Live now
Live now
Masquer
devin-avery-lhAy4wmkjSk-unsplash
Société

19% des jeunes pensent que la pilule du lendemain protège du VIH/sida, et autres chiffres inquiétants

Le grand événement de prévention Sidaction a lieu ce week-end et il est plus que jamais nécessaire devant la désinformation grandissante des jeunes au sujet du VIH/sida.

En France, 173 000 personnes vivraient avec le VIH. En 2022, 69% des jeunes s’estiment bien informés sur la question du VIH/sida, alors qu’en 2020, ils étaient 74%. Une chute de 5 points qui inquiète Florence Thune, directrice générale de Sidaction, dans un communiqué, à l’approche de l’événement de prévention ce week-end :  

« Le sentiment d’information chez les 15-24 ans a diminué depuis le début de la pandémie et à ce jour, nous n’avons pas retrouvé le niveau de l’avant-covid. 

Comme si la pandémie avait occulté les connaissances sur le VIH/sida» 

Un virus en chasserait un autre dans les médias, mais malheureusement le VIH/sida est toujours là, et bien là.

À l’approche de Sidaction, l’Ifop a mené une grande enquête auprès de 1 002 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans à 24 ans. Et les résultats sont assez inquiétants…

devin-avery-lhAy4wmkjSk-unsplash
(© Unsplash/Devin Avery)

Beaucoup de méconnaissance chez les jeunes

Des fausses croyances sur le virus circulent encore très largement. 23% des jeunes sondés pensent que le virus du sida peut se transmettre en embrassant une personne séropositive. 19% des personnes sondées pensent que la pilule contraceptive d’urgence protège du VIH.

De plus, les jeunes ne semblent pas savoir où se faire dépister. C’est en tout cas ce qu’indique le sondage de l’Ifop. En effet, une personne sur deux ne s’estime pas bien informée quant aux lieux possibles où se faire dépister.

Il y a également un manque d’information important sur la transmission du virus :

« Seuls 48% des jeunes interrogés connaissent l’existence d’un traitement d’urgence (TPE) si un risque est encouru et la moitié des sondés ne savent pas qu’une personne séropositive sous traitement ayant une charge virale indétectable ne transmet pas le virus. »

Quelles sont les solutions à ce dramatique manque de connaissances sur le virus ?

Que faire : informer, informer, informer

L’espace médiatique est saturé d’informations sur le Covid-19 et on peut le comprendre. Mais ces chiffres nous indiquent qu’il est plus que jamais nécessaire d’informer sur le VIH/sida, sa transmission et les moyens de se protéger.

Le gouvernement avait mis en place trois séances d’éducation à la sexualité obligatoires par an au collège et au lycée. Mais il semblerait que ces séances ne soient pas à la hauteur des attentes et même qu’elles n’aient pas forcément lieu.

Florence Thune déplore le manque d’utilité de ces cours :

« Il reste encore beaucoup à faire en termes d’information pour inverser la tendance et cela doit commencer en contexte scolaire. 

Trois séances d’éducation à la sexualité par an sont obligatoires selon les textes, mais dans la pratique leur mise en place est insuffisante »

Un quart des sondés affirme n’avoir jamais bénéficié d’un enseignement en santé sexuelle au cours de sa scolarité. Moins de la moitié d’entre eux ont pu en bénéficier une seule fois.

Il faut contrer la banalisation du virus du sida. Et pour cela, prévention et sensibilisation sont les maîtres-mots !

À lire aussi : Une personne séropositive sous traitement ne transmet plus le VIH et bien trop de gens l’ignorent encore


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

21
Avatar de Matilda Verdebois
27 mars 2022 à 00h03
Matilda Verdebois
@Aesma Effectivement, la plupart des questions montrent qu'ils sot intéressés, c'est surtout qu'ils en parlent peu (surtout avec leurs parents) et ne savent pas où trouver les informations fiables. On va dire que ça illustre le propos de cet article. 20%, sur une classe de 35, c'est entre 6 et 7 élèves, c'est énorme. Heureusement qu'ils osent en classe.
1
Voir les 21 commentaires

Plus de contenus Société

Love Lies Bleeding
Culture

Insultes lesbophobes, violences : des homophobes saccagent une séance de Love Lies Bleeding, avec Kristen Stewart

Giorgia Meloni // Source : Vox
Actualités mondiales

En Italie, une nouvelle loi autorise les militants anti-avortement à entrer dans les cliniques IVG

macron coupe du monde
Actualités France

Emmanuel Macron mécontente 3/4 des Français·e·s (et surtout les femmes), selon un nouveau sondage

1
Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l'exclusion de l'Afghanistan // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

JO 2024 : Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l’exclusion de l’Afghanistan

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l'Unicef // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l’Unicef

"@Vidal Balielo Jr. / Pexels"
Actualités mondiales

Boom des stérilisations chez les américaines, deux ans après la révocation de Roe v. Wade

6
Trans Rights / Droits des personnes trans
Société

Transition de genre des enfants : le projet de loi LR épinglé pour ses « préconisations dangereuses »

C'est au collège Arthur Rimbaud qu'a eu lieu l'agression de Samara, 13 ans, suite à des semaines de cyberharcèlement via des comptes Fisha // Source : Capture d'écran vidéo Twitter
Actualités France

Agression de Samara, 13 ans, à Montpellier : c’est quoi un compte fisha, au cœur de l’affaire ?

2
Source : Aurore Bergé sur Europe 1 - Capture d'écran
Politique

Aurore Bergé aurait empêché le recrutement d’une fonctionnaire pour une raison révoltante

2
Source : Capture d'écran Youtube
Société

Affaire du « violeur de la Sambre » : deux nouvelles accusations contre Dino Scala

La société s'écrit au féminin