne mérite pas d’être racontée.

C’est la leçon finale de la série, même si je la trouve un peu bâclée au niveau de l’exécution : les histoires sont ce qui nous rendent immortels. Ce qui nous rendent humaines. Ce qui nous différencient des ténèbres sans cœur.

Game of Thrones a donné au monde entier un récit dans lequel se reconnaître, avec lequel grandir, réfléchir, se remettre en question.

Chaque dimanche/lundi, pendant bien des printemps et bien des étés, des humains que tout éloigne ont été réunis par cette simple magie : celle d’une bonne histoire.

Game of Thrones, la fantasy loin des clichés

Difficile de prédire le succès de Game of Thrones au moment de la saison 1, en bonne partie à cause du genre dans lequel la série s’inscrit : celui de la fantasy.

Bien des gens ne jurent que par les chevaliers, les dragons et les châteaux, mais c’est aussi ce qui a rebuté pas mal de monde dans un premier temps.

Combien m’ont dit :

— C’est quoi ton truc là ? Ah non mais j’aime pas moi les trucs en costumes, les trucs médiévaux avec des sorts et tout, je préfère les séries réalistes.

Car la fantasy, pour beaucoup, c’est de l’imaginaire, c’est presque pour les enfants ; ça ne ressemble pas à la vraie vie, parfois crasse, sombre, injuste, et surtout loin d’être manichéenne.

Game of Thrones a fait comprendre à plein de gens que la fantasy n’est pas forcément simpliste.

Le grand méchant n’a pas à être une entité maléfique incompréhensible à la Sauron, les gentils n’ont pas à être fondamentalement bons.

Parfois même, il n’y a ni méchant, ni gentils, juste des humains et humaines persuadées d’avoir raison, pour le meilleur comme pour le pire.

Il n’y a que la politique, les egos, les enjeux, l’amour et le deuil, la peur et le courage, les petites histoires dans les grandes, qui tissent l’Histoire avec un grand H.

Grâce à Game of Thrones, certains ont lu leur première saga de fantasy, et se rabattront peut-être sur L’Assassin Royal ou Le nom du vent pour combler le manque…

Réussir à faire sortir un genre de sa « niche », c’est un tour de force, accompli haut la main par George R.R. Martin, et par HBO !

Game of Thrones et le récap rigolo

Hier, j’ai publié le dernier récap rigolo de Game of Thrones. Et. Ça. M’a. ÉMUE. Mais pas autant que les messages que j’ai reçus suite à ce post :

View this post on Instagram

5 ans. 5 ans et 4 saisons que @fabflorent m’a donné son go pour écrire des blagues de con sur les épisodes de #GameOfThrones et en faire des récaps rigolos. 5 ans de « Obé ? Non c’est Pano » et autres « Hello darkness my old friend ». 5 ans que vous êtes des milliers à faire de mes vannes un rendez-vous et à me laisser vous faire rire. Ça va me manquer. Encore plus qu’Oberyn Martell. Merci tout le monde de m’avoir autorisée à apprendre que : chui marrante. Merci @madmoizelledotcom le sang. Merci George R.R. Martin et HBO parce que quand même. On se revoit un de ces quatre avec des idioties – sur des captures d’écran ou autres chose. Car les blagues aussi ont le droit de dire : not today.

A post shared by Mymy Haegel (@mymyhgl) on

C’est une chose précieuse, le rire. Surtout dans une époque un peu pétée comme la nôtre.

Au fil des saisons, le récap rigolo est devenu un rendez-vous. Les fans ont eu aussi hâte de le lire que de voir l’épisode. J’ai vu des gens diffuser mes blagues de con sur un mur entier, avec un projecteur HD.

J’ai rarement été aussi fière. Et aussi touchée.

Vous avez été tellement nombreux et nombreuses à me remercier, alors c’est moi qui vous remercie. Merci de m’avoir laissée vous faire rire.

Je ne compte pas m’arrêter d’être marrante, mais les récaps rigolos de Game of Thrones sont bel et bien finis, comme la série. C’est une page qui se tourne. Et une happy end, grâce à vous !

Voilà pourquoi Game of Thrones va me manquer. Et toi, la série va-t-elle laisser un vide dans ton existence ? Si oui, comment vas-tu le combler ?

À lire aussi : L’adieu officiel à Game of Thrones par les acteurs principaux

Mymy

Mymy

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle et gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Lysette

Merci Mymy, moi aussi j'ai beaucoup aimé les recaps et je me suis précipité en mode, voyons ce que Mymy en a penser. Et je suis d'accord avec toi, ça fait le même pincement que pour Harry Potter, fini les théories (ce moment quand tu as lu le livre, que tu as deviné L+R, et que la série confirme!), les discussions après les épisodes. Game of thrones c'était surtout enfin des personnages gris, auxquels on s'attache d'autant plus du coup. Tout n'est pas fini car il reste les livres (petite prière à R'hllor pour qu'on aie un jour winds of winter, je parle même pas de a dream of spring.).

Dans les futurs séries, j'attend beaucoup de l'adaptation de à la croisée des mondes, good omen devrait être bien sympa, sinon il y a la série the witcher qui si elle est bonne pourra donner du matériel pour des recaps (mais j'ai quand même pas de grands espoirs, et c'est loin d'avoir la subtilité de GoT)
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!