Zahia, du trottoir à la une de V Magazine

Zahia, l'ex escort-girl jadis au coeur du scandale de proxénétisme avec les Bleus, se retrouve aujourd'hui à la une du célèbre magazine de mode américain V.

Zahia, du trottoir à la une de V Magazine

Princesse de la rue est devenue it-girl. Celle que la France, médusée, regardait encore de travers il y a quelques mois, a vite su tirer avantage de son buzz. Zahia vient de réaliser une série de clichés pour le moins surprenants, et c’est rien de moins que le très célèbre magazine américain V qui les publie. Vous pourrez toujours expliquer à votre petite cousine que Zahia, c’est la version 2011 du conte de Cendrillon.

Crinière crêpée, sous-vêtements vichy et couleurs pastel : Zahia s'est déguisée en sucette de foire aux manèges.

Eh oui, parfois, grimper dans l’échelle sociale n’est pas si difficile que ça. Il suffit de faire grimper au rideau quelques célébrités avant, et attendre qu’un scandale éclate. Arrêtez les grandes écoles maintenant.

Faire le buzz, attiser la curiosité, devenir une des entrées les plus récurrentes dans les recherches Google : les étapes couleront de source. Et vous vous retrouverez plus vite que vous ne le croyez à trinquer autour de la table des célébrités blitzkrieg, celles qui sont devenues célèbres (justement) du jour au lendemain, à la façon d’une guerre éclair que personne n’a vu arriver. En somme : faites le buzz et vous ferez les couvertures. Le talent ? C’est dépassé.

Zahia, l’ex-escort girl qui a secoué les pages people de l’été 2010, a désormais tourné la page et vit des jours heureux sous le soleil espagnol. L’Express raconte que c’est Carlyne Cerf Dudzeele, styliste française, qui aurait eu l’idée de faire poser l’ex-prostituée, après l’avoir croisée par hasard dans un magasin de mode à Paris. Zahia semble depuis vivre un conte de fée. Shootée par Sebastian Faena (celui qui avait déjà réalisé pour V magazine la série « Femme de Footballeurs »), qualifiée de « mauvaise fille devenue ange » par Sephen Gan, le rédacteur en chef du mensuel américain, plus enthousiaste que jamais, allant même jusqu’à l’appeler « la 8e merveille du monde« , TOUT VA BIEN POUR LA PROSTITUÉE LA PLUS CÉLÈBRE DE FRANCE. Même si, hum, [langue de pute ON] je trouve encore qu’elle a beau avoir le corps d’un top modèle, sa tête me fait un peu peur quand même, genre de la même façon que E.T me faisait flipper y’a 10 ans, enfin vous voyez le genre [langue de pute OFF].

Bref, le vilain petit canard de l’été passé semble maintenant voir la vie en rose. Cendrillon a quitté ses haillons de mauvaise réputation pour devenir une icône de mode à la démarche chaloupée.

Partout, le web relève la ressemblance avec Brigitte Bardot.

Si la version américaine a mis Britney Spears en couverture, la version espagnole du magazine V a, elle, décidé de consacrer sa Une à Zahia. Rien de moins. Bingo. Zahia semble avoir bel et bien réussi à trouver son point V.

Le numéro sort le 1er mars, soit également le jour du lancement du site Zahia.com, un portail féminin où l’ex-scandaleuse va parler d’elle façon « journal intime ». Quelque chose me dit que ce site va devenir un vrai garage à clics.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 84 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lady Von Duck
    Lady Von Duck, Le 5 mars 2011 à 14h27

    Arf mais la prostitution n'est PAS illégale. C'est le racolage qui l'est. Bref

    Effectivement si une prostituée se retrouve face à un homme taré elle sera physiquement en position d'infériorité (physiquement parlant). Mais comme n'importe qu'elle femme face à un homme taré
    Donc oui bien sur la multiplication des partenaires et l'isolement favorisent le risques. Et évidemment il faudrait que cet état de fait change radicalement
    Pour autant il ne faut pas en déduire que parce qu'elles peuvent se retrouver dans la soumission (contrainte) que le rapport de force est d'office client dominateur/prostituée "esclave" sexuel
    Pour être plus claire si l'insécurité existe elle n'est pas partie intégrante de la prostitution mais découle de la manière dont aujourd'hui est organisée une partie de la prostitution

Lire l'intégralité des 84 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)