Live now
Live now
Masquer
pere matthieu tiktok
Société

Connaissez-vous cet abbé français qui met les homophobes en PLS sur TikTok ?

Inclusif et pédagogue, le père Matthieu Jasseron utilise TikTok pour aborder des questions autour de la religion. Dernièrement, il a fait beaucoup réagir à travers une vidéo où il aborde le thème de l’homosexualité.

Son nom est Matthieu Jasseron et il est abbé dans le diocèse de Sens-Auxerre dans l’Yonne. Mais il est connu largement au-delà : avec presque 625.000 abonnés sur TikTok, le père Matthieu donne un petit coup de jeune à sa paroisse !

Fin août, une de ses vidéos a été vue plus d’un million de fois. On l’y voit répondre à des questions qui lui parviennent régulièrement en lien avec la religion et l’homosexualité. Il n’y va pas par quatre chemins pour donner son interprétation des textes sacrés :

@perematthieu

Répondre à @nathan_mltn 😉🙏🏼🕊 #gay #chretien #péché❓

♬ Rivers Of Babylon – Irene

Forcément, sa position fait réagir au sein de l’Église et chez certaines croyants qui se sont exprimés sur les réseaux. Du côté du diocèse, on se désolidarise complètement d’un tel discours.

Investir le terrain du Web pour dispenser la parole divine et moderniser l’Église, oui ! Mais s’il s’agit de tenir des propos allant dans le sens d’une plus grande acceptation des personnes LGBTI+… visiblement, ça coince. La réaction du diocèse précise :

« L’Abbé Matthieu Jasseron, prêtre du diocèse de Sens & Auxerre développe depuis plusieurs mois une présence sur le réseau social TikTok. Or, comme nombre de prêtres, l’Abbé Jasseron s’y exprime à titre personnel, sans en avoir reçu la mission particulière. »

Même son de cloche du côté de la Conférence des évêques de France :

Suite à la vidéo publiée fin août sur l’homosexualité, d’autres prêtres, plus modérés, ont à l’abbé répondu pour montrer leur désaccord ou nuancer son propos.

Dans une interview pour La Croix, le compte Twitter Philocognitif a tenu à montrer aussi des réserves :

« Le problème de TikTok, c’est que les vidéos ne durent que deux minutes. On ne peut pas aborder des sujets si complexes en si peu de temps ! D’autant que le père Matthieu s’est trompé dans sa vidéo, notamment quand il affirme que la pratique de l’homosexualité n’est pas un péché selon le Catéchisme de l’Église catholique.

J’aurais trouvé ça plus intéressant qu’il rappelle ce que dit l’Église, tout en donnant son opinion personnelle sur le sujet. »

Un abbé pas comme les autres

Cette vidéo, c’est un peu la goutte d’eau car l’abbé Matthieu Jasseron s’étant déjà fait remarquer à plusieurs reprises, notamment avec sa performance de DJ devant l’autel ou son tuto make-up de Jésus. On imagine donc bien qu’il n’était pas en odeur de sainteté dans son diocèse, en tout cas pas chez les plus traditionalistes ! (Vous l’avez ?)

Dans d’autres vidéos, l’homme délivre un discours d’ouverture et d’acceptation qu’on entend rarement venant de l’Église et qui fait indéniablement du bien, comme lorsqu’il répond à la demande d’un jeune trans sur sa place au sein de la religion :

On espère donc qu’il continuera à propager la bonne parole, notamment en direction des croyants et croyantes LGBTI+.

À lire aussi : Dans « Benedetta », Virginie Efira incarne une religieuse lesbienne

Crédit photo : père Matthieu – TikTok

Les Commentaires
29

Avatar de Absol-626
22 février 2022 à 08h39
Absol-626
Comme quoi, la religion, c'est en fait uniquement de l'interprétation de textes tellement anciens que personne n'a la traduction Correcte de la chose.
J'ai toujours détesté le catéchisme, parce que j'aime poser des questions, et qu'on me donne des réponses.
Quand je posais des questions au catéchisme, on me grondait d'oser remettre en cause la "sainte parole de Dieu" .... Ben désolée les gars, mais votre sainte parole de Dieu n'est pas cohérente!
Rien que sur une seule chose, ça décrédibilise toute la construction fondamentale de la religion chrétienne.
Deux des commandements les plus important sont
"aimes ton prochain" et "tu ne tueras point" !!
Alors pourquoi les croisades et les bains de sang perpétrés au nom de Dieu ensuite?
Quand j'ai demandé ça, en cours de catéchisme, on m'a grondé comme si j'avais fait quelque chose de très grave, et on m'a demandé de répéter plusieurs "Notre père" en guise de punition.
Je trouvais pourtant ma question très pertinente.
Mais quand on croit, on est censé ne pas se poser de question.
Et mon cerveau est incapable de faire ça.
Croire aveuglément, sans avoir de réponse aux questions que je me pose sur les incohérences des textes eux même, ce n'est clairement pas possible pour moi.
Autre problème, la Religion ne veut pas changer, ne veut pas évoluer, ne veut pas s'adapter à notre société.
Peu importe la religion, on dirait que "c'est comme ça depuis 2000 ans, ça doit rester comme ça", peu importe que ça fasse souffrir des gens, peu importe que ça fasse perdre des adeptes parce que plus personne ne s'y identifie de nos jours.
On dirait une sorte de momification dans des principes dont on est même pas certains. (puisque sujets à interprétations, déformations et mauvaises traductions.)
Je trouve vraiment dommage que les prêtres un peu progressistes, qui se basent quand même sur les textes originels, soient direct dissociés de l'Eglise elle même (Avec un grand E!) Qui ne veut surtout pas que ça change et surtout pas intégrer les gens différents d'eux.
C'est vraiment dommage que même quand le Pape tente d'être un peu à la page (genre encourager le port du préservatif au lieu de dire que c'est un pêché!) Ce soit direct passé à la trappe comme si c'était une mauvaise chose de s'adapter enfin à notre société actuelle.
Bref, tout ça pour dire, Bravo à ce prêtre qui tente de rassurer les croyants LGBT+
Merci de montrer que les valeurs fondamentales de la religion sont censées être "aime ton prochain"
Merci de prouver que tout le monde n'est pas figé dans un obscurantisme moyenâgeux.
0
Voir les 29 commentaires

Plus de contenus Société

Pancarte de manifestation
Société

Inscription de l’IVG dans la Constitution : réelle avancée ou mesure symbolique ?

national-cancer-institute-VJVsEnR_vNE-unsplash
Daronne

La parentalité est plus stressante et dangereuse pour les personnes racisées

Sihem Belouahmia
Société

Féminicide de Sihem Belouahmia : pourquoi les mots sont importants

Elisa Covo

03 fév 2023

5
Julien Bayou à l'Assemblée nationale
Société

La cellule d’enquête interne d’EELV annonce la clôture du dossier Julien Bayou

Elisa Covo

02 fév 2023

hemicycle-2017-300
Société

Le Sénat se prononce en faveur de la constitutionnalisation de l’IVG

denis brogniart
Société

Denis Brogniart est accusé d’humiliations et de violentes crises de colère par d’anciennes collaboratrices

Maya Boukella

30 jan 2023

DNK, le quatrième album d’Aya Nakamura est sorti le 27 janvier 2023
Musique

Pourquoi Aya Nakamura est-elle si méprisée en France ?

eric dupond moretti loi protection mineurs crimes sexuels
Actu en France

Eric Dupond-Moretti : son fils Raphaël accusé de violences conjugales

[Site web] Visuel horizontal Édito (15)
Livres

« Une Place », l’essai-illustré brillant d’Eva Kirilof qui explique l’absence des femmes de l’histoire de l’art

1280px-FIBD2018LuciaBiagi – papmetoobd
Société

Alors que le festival d’Angoulême vient de s’ouvrir, le monde de la BD va-t-il enfin se remettre en question ?

La société s'écrit au féminin