L’exfoliation du vagin c’est UN GRAND NON

Le Jamu Stick promet de rendre ton vagin doux comme la soie en le limant de l'intérieur. Please don't.

L’exfoliation du vagin c’est UN GRAND NON

Ta vulve est normale, et dans ton vagin, a priori, tout va bien.

Celles et ceux qui prétendent le contraire sont peut-être en train d’essayer de te vendre un bâton vaginal.

Si tu ne sais pas encore de quoi il s’agit, ce n’est pas grave parce que c’est vraiment la dernière chose dont tu as besoin sur Terre.

Le Jamu Stick, une belle invention à la con

Mon vagin a fait une mini-crise de panique à la lecture de cet article.

Long de 12 cm, prétendument originaire de Bali et composé d’un savant mélange de plantes, le Jamu Stick vient s’ajouter à la longue liste des produits inutiles pour « prendre soin » de ta chatte.

À lire aussi : Cinq choses fascinantes que fait ta vulve sans que tu le saches

Censé être inséré dans le vagin tous les trois à quatre jours, il promet de l’exfolier « en éliminant les cellules mortes des couches supérieures de la muqueuse vaginale ».

Il va également RAJEUNIR ton orifice, en le resserrant et en agissant sur : ses sécrétions, son odeur, la sécheresse vaginale et une faible libido.

View this post on Instagram

Vagina health care herbal products.

A post shared by Jamu Stick (@jamustick) on

Donc non seulement le Jamu Stick entretient le mythe sexiste selon lequel le vagin se distendrait en fonction du nombre de relations sexuelles

Mais il promeut purement et simplement une pratique dangereuse que les gynécos se sont empressés de debunker !

Faut-il vraiment s’exfolier le vagin ?

Dans un post Facebook supprimé depuis, la marque prétendait notamment que le Jamu Stick élimine les « callosités » à l’intérieur du vagin.

Ce mensonge a fait bondir sur leurs claviers bon nombre de spécialistes et internautes un minimum calés.

La gynéco obstétricienne Jen Gunter, qui avait déjà dénoncé un bâton vaginal japonais sur son blog en 2016, confirme l’arnaque de manière catégorique :

« NON, il n’est pas possible d’avoir des callosités à cet endroit. La membrane vaginale mue d’elle-même régulièrement. Quiconque pense que ce n’est pas le cas ne comprend pas les bases mêmes de la biologie vaginale. »

Je rappelle que Jen Gunter est d’une patience infinie car elle a déjà révélé les dangers du nid de guêpes dans la chatte (oui), de l’œuf en pierre dans la chatte (oui) et même des paillettes dans la chatte (triple oui).

Ici, elle précise aussi que le vagin s’entretient tout seul, comme un four auto-nettoyant : chercher à le laver de l’intérieur est non seulement inutile mais dangereux. 

Retiens, par pitié, que rien d’abrasif ne doit pénétrer ce fragile endroit.

Tout va bien dans ton vagin et il est absolument stupide de chercher à rajeunir de la chatte.

En cas de doute sur la santé de ton intimité, c’est un médecin, un gynéco ou une sage-femme qu’il faut consulter, et non un chaman balinais en ligne !

À lire aussi : Quand soudain : le déodorant pour vulve

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Nastja

@MésangeBleue
Je suis contente que la crème t'ait soulagée. Et pour le prélèvement au moins ça te permettra d'y voir plus clair.

Pour le ton du site, oui elle a ce ton que tu décris mais ses articles changent de ce que disent les autres gynéco, elle a l'air d'avoir un regard différent et plus sincère.
S'il y a bien une chose que je n'aime pas chez les médecins et les pharmaciens c'est le côté trop littéraire, trop "by the book" qui ne prend pas en compte toutes les variables possibles.
Une sorte de : "ça gratte donc c'est une mycose. Merci au revoir"

Peut-être que justement tu n'as pas de mycose et que tu as un gardenerella. Mais les médecins trop académiques ne cherchent pas plus loin.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!