Live now
Live now
Masquer
benedict-cumberbatch-discours-alcool-gq-awards
Cinéma

Benedict Cumberbatch fait son discours tout saoul aux GQ Awards

Benedict Cumberbatch a été élu acteur de l’année aux GQ Awards… et il a apparemment un peu trop fêté ça avant son discours de remerciements.

Le 2 septembre dernier, Benedict Cumberbatch a reçu le prix d’Acteur de l’année aux GQ Awards — ce qui ne surprendra probablement pas les fans du comédien. Souvent, les discours de remerciements sont longs et un peu répétitifs. Pour le coup, c’était loin d’être le cas.

Il faut bien garder en tête que oui, quand on arrive à ce degré de reconnaissance dans le métier, on est invités à ce genre de soirée. Et qu’on y trouve de l’alcool, dont on peut profiter ou non. Benedict Cumberbatch, dans toute son humanité, a semble-t-il choisi la première option. Il l’avoue même carrément pendant son petit discours. Du coup ? Bah du coup c’est drôle :

https://youtu.be/nssdGhqSU-g

« C’est merveilleux. J’aimerais remercier plein de personnes. Dylan avant tout, merci beaucoup à toi et GQ pour ce soir.

J’aimerais aussi remercier James McAvoy, Michael Fassbender et Tom Hardy pour ne pas avoir été disponibles. Et… C’est formidable. C’est un problème de riches, notre profession est généralement… vraiment…

Pour les incroyables conducteurs de Williams, je veux dire, Lewis Hamilton… « Conducteur », mais je viens de quel siècle ? De l’époque de Downton Abbey ou une merde du genre… Pas « merde » pour Downton Abbey, j’veux dire. Et alooors (parle d’un coup à quelqu’un sur le côté) oh ouais (revient face au public) et alooors qu’est-ce que je disais MERDE. Je vais arrêter de jurer parce que ma mère va me renier. Euh, je devrais la remercier d’ailleurs alors merci Maman et Papa pour m’avoir dressé. « Dressé », là encore de quel siècle je viens ? On dresse des animaux de la ferme, je crois pas que j’en sois un. Peut-être que je peux en jouer un dans un film, je joue un tigre* alors qui sait ?

Attention, sinon je vais ajouter « cochon » à la liste des animaux que j’ai incarnés. Bien je vais descendre de scène parce que je crois, je suis convaincu que la liste, la liste sur le truc sur votre table, je suis en haut de la liste, alors ça y est je suis premier, alors j’ai beaucoup bu, et j’ai besoin d’aller aux toilettes alors merci beaucoup encore, on se retrouve aux toilettes. »

(*Il fait la voix de Shere Khan dans l’adaptation du Livre de la JungleJungle Books : Origins, réalisée par Andy Serkis prévue pour 2016 — à ne pas confondre avec celle de Jon Favreau, qui sortira en 2015.)

Le pire, c’est que même après s’en être jeté quelques-uns derrière la cravate, Benedict Cumberbatch reste drôle et classe. Faut dire ce qui est.


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

9
Avatar de beth-greene
5 septembre 2014 à 11h09
beth-greene
Il y a les discours de remerciement par des gens bourrés qui sont assez gênants et il y a les discours de remerciement par des gens bourrés plutôt drôles.
Thank God, Benedict Cumberbatch fait partie de la seconde catégorie ! 
0
Voir les 9 commentaires

Plus de contenus Cinéma

Tu mérites un amour // Source : Hafsia Herzi
Culture

Hafsia Herzi, actrice et réalisatrice : « Je réalise des films pour ne pas dépendre du désir des autres »

Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
Love Lies Bleeding
Culture

Insultes lesbophobes, violences : des homophobes saccagent une séance de Love Lies Bleeding, avec Kristen Stewart

1
Les reines du drame // Source : Alexis Langlois
Cinéma

Festival de Cannes : on connaît enfin la liste de (presque) tous les films projetés

His house // Source : Netflix
Cinéma

Les 15 meilleurs films d’horreur sur Netflix à voir absolument

3
 Hannah Gutierrez-Reed // Source : The Wrap
Culture

« Amateure », « négligente » : l’armurière de Rust d’Alec Baldwin condamnée à 18 mois de prison

Anatomie d'une chute
Culture

Merci Judith Godrèche : les enfants seront désormais accompagnés sur les tournages

1
Semaine de la critique 2024 / Hafsia Herzi
Culture

La Semaine de la critique, notre sélection préférée à Cannes, a dévoilé ses films en compétition

Bridget Jones // Source : Splendor Films
Culture

Casting, résumé : tout savoir sur Bridget Jones 4 et sa Bridget en daronne veuve

2
[PR] Image de une • Verticale
Culture

5 anecdotes sur Virgin Suicides, de la plus cool à la plus glauque (comme le film)

Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

La pop culture s'écrit au féminin