Coupe menstruelle et stérilet : le couple impossible ?

Plusieurs cas d'expulsions de stérilet dus à la coupe menstruelle ont été recensés. Explication.

Coupe menstruelle et stérilet : le couple impossible ?

La coupe menstruelle, je sais pas si t’as bien suivi, mais je suis plutôt complètement pour.

Je ne vois que des avantages à cet instrument visant à récolter le sang des règles, parce que c’est un outil qui me correspond, qui va bien avec mon corps et avec mon mode de vie.

Mais un truc que j’avais pas forcément réfléchi, c’est que la cup convient aussi à mon moyen de contraception : l’abstinence la mycose des ongles d’orteil les jeux de mots pourris les oreilles sales la pilule. Ce n’est apparemment pas le cas de tous.

Peut-on porter une cup menstruelle avec un stérilet ?

En effet, plusieurs cas d’expulsions de stérilet (ou, moins grave mais toujours dérangeant, de déplacement) ont été recensés. C’est pas moi qui le dis, c’est le dernier bulletin des vigilances de l’ANSM (Agence de sécurité du médicament et des produits de santé).

Pas de panique : ça ne veut pas dire que ça arrivera forcément à toutes celles qui ont un stérilet, ça veut simplement dire que le danger peut éventuellement exister (« éventuellement », car le lien n’est pas encore complètement avéré).

Cup et stérilet : l’avis d’un gynécologue

Les professionnels recommandent la prudence et ont demandé aux gynécologues et aux sages-femmes de parler de ces risques pour maintenir les patientes au courant.

Sur sa page Facebook, le gynécologue Martin Winckler apporte une réponse claire et plutôt rassurante :

« Les DIU [dispositifs intra-utérins] peuvent être expulsés spontanément.

Il y a des utilisatrices de DIU qui utilisent des coupes. Il peut y avoir des expulsions spontanées chez des utilisatrices de coupes, d’autant que les DIU sont souvent expulsés pendant les règles, en raison des contractions…

Donc, une expulsion lors de l’utilisation d’une coupe n’est pas synonyme de relation de cause à effet. Mais les Français sont très paranoïaques…

Et quand on sait que retirer un DIU nécessite une traction ferme, dans l’axe du col, on doute un peu que le simple mouvement de retrait d’une coupe suffise pour ça.

J’ajouterai que la fréquence d’utilisation des deux dispositifs dans d’autres pays que la France est telle que si semblable phénomène avait une quelconque réalité, il aurait été déjà étudié depuis longtemps ailleurs qu’en France.

Rappelons que c’est en France qu’on affirme (sans preuve et même en dépit de la preuve contraire) depuis 30 ans que les anti-inflammatoires inhibent l’efficacité des DIU et que les DIU provoquent des grossesses extra-utérines.

La rigueur scientifique n’est pas du tout le point fort du corps médical français. »

Être bien dans sa coupe avec son stérilet, c’est génial. Mais, parfois, on peut avoir besoin d’être rassurée, alors autant en parler à un·e profesionnel·le de la santé.

Paix et amour dans vos cups !

À lire aussi : Pourquoi passer à la coupe menstruelle ?

Sophie Riche

Sophie Riche

Eh, salut toi ! Avant, mon pseudo, c'était Sophie-Pierre Pernaut, mais comme c'était un peu long et que j'aime bien mon vrai nom, j'ai repris mon blaz. Mais bon, tu peux m'appeler Sophie-Pierre Pernaut ou Sophie-Pierre ou SPP ou même dauphin. C'est toi qui choisis. Sinon J'ai 25 ans jusqu'à ce que j'en ai 26, puis 27 et ainsi de suite jusqu'à ce que je meurs ; tu connais le principe.

Tous ses articles

Commentaires

Laboukineuze

Bonjour,

Ayant expérimenté la cup et le stérilet, j'ai eu un souci il y a peu.
En décembre dernier, magie, j'accède au stérilet. Depuis longtemps je l'attendais, alors ce fut une grande joie. Cependant, une chose me chiffona : l'air stupéfiait de l'infirmière qui, devant mon manque de douleur durant la pose, demeurait méfiante. C'est vrai, je n'avais pas eu mal. Vraiment pas. Ainsi, je me croyais Superwoman ! Forte, résiliente et indépendante ! Me voilà débarrassée de l'angoisse d'une grossesse non désiré pour un bon moment.
Cependant -et vous l'avez deviné- je ne suis pas Superwoman. 3 mois plus tard, alors que mes règles coulaient à flot sous l'eau de la douche, je sentis de long fils dans mon vagin. Exploratrice, j'entrepris de remonter à la source du problème. Mes doigts rencontrèrent la base du stérilet : il commençait à tomber. En tirant doucement dessus (réaction idiote après coup) il m'est resté dans la main.
J'utilisais depuis le premier mois la cup... Mais avec ma gynécologue, nous avons conclu à une erreur de pause. Car, lorsqu'elle m'en remit un neuf... Douleur ! Déchirure ! Peine et Poison ! (tout un théâtre).

M'enfin, pour la conclusion :
L'expulsion du stérilet peut être due à une erreur durant la pause (pas assez profondément pour mon cas), ainsi je pense qu'incriminer systématiquement notre adorable cup est injuste.

Hmmm... ça, c'est une idée.
J'ai reposé un DIU (faut pas dire stérilet c'est moche!) fin janvier 2019 après une IVG. Cette fois j'ai prévu le coup, j'ai acheté des culottes menstruelles (merci madz d'ailleurs ^^) sauf que là j'ai envie de remettre ma cup, j'ai des saignements trop légers pour justifier la culotte, mais trop relous pour ne rien mettre du tout.
Tout se passe bien, bon j'évite de faire la bourrine à la ventouse, quand même, mais je ne sens rien de particulier.

Enfin, tout ça pour dire que mon premier DIU était posé par ma généraliste (engagée, mais pas son métier) et le suivant par un docteur qui fait ça nettement plus souvent. Donc ton message me fait réfléchir.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!