Live now
Live now
Masquer
police justice complices collages feministes
Féminisme

#DoublePeine : le commissariat de Montpellier visé par une enquête

Conséquence du mouvement féministe #DoublePeine, une enquête a été annoncée pour vérifier les accusations portées contre le commissariat de Montpellier.

C’était l’origine de #DoublePeine, ce mouvement initié par Anna Toumazoff à travers son compte Instagram Memespourcoolskidsféministes. En quelques jours, il était devenu la caisse de résonance d’une multitude de témoignages de victimes d’agressions, de viols, qui avaient été mal reçues à un commissariat bien identifié, le commissariat central de Montpellier.

Le témoignage de départ, c’était celui d’une jeune femme dont la plainte pour viol a été classée sans suite, et qui lors du recueil de sa parole a été questionnée sur sa consommation d’alcool et sur le plaisir qu’elle aurait ressenti pendant le viol.

Suite à l’avalanche de témoignages attestant à leur tour de questions et de remarques profondément violentes émanant des officiers chargées de l’accueil des victimes, les réactions côté forces de l’ordre avaient été particulièrement outrancières, notamment du côté des syndicats.

Le préfet de l’Hérault avait réagi par le déni… et l’attaque : « fausses informations et mensonges », « dénonciation calomnieuse », « attaque publique hors de propos » — il avait tout simplement balayé d’un revers de main les paroles des victimes.

Le commissariat de Montpellier visé par une enquête

Rebondissement : le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé ce mardi 12 octobre l’ouverture d’une enquête. « Il y a des questions qu’on ne pose pas à des femmes, lorsqu’elles viennent déposer plainte ». Des questions qui n’ont « rien à voir avec le fait que l’on ait été victime d’agression sexuelle ».

La Directrice centrale de la sécurité publique doit donc se rendre aujourd’hui et demain au commissariat central de Montpellier.

Ce n’est pas tout.

Une autre enquête en cours

Vous vous souvenez de l’histoire de la plainte par laquelle tout a démarré, celle-là même qui a été classée sans suite ? Libération révèle qu’une enquête préliminaire est en cours. Ce qui signifie donc qu’elle n’a finalement pas été classée sans suite. S’agit-il d’un couac ? Ou d’un revirement ?

C’est l’avocate de la victime qui a appris la situation en contactant le procureur général de Montpellier afin de pouvoir « formuler un recours au classement sans suite ».

Une investigation est donc en cours et pourrait permettre d’identifier l’agresseur de la victime.

On posait déjà la question avec Sindy, chanteuse victime de cyberharcèlement, et elle se pose à nouveau : la médiatisation, notamment via les réseaux sociaux et non plus via les médias traditionnels – télé, radio, presse – semble centrale pour que les violences sexistes et sexuelles et les paroles des victimes ne puissent plus être minorées, contournées, effacées par les institutions et par le pouvoir en place.

À lire aussi : Les victimes de violences conjugales pourront porter plainte ailleurs qu’au commissariat. Une bonne nouvelle, vraiment ?

Crédit photo : Crédit photo : AwkwardChesterCC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

3
Avatar de Ariel du Pays Imaginaire
14 octobre 2021 à 19h10
Ariel du Pays Imaginaire
Notons cette date historique : Darmanin a réagit sur une histoire d'agression sexuelle sans rien dire de stupide ni sexiste
Comme quoi tout peut arriver
C'est une bonne chose qu'il y ait une enquête sur ce commissariat et tant mieux que les réseaux sociaux puissent faire avancer les choses dans le bon sens... MAIS ça m'interroge quand même sur la dépendance que cela crée entre les victimes et les réseaux sociaux qui peut-être à double tranchant...
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Féminisme

Source : Canva
Déclic

Elia, 26 ans : « J’ai fait une croix sur beaucoup de milieux dont je sais qu’ils sont remplis de personnes oppressives »

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash
Culture

Violences sexuelles : comment la littérature Young Adult prolonge le combat de #MeToo

femmes-boivent-café // Source : URL
Société

Pourquoi le phénomène de la « Girl’s girl » est tout aussi problématique que la «Pick Me» ?

9
Source : Canva
Féminisme

Lily, 21 ans et son éveil féministe : « Je n’ai plus de jugement face à la personne sexiste que j’étais »

Source : Canva
Féminisme

Comment l’autodéfense féministe a changé ma vie

1
Source : Midjourney
Déclic

Célia, 24 ans : « J’ai compris l’importance du féminisme en jouant au Trivial Pursuit »

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Source : Canva
Déclic

Sandrine, 48 ans : « J’en demandais plus à mes filles qu’à mon fils pour les tâches ménagères »

gloria-steinem-feminist-litterature-
Livres

Gloria Steinem, féministe incontournable, fête ses 90 ans

1
Source : Midjourney
Déclic

Suzy, 27 ans : « Aujourd’hui, j’ai peur d’avoir des relations sexuelles avec les hommes »

1

La société s'écrit au féminin