Est-ce que Joker tue [SPOILER] dans le film ? J’ai la réponse !

Dans le film Joker, le sort d'un personnage reste en suspens... Arthur Fleck lui a-t-il fait du mal ? Eh bien ce n'est plus un mystère !

Est-ce que Joker tue [SPOILER] dans le film ? J’ai la réponse !
Attention spoilers

Pour la critique sans spoilers de Joker c’est ici, si tu n’as pas vu le film passe ton chemin !

Joker était l’un des films les plus attendus de 2019, et il cartonne au box-office depuis sa sortie.

Même si l’intrigue en est plutôt simple, elle comporte une grosse zone d’ombre…

Qui vient d’être élucidée !

Joker et sa fausse romance avec sa voisine

Arthur Fleck, avant de devenir le Joker, semble avoir une relation amoureuse avec sa voisine Sophie, incarnée par Zazie Beetz.

Cependant, cette romance n’existe que dans sa tête. À cause de ses troubles mentaux et du fait qu’il est privé de médicaments, l’anti-héros a inventé toute une jolie histoire…

C’est révélé dans le film par une série de flash-backs dans lesquels Sophie est effacée de l’image, afin que le public comprenne qu’il ne s’agissait que d’une illusion.

Joker tue-t-il sa voisine Sophie ?

Logiquement, la jeune mère célibataire a très peur lorsqu’elle trouve Arthur, un quasi-inconnu, posé sur son canapé.

On retrouve l’homme torturé chez lui, après une ellipse. Impossible de savoir s’il s’en est pris à Sophie, et/ou à sa fille.

Eh bien sache que Lawrence Sher, directeur photo sur Joker, a révélé dans une interview à /Film ce qu’il s’est passé !

« Des gens me demandent « Est-ce que [Sophie] a été tuée ? ». Todd [Phillips, le réalisateur, NDLR] a toujours été clair : elle n’a pas été tuée.

Arthur tue des gens qui lui ont causé du tort d’une façon ou d’une autre, et Sophie ne lui a jamais causé du tort. »

Ouf ! Me voilà rassurée !

En effet, Sophie n’a rien fait pour « mériter » de mourir (note les guillemets, hein). Et le fait qu’Arthur ne lui fasse pas de mal écorne la polémique selon laquelle Joker glorifierait une forme de violence misogyne.

Bon, par contre, ça écorne aussi ma super théorie « la fille de Sophie deviendra Catwoman et se vengera du Joker », présentée dans Sors le popcorn, le nouveau podcast ciné-séries de madmoiZelle

Mais si tu me suis depuis un moment, tu es habituée à mes théories foireuses qui ne se vérifient que très rarement !

J’en profite pour te rappeler que malgré les rumeurs, aucune suite n’est confirmée pour Joker, qui a été pensé comme un film unique.

Même si, vu son succès, il est possible que des négociations soient en cours… Compte sur moi pour te tenir informée !

À lire aussi : « The Killing Joke » (Batman), ou les (possibles) origines du Joker

Mymy

Mymy

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle et gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Ethween

Moi non plus j'avais pas imaginé un instant qu'il l'avait tuée ! Par contre, le "vous vous appelez Arthur, vous habitez au bout du couloir ? " suffisait amplement pour qu'on sache que leur relation était le fruit de son imagination, pas besoin de nous refaire toutes les scènes du film, c'était un peu prendre le spectateur pour un débile...
Au-delà de la question sur "lui a t'il fait du mal ?" ma vraie question à la fin du film est "Wayne est-il le père du Joker ?" Et je trouve que c'est un enjeu intéressant parce que pour le coup, c'est une parole contre une autre, et rien ne nous indique que la mère du Joker a vraiment tout inventé comme le prétend Wayne. Vu la puissance du type, il a très bien pu l'envoyer en hopital psy.
En fait c'est ça que j'ai vraiment aimé dans ce film, la relativisation du super-héros et de son histoire : on voit le petit Batman dans sa prison dorée, dans un château propre et mignon alors que c'est l'horreur dehors. Et on a un regard tout autre sur Thomas Wayne. On le connaissait comme le mec trop cool qu'avait apporté le métro à Gotham et qui avait été sauvagement assassiné - il s'avère que le métro est très présent dans le film et particulièrement craignos - j'ai vraiment bien aimé cet aspect là du film.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!