Live now
Live now
Masquer
marionnette pinocchio avec le nez allongé
Société

23% des hommes ont déjà menti sur leurs convictions politiques pour pécho

Dans un sondage IFOP qui analyse l’influence des opinions politiques sur la vie sexuelle des Françaises et des Français, on apprend (entre autres) que 16% des hommes mentent sur leurs engagements pour séduire.

En cette période d’élections présidentielles, comment la vie politique influence-t-elle nos vies amoureuses et sexuelles ? Un sondage signé IFOP et Gleeden apporte une réponse : oui, elle l’influence beaucoup. Ou plutôt, elle influence la manière dont nous choisissons nos partenaires… et celle dont nous nous présentons à eux.

Plus d’1 Français sur 2 refuse de coucher avec quelqu’un d’extrême droite

Ainsi, 64% des sondés et spécifiquement 70% des femmes en France refuseraient de se mettre en couple avec un électeur d’Eric Zemmour. Pour plus de 40% des personnes interrogées, son électorat est en effet plus misogyne et plus homophobe que la moyenne. Quant à l’extrême droite portée par Marine Le Pen, elle suscite le rejet de plus d’un Français sur deux (55%).

refus_couple_vote_presidentielle
Étude Ifop pour Gleeden réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 14 au 17 mars 2022 auprès de 2 003
personnes représentatif de la population âgée de 18 à 24 ans résidant en France métropolitaine

Légalement, chacun fait bien ce qu’il veut, mais une chose est claire : de notre côté on ne touchera pas, même de loin, même avec un bâton, quelqu’un qui a envie de voter pour une personne accusée d’agressions sexuelles, condamnée à plusieurs reprises pour des propos racistes et au programme dangereux.

Toutefois, les chiffres de l’enquête le démontrent, chaque couleur politique porte son lot de rejet. Et puisqu’on y apprend que les intentions de votes sont déterminantes dans le choix des partenaires romantiques et sexuels de chacun, alors, surprise…

On y apprend aussi qu’un pourcentage de la population ment sur ses opinions politiques dans le but de pécho.

23% des hommes auraient déjà menti sur leurs opinions politiques pour pécho

Les plus jeunes l’ont compris : tout est politique, y compris dans nos intimes. L’étude estime ainsi que 50% des moins de 25 ans ont renoncé à nouer une relation pour cause de divergences politiques.

Et parce que cette sensibilité aux convictions augmente, ce que l’étude appelle des « techniques de dissimulation de ses opinions durant la phase de séduction » augmentent aussi. En clair, près d’un homme sur quatre (23%, contre 15% des femmes) déclare avoir déjà caché ses opinions politiques pour séduire quelqu’un.

Le « Wokefishing »

Pratique particulièrement genrée selon l’analyse de l’étude (souvenons-nous que 54% des hommes hétéro se disent déconstruits, mais aussi qu’être déconstruits, ça aide à pécho), 16% des hommes racontent s’être déjà fait passer pour « quelqu’un de plus progressiste (ex : féministe, LGBTfriendly, antiraciste, écologiste…) » que ce qu’ils sont, contre 6% des femmes. Cette pratique, l’étude l’appelle « le wokefishing », un terme inventé par la journaliste britannique Serena Smith et qui consiste, en gros, à prétendre être « woke » pour pécho.

Si le nom a changé, la pratique n’a rien de nouveau. Il y a un an ou deux, l’utilisation péjorative du terme « profem » racontait la même histoire : celle d’hommes qui utilisent des convictions féministes nécessaires à la survie de leurs partenaires pour les mettre en confiance, et les séduire plus facilement… Mais aussi mieux les décevoir, voire les manipuler.

L’étude révèle par ailleurs que ceux qui pratiquent ce wokefishing le plus souvent (35%) sont des hommes qui déclarent eux-mêmes avoir une « sensibilité woke », et se définissent donc comme féministes et antiracistes selon les termes de l’enquête. Pardon ?

La pratique n’est cependant pas une spécificité de la gauche : c’est exactement la même proportion d’interrogés (16% des hommes, et 6% des femmes) qui déclare s’être fait passer pour quelqu’un de plus conservateur dans le but de séduire.

Avec tout ça, il n’y a plus qu’à souhaiter du courage aux valeureuses qui maintiennent leurs dates en cette période de présidentielles !

À lire aussi : 3 mensonges rencontrés au sein de nos couples

Crédit photo : Jametlene / Unsplash

Les Commentaires
5

Avatar de Croquelicot
6 avril 2022 à 10h34
Croquelicot
1 personne sur 2 refuserait de coucher ou d'être en couple avec un électeur ou une électrice de JL Mélenchon... Euh... Genre, "moi, le progrès social, ça me fait débander ?" Ok.
0
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Société

Pop culture
iran cheveux

Angèle, Cotillard, Pomme… En soutien aux Iraniennes, des artistes coupent leurs cheveux

Maya Boukella

05 oct 2022

Société
agnes manif IVG Budapest – 28 septembre 2022 MLC

Reportage : l’IVG en Hongrie, un droit menacé par la politique d’Orban et un tabou persistant

Maëlle Le Corre

05 oct 2022

Actu mondiale
Brad Pitt aurait agressé Angelina Jolie dans un avion, et elle a porté plainte… contre le FBI

Angelina Jolie porte plainte contre Brad Pitt pour violences contre elle et leurs enfants

Anthony Vincent

05 oct 2022

Société
madprime-miniature-verticale

Vague de haine transphobe contre le Planning familial : le MadPrime décrypte la polémique

Maëlle Le Corre

05 oct 2022

Société
sandrine rousseau signe feministe vertical

Sandrine Rousseau fait un geste féministe à l’Assemblée nationale, mais au fait, que signifie-t-il ?

Maëlle Le Corre

05 oct 2022

Société
nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash

Violences psychologiques : de quoi parle-t-on vraiment ?

Actu en France
Mat Napo / unsplash

Patriarcal, violent, clivé : l’enquête Fractures Françaises révèle comment les Français perçoivent leur pays

Aïda Djoupa

04 oct 2022

2
Actu en France
eddy de pretto

Eddy de Pretto victime de cyberharcèlement : son procès s’est ouvert à Paris

Maya Boukella

04 oct 2022

Société
julien bayou lcp

Julien Bayou contre-attaque et dénonce une « croisade » féministe

Santé
Une femme atteinte de cancer dans une chambre. © Thirdman de la part de Pexels via Canva

La pollution de l’air augmente les risques de cancer du sein, selon une nouvelle étude

Anthony Vincent

04 oct 2022

La société s'écrit au féminin