Live now
Live now
Masquer
caroline cayeux ces gens la
Société

« Ces gens-là » : la ministre Caroline Cayeux à nouveau visée par une plainte pour injure homophobe

La ministre Caroline Cayeux est toujours dans le collimateur des associations LGBTI+. Plusieurs d’entre elles ont déposé à nouveau plainte contre la membre du gouvernement pour « injure publique homophobe et incitation publique à la haine homophobe ».

Une première plainte avait été classée sans suite mais les associations LGBTI+ ne baissent pas les bras : Stop Homophobie, Mousse, Adheos et Grey Pride ont déposé plainte contre la ministre Caroline Cayeux pour « injure publique homophobe et incitation publique à la haine homophobe » et se sont constituées partie civile

En juillet dernier, la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales avait été interrogée sur son soutien à la Manif pour tous en 2012 et 2013. Pendant ces débats violents, elle aurait qualifié les revendications d’égalité de « caprice », d’« une ouverture de droit irrespectueuse de la nature et insensée », qualifiant le droit au mariage et à l’adoption pour les couples de même sexe de dessein « contre-nature ».

Un « ces gens-là » qui ne passe pas

Près de dix ans plus tard, qu’en est-il, pour elle qui n’est d’ailleurs pas la seule membre du gouvernement composé par Elisabeth Borne à avoir tenu des positions contre l’égalité des droits ? Sur le plateau de Public Sénat, Caroline Cayeux a rétorqué qu’elle maintenait ses propos, affirmant néanmoins qu’elle appliquerait la loi. Elle aurait pu s’en tenir là, mais non : la ministre a sorti l’argument du « j’ai un ami gay », de la pire des façons.

Caroline Cayeux :

« Je vais vous dire, quand même, que j’ai beaucoup d’amis parmi tous ces gens-là. Franchement, c’est un mauvais procès qu’on me fait et ça m’a beaucoup contrariée (…). Je n’ai jamais fait partie de La Manif pour tous, je n’ai jamais défilé, que les choses soient claires ».

Avec son « ces gens-là » empreint de fausse politesse et de vrai mépris, la ministre a déclenché la colère de très nombreuses personnes LGBTI+. Et ses excuses n’ont pas vraiment convaincu :

caroline cayeux tweet excuses ces gens la
Caroline Cayeux (Twitter)

« Les mots utilisés par Caroline Cayeux, “contre-nature”, sont très lourds de sens », rappellent aujourd’hui les associations dans un communiqué.

« Ils renvoient par ailleurs à la terminologie de la répression des homosexuels en France. Etienne Deshoulières, avocat des associations, rappelle que « la loi pétainiste de 1942 utilisait aussi le terme « contre-nature » pour qualifier les relations homosexuelles ». Elle est à l’origine de quelque 10.000 condamnations entre 1945 et 1978.

Aujourd’hui encore, cette expression est utilisée par les législations des pays francophones qui condamnent pénalement l’homosexualité, car considérée comme étant « contre-nature ». Les personnes LGBT+ y vivent un enfer au quotidien. »

Après un classement sans suite de leur première plainte en août pour cause d’infraction insuffisamment caractérisée, les associations espèrent donc que la justice se penchera sur l’affaire.

À lire aussi : En annonçant la création d’un ambassadeur aux droits LGBT+, Élisabeth Borne tente-t-elle de rattraper le coup avec les associations ?

Crédit photo : Public Sénat (capture)

Les Commentaires
2

Avatar de Bloem
13 septembre 2022 à 22h49
Bloem
Je suis pas sure que la plainte aboutisse. « Ces gens-là », même si c’est une tournure peu flatteuse, ça peut difficilement être considéré comme une injure. Pour ses propos plus anciens, est-ce qu’elle peut être reconnue responsable? Techniquement elle a parlé d’une « ouverture de droit irrespectueuse de la nature » (ses propos sont de la conn***e profonde) du coup elle désignait pas les homosexuels directement.
Pas que je la défende une seconde. Seulement au niveau de la loi, t’as le droit de donner un avis, même débile, sur un projet de loi.
1
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Société

Actu en France
livres unplash

Fin de la quasi-gratuité des frais de livraison de livres : mauvaise nouvelle pour le marché du livre ?

Maya Boukella

23 sep 2022

4
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Actu mondiale
giorgia meloni vox – vertical

En Italie, la possible arrivée au pouvoir de Giorgia Meloni fait craindre le pire aux féministes

Sciences
changement-date-automne

Pourquoi l’automne commence le 23 septembre cette année ?

Manon Portanier

22 sep 2022

6
Société
PPDA

Affaire PPDA : et si la justice pouvait contourner le délai de prescription ?

Maëlle Le Corre

22 sep 2022

8
Société
Capture d’écran 2022-09-22 à 10.11.30

Pourquoi la mort d’Elizabeth II nous impacte, alors qu’on ne la connaît pas ? Un spécialiste répond

Maya Boukella

22 sep 2022

Actu mondiale
adnan

Aux États-Unis, Adnan Syed est libéré après 23 ans de prison grâce au podcast Serial

Maya Boukella

21 sep 2022

1
Actu mondiale
Israel Sunseth / Unsplash

Les villes d’Europe s’éclairent à la lumière bleue, et ce n’est pas une bonne nouvelle

Aïda Djoupa

21 sep 2022

4
Politique
Capture d’écran 2022-09-21 à 14.02.43

Visé par des accusations de violences psychologiques, Julien Bayou se met en retrait

Actu en France
Affaire PPDA, des plaintes s’ajoutent, mais l’impunité continue

Affaire PPDA  : les plaintes pour violences sexuelles s’accumulent, mais l’impunité persiste

Anthony Vincent

21 sep 2022

Actu mondiale
manifestation mahsa amini iran

Vent de révolte en Iran après la mort de Mahsa Amini, arrêtée par la police des mœurs

Maëlle Le Corre

20 sep 2022

2

La société s'écrit au féminin