3 conseils pour réveiller la badass qui sommeille au fond de vous


Comme les héroïnes de la série Sky Rojo, vous aimeriez donner des coups de talons dans les burnes du patriarcat ? Voilà quelques conseils pour vous aider à reconquérir la femme badass qui est en vous.

3 conseils pour réveiller la badass qui sommeille au fond de vous

En partenariat avec Netflix (notre Manifeste)

Dans l’imaginaire collectif, le terme « badass » est souvent accolé à des profils de femmes qu’on ne croise pas tous les quatre matins. Des parachutistes, des hauts gradées de sports martiaux, des politiques retors ou encore des agentes infiltrées dans des cartels de drogue.

Il est temps de vous sentir badass, car vous le méritez

En réalité, il n’y a pas besoin d’être Brie Larson dans Captain Marvel ni d’avoir démantelé tout un trafic de stupéfiants en moins de 24h pour être une meuf badass !

Ce titre, vous y avez toutes droit pour vous lever chaque matin et évoluer dans une société patriarcale où rien n’est correctement pensé pour vous. Vous y avez droit pour avoir des opinions qui dérangent, pour avoir fait rabattre son caquet à Michel, votre plan cul qui pense vous apprendre le féminisme.

Vous y avez droit pour être des femmes dans un monde d’hommes. À l’instar des personnages de Sky Rojo, la nouvelle super production espagnole de Netflix où les meufs donnent des coups de talons en plexi dans les burnes d’un patriarcat qui veut les anéantir, vous fendez le monde de votre seule présence.

Mais si vous ne vous levez pas encore le matin en vous sentant le pouvoir de Gina, Coral et Wendy — les héroïnes de Sky Rojo — voilà quelques tips pour augmenter votre confiance en l’individu super badass qui sommeille dans votre ventre !

Et si vous vous lanciez un défi ?

Il n’y a pas à tortiller du cul : parfois, pour se sentir puissante, on a besoin de repousser un peu, même juste un tout petit peu, les limites de notre quotidien. Si vous êtes en manque de confiance en votre potentiel de super-héroïne de la vraie vie, un simple petit défi quotidien, hebdomadaire ou mensuel, peut vous aider à reconquérir votre pouvoir intime.

Pour nous, qui avons expérimenté le gros coup de déprime de la fin du mois de février à force de n’avoir droit de ne rien faire, c’est le défi sportif qui nous a semblé le plus adéquat pour reconquérir notre sensation de puissance.

Ainsi, envers et contre notre flemme, on s’est fixé le défi de réaliser 3h de sport par semaine. Peu importe la discipline ! De la course à pied, du merengue devant YouTube, du sexe acharné, des squats devant Pamela Reif, du yoga avec une copine… on alterne pour ne pas s’emmerder.

Mais le résultat est là : de nous tenir à ce petit défi, on se sent déjà plus prête à affronter le monde, plus à même de le dévorer avec nos dents désormais brossées au dentifrice de la badasserie.

Bien sûr, le défi que vous vous fixez peut revêtir n’importe quelle forme. Il peut concerner un engagement social ou politique comme l’inscription dans une asso, il peut concerner l’apprentissage (why not prendre ce cours de japonais dont vous avez tant parlé à votre meuf ?) ou encore la lecture d’un ouvrage dont vous pensez qu’il peut vous mener à de nouvelles compréhensions de l’univers.

Vous pouvez aussi vous lancer dans la philatélie ou dans le hula-hoop. Le tout est d’intégrer dans sa routine un défi qui vous fera gagner en confiance en vous, et donc en votre énergie badass.

Et si vous osiez enfin porter ce micro-crop top ?

Notre réserve à porter tel ou tel vêtement (surtout s’il contient peu de tissu) a souvent moins à voir avec une éventuelle frilosité qu’avec notre peur d’être jugée.

Trop courte, cette jupe ? Trop clinquant, ce haut ? Peur d’être taxée de vulgaire, peur d’être emmerdée dans la rue, peur d’être moquée pour une extravagance qui n’est pas dans nos habitudes : en réalité, ces craintes et questionnements sont éternellement relatifs au patriarcat, qui enferme les femmes dans des cases pour mieux pouvoir les manipuler.

Ainsi, la vulgarité, par exemple, est une notion purement et simplement patriarcale conçue par les hommes pour brider les envies potentielles des femmes à s’habiller court et décolleté si elles le souhaitent.

Mais ce droit à nous habiller comme on le désire nous appartient, qu’importe la quantité de tissu, la couleur ou la forme de la jupe que l’on convoite.

Ainsi, il est peut-être temps pour vous, afin que vous puissiez embrasser l’âme badass qui sommeille en vous, d’oser vous libérer des normes en arborant ce top qui prend la poussière dans votre penderie.

Et si vous donniez davantage dans la sororité ?

Maintenant que vous êtes à l’aise dans votre crop-top en lurex, il est peut-être temps de faire profiter aux autres meufs de votre badass attitude toute neuve. Il est l’heure d’enfoncer dans la porte du patriarcat la clé du changement : la sororité.

Pourquoi alors ne pas aider votre copine qui est dans une relation toxique en lui déclamant un pep talk en bonne et due forme, digne d’une meuf qui fait des conférences TED ?

Et quid d’enfin participer à cette asso féministe qui vous fait de l’œil depuis 6 mois, histoire de vous rapprocher de femmes qui veulent elles aussi niquer la gueule du patriarcat ?

Et si vous osiez aider cette meuf qui se fait harceler en attendant son bus ?

La société patriarcale nous a longtemps contrainte à croire que la jalousie et la rivalité étaient de rigueur entre femmes. Son intérêt ? Nous diviser, nous déposséder du pouvoir qu’on a quand on est nombreuses et solidaires. 

Françoise Picq, docteure en science politique qui a participé au Mouvement de Libération des Femmes (MLF) a d’ailleurs expliqué à Madmoizelle en 2016 :

« La rivalité entre les femmes c’est quelque chose qui sert au patriarcat pour maintenir les femmes dans des situations très mauvaises. »

Inversons donc cette tendance de la girl on girl hate qui sert tout le monde sauf nous en osant une main tendue aux femmes proches de nous, et aux autres aussi.

La sororité est simple, libératrice, et absolument primordiale pour un accès à l’égalité hommes/femmes. Elle est nécessaire pour notre quête de puissance personnelle et pour notre lutte commune.

Alors n’hésitez jamais à donner de l’aide, de l’amour, de la franchise et des cours en badasserie aux meufs que vous rencontrez.

Et si vous voulez aller plus loin dans votre reconquête de votre puissance, regardez Sky Rojo, dont les héroïnes sont l’incarnation même du terme badass, d’ores et déjà disponible sur Netflix.

À lire aussi : « Les Bronzés », but make it fashion : « House of Gucci » avec Adam Driver & Lady Gaga se dévoile

La Rédaction

La Rédaction


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!