Live now
Live now
Masquer
film-portal-j-j-abrams
Cinéma

Ce que j’aimerais voir dans le film « Portal » chapeauté par J.J. Abrams

Un film consacré au jeu vidéo Portal est en développement, avec J.J. Abrams aux commandes ! Pour lutter contre l’impatience suscitée par cette annonce, voici ce que Lise aimerait y trouver.

Le film Portal, c’est un peu le Last Guardian du cinéma : il est annoncé, puis reporté, puis oublié, puis ré-annoncé… À force, on finit par perdre espoir. Mais les fans de Chell, GLaDOS et Wheatley (SURTOUT de Wheatley) ne doivent pas perdre espoir. J.J. Abrams assurait ce mois-ci que l’idée était toujours en développement. Hé bien Jeffrey (je peux t’appeler Jeffrey ?), si jamais t’as besoin, j’ai quelques idées sur la direction que pourrait prendre ton film !

Attention : cet article va spoiler quelque parties de Portal 1 et 2. Lectrice ou lecteur geek, si tu n’es pas à la page (c’est que ça se fait vieux mine de rien, le second opus a déjà cinq ans), passe ton chemin !

Parce que ok, J.J. Abrams c’est Star Wars, Cloverfield ou Armageddon… Des trucs qui sont pas là pour rigoler. Mais Portal, c’est GLaDOS enfermée dans une patate ou encore des tourelles tueuses qui chantent ! Voici donc quelques trucs que j’aimerais découvrir dans le film Portal.

Une intelligence artificielle en personnage principal

Dans Portal, on incarne Chell, une jeune femme perdue dans un labyrinthe de salles de test. Malheureusement, la pauvre ne décroche pas un mot de tout le jeu, et il est finalement difficile d’en savoir plus sur elle. Par contre, ceux qui ont la tchatche, ce sont les robots.

Et si pour une fois, on laissait les humain•e•s de côté ?

Dans le premier opus, c’est la sadique GLaDOS qui nous « guide » au milieu des pièges mortels. Dans le second, c’est le gentil Wheatley qui se révèle en fait pas si sympa quand il se retrouve aux commandes de l’environnement. Dans tous les cas, ce sont eux les plus drôles du jeu et leurs changements d’humeur sont aussi divertissants que dangereux.

Et si pour une fois, on laissait les humain•e•s de côté et on essayait de comprendre ce qui se passe dans le cerveau électronique de ces tas de circuits ?

wheatley2

Comme dit ma mère, on lui donnerait le bon Dieu sans confession…

Plus d’infos sur ce qui se passe dehors

Portal se déroule dans le même univers qu’un autre jeu du même éditeur, Half Life. Plus précisément, Portal 1 se déroule entre Half Life 1 et 2, et Portal 2 se déroule bien après les trois premiers jeux. C’est bon vous suivez ?

Comme Portal 2 se déroule bien après Half Life, on ne sait pas vraiment où en sont les humain•es.

Half Life

permet d’en savoir un peu plus sur ce qui se passe à l’extérieur du laboratoire où est enfermée Chell. Suite à des expériences scientifiques qui ont mal tourné, des extraterrestre avides de pouvoir et clairement pas amicaux ont pris le contrôle de la Terre. À croire qu’il vaut mieux être enfermée dans les laboratoires meurtriers d’Aperture Science…

La Terre est en proie à des conflits opposant les humain•es, les colons et même d’autres races extraterrestres se battant d’un côté ou de l’autre. C’est devenu un vrai bazar à base de propagande, de contrôle de la reproduction humaine et même d’humains à la solde des méchants.

milice-potection-civile

Booooouh pas beau.

Comme Portal 2 se déroule bien après Half Life, on ne sait pas vraiment où en sont les humain•es. Peut-être qu’ils/elles sont tou•tes mort•es, peut-être qu’ils/elles ont bouté les extraterrestre hors de la Terre, peut-être qu’ils/elles sont encore en train de se battre… Qui sait ?

Une vraie histoire pour Chell

Chell est un personnage féminin, ce qui est cool en soi. Elle n’est jamais mise en avant pour son physique, ou pour son charme. Mais du coup, on ne la voit jamais et on ne l’entend même pas. Comme Portal est un first person shooter, on a rarement l’occasion de voir qui on incarne (l’astuce en fait c’est de créer deux portails face à face, du coup quand on rentre dans l’un on voit notre propre dos dans l’autre).

Chell est finalement très mystérieuse, et plutôt intrigante…

Chell est donc finalement très mystérieuse, et plutôt intrigante… On sait simplement qu’elle a été enlevée à ses parents par GLaDOS et conservée dans un coma artificiel jusqu’au début de Portal 1. On sait aussi qu’elle est anormalement résistante et très persistante.

C’est intéressant mais c’est pas très précis. Des tas de théories de fans circulent sur internet (par exemple sur Reddit) à propos de Chell. Mais plus que des théories, je veux des faits ! Je veux l’entendre dire des trucs, raconter sa vie, rencontrer d’autres gens (parce que la solitude se fait sentir quand même), je veux la voir courir dans les champs loin des laboratoires aux murs blancs et aux tourelles tueuses d’Aperture Science.

Une version comédie musicale

Et pourquoi pas ? J’ai toujours détesté les comédies musicales, mais depuis que j’ai découvert Crazy Ex-Girlfriend, ma perception des chansons en plein milieu de l’action a radicalement changé. La musique de fin de Portal 2 et probablement l’une des meilleures OST que j’ai jamais entendues (et vous savez comme j’aime les OST).

Il n’y a pas que GLaDOS qui aime pousser la chansonnette. Une pièce cachée dans Portal 2 nous permet d’entendre des tourelles chanter en chœur, et ça rend drôlement bien.

Et ne parlons pas de la scène de fin qui doit probablement être l’une des plus mythiques de l’histoire du jeu vidéo.

Ils ont tellement l’oreille musicale chez Valve que je leur confierai bien l’écriture d’une comédie musicale. Allez J.J., t’as pas envie de voir ce que ça donne ?


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

3
Avatar de Hannah-Scarlett
3 avril 2016 à 20h04
Hannah-Scarlett
Je suis d'accord qu'une histoire qui nous raconterait le passé de Chell serait sympa !
Par contre je m'insurge, portal n'est pas un fps! on a un gun et on est à la premiere personne mais ce n'est pas du tout le même gameplay ni les memes objectifs...
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Cinéma

 Hannah Gutierrez-Reed // Source : The Wrap
Culture

« Amateure », « négligente » : l’armurière de Rust d’Alec Baldwin condamnée à 18 mois de prison

Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
Anatomie d'une chute
Culture

Merci Judith Godrèche : les enfants seront désormais accompagnés sur les tournages

1
Semaine de la critique 2024 / Hafsia Herzi
Culture

La Semaine de la critique, notre sélection préférée à Cannes, a dévoilé ses films en compétition

Bridget Jones // Source : Splendor Films
Culture

Casting, résumé : tout savoir sur Bridget Jones 4 et sa Bridget en daronne veuve

[PR] Image de une • Verticale
Culture

5 anecdotes sur Virgin Suicides, de la plus cool à la plus glauque (comme le film)

Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9
Booksmart
Culture

Netflix : les 7 meilleurs films lesbiens à voir et à revoir

Source : Madmoizelle
Culture

Violences sexuelles dans le cinéma : « Les actrices qui parlent acceptent de sacrifier leur carrière »

La pop culture s'écrit au féminin