La violence homophobe continue en Russie, à la veille des JO

Human Rights Watch publie une vidéo attestant des violences perpétrées contre les homosexuels en Russie. Pendant que les caméras du monde entier seront braquées sur les athlètes, les violences homophobes continuent...

La violence homophobe continue en Russie, à la veille des JO

Mise à jour du  7 février : Human Rights Watch nous a signalé que la vidéo existait avec des sous-titres français (ci-dessous).

Article initialement publié le 4 février :

J-3 avant la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver. Ils se tiendront à Sotchi, dans le Caucase, sous très haute surveillance. Ce sont déjà les Jeux les plus chers de l’histoire, un record constamment battu aux dernières échéances, qui s’élève à 37 milliards de dollars pour la Russie.

Ce sont déjà des Jeux politiques, puisque le choix du lieu est stratégique pour Vladimir Poutine. Cette vidéo du Monde.fr permet de comprendre la situation en moins de 3 minutes :

Les homosexuels sont délibérément ciblés

Human Rights Watch a publié une vidéo qui témoigne des violences dont les homosexuels sont victimes en Russie.

Ils se présentent à un rendez-vous convenu via un site de rencontre, qui se trouve être un piège tendu par leurs agresseurs. Les sévices physiques infligés sont filmés, puis diffusés sur Internet, pour accentuer davantage l’humiliation.

Attention, ces images sont choquantes (violence physique).

Des sous-titres français sont disponibles sur cette vidéo !

Extraits traduits :

« Human Rights Watch a documenté un nombre important d’attaques vicieuses et agressives, de harcèlement envers les lesbiennes, gays, bisexuels et personnes transgenres. Tout ceci se produit dans un contexte de lois homophobes qui interdisent la propagande de « relations sexuelles non traditionnelles » auprès des mineurs.

Un groupe de « justiciers contre la pédophilie » utilise le prétexte de la protection des enfants contre la pédophilie pour harceler et agresser les homosexuels.

Ils les invitent au prétexte d’un rendez-vous de rencontre, puis ils les humilient pour leur homosexualité et leur font subir des violences.

Ils filment ces scènes pour pouvoir les poster sur les réseaux sociaux pour accentuer l’humiliation.

« Ils pensent que les personnes LGBT ne sont pas des êtres humains, mais juste un jouet pour les divertir. Donc quand ils en voient dans la rue, pourquoi ne pas les frapper ? »

Ce qu’on peut voir dans ces vidéos, ce sont des actes criminels, perpétrés en toute impunité.

« C’est un phénomène organisé, ces groupes agissent dans toute la Russie. Ils se coordonnent en ligne, et ce mouvement a une idéologie néo-nazie. Ce sont des fascistes, qui choisissent les proies les plus vulnérables, qui sont les homosexuels. Et ils n’ont même plus besoin de se cacher. »

Dans un des pires cas de violence documentée, un immigrant ouzbek a été kidnappé et frappé, puis menacé d’une balle dans la tête […] et forcé à se violer avec une bouteille en verre.

Presque toutes les manifestations en soutien aux droits des LGBT qui ont eu lieu l’année dernière ont été perturbées par des agressions et de la violence perpétrée contre les activistes pro-LGBT. La police a arrêté ces activistes, mais ne fait rien pour engager des poursuites contre ceux qui commettent des crimes contre les personnes LGBT.

« Quand je suis allé au poste de police pour porter plainte, les officiers ont répondu : « tu es gay, donc c’est normal que tu sois attaqué. Pourquoi voudrais-tu déposer une plainte contre quelqu’un ? » Voilà ce qu’il se passe.»

La Russie devrait prendre des mesures immédiates pour mettre fin à ces crimes homophobes et traduire leurs auteurs devant la justice. Cette violence devrait être dénoncée publiquement, sans aucune tolérance pour ces crimes. L’État devrait révoquer ces lois homophobes, parce qu’elles favorisent ce type de violences. Elles montrent aux Russes que les membres de la communauté LGBT sont des citoyens de seconde classe, et la violence à leur encontre est normale. »

François Hollande n’assistera pas à la cérémonie d’ouverture

Le Président de la République n’ira pas à Sotchi pour la cérémonie d’ouverture des JO ; Angela Merkel non plus.

La France sera représentée par la ministre de la jeunesse et des sports, Valérie Fourneyron, laquelle a récemment déclaré soutenir les sportifs qui s’exprimeront contre l’homophobie d’État :

« Que se passera-t-il si un athlète français venait à manifester son soutien à la cause homosexuelle ?

On ne le condamnerait pas. On a toujours été attentif au fait qu’on n’instrumentalise pas les sportifs et qu’on leur laisse leur liberté. Si un athlète français veut s’exprimer sur la lutte contre les discriminations, qu’il le fasse, dans le respect de la charte olympique. »

– Entretien à lire dans Le Parisien

Mais la charte olympique interdit justement toute forme de « manifestation ou de propagande politique, religieuse ou raciale […] sur les sites Olympiques. »

Ce n’est pas la première fois que les démocrates serrent les dents en allant assister ou participer à des Olympiades, et si des actes de protestations politiques avaient lieu, ce ne serait pas non plus la première fois.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 33 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Popomme
    Popomme, Le 8 février 2014 à 12h38

    euki;4596228
    popomme;4595721
    Bon.Tout d'abord, je n'ai rien contre les homosexuels.

    Et maintenant, passons à ce que je voulais dire.

    1. La vidéo du Monde. A un moment, il faut tout simplement arrêter de se cacher les yeux. Si l'on veut nous faire croire que ce genre de choix n'est politique qu'en Russie et uniquement pour les JO, autant nous raconter que les arbres mangent des castors. Et pourtant, la seule vidéo du genre est diffusée lorsqu'il s'agit de la Russie. C'est super de se battre contre les inégalités, mais là, désolée, ça ressemble à la manipulation.

    2. Non, ce que l'on voit sur la vidéo n'est pas normal. Ni bien. C'est un comportement intolérable et ce, envers qui que ce soit. Toutefois, qu'en savez-vous si les messieurs en question ont été retrouvés ? Poursuivis ? Deuxième chose, la loi russe. Encore une fois, j'en reviens à l'égalité. Est-ce qu'on respecte la culture asiatique ? La culture américaine ? La culture des îles ? La culture musulmane ? Et pourquoi donc nous refusons de respecter la culture russe ? Est-ce que une fois on s'est posé la question ? Et si le peuple russe voit les choses différemment ? Et si le peuple russe ne veut pas accepter tout simplement du fait de sa culture ? Pourquoi se comporter en sauveteurs du monde à vouloir imposer nos idées au monde entier ?

    Et non, je ne suis ni homophobe ni russophile ni d'accord avec ce genre de vidéos (qui existent dans TOUS les pays.... oui, même chez nous !). Je suis simplement choquée par cette volonté de néo-colonisation.
    melisha8;4595973
    popomme;4595721
    Bon.Tout d'abord, je n'ai rien contre les homosexuels.

    Et maintenant, passons à ce que je voulais dire.

    1. La vidéo du Monde. A un moment, il faut tout simplement arrêter de se cacher les yeux. Si l'on veut nous faire croire que ce genre de choix n'est politique qu'en Russie et uniquement pour les JO, autant nous raconter que les arbres mangent des castors. Et pourtant, la seule vidéo du genre est diffusée lorsqu'il s'agit de la Russie. C'est super de se battre contre les inégalités, mais là, désolée, ça ressemble à la manipulation.

    2. Non, ce que l'on voit sur la vidéo n'est pas normal. Ni bien. C'est un comportement intolérable et ce, envers qui que ce soit. Toutefois, qu'en savez-vous si les messieurs en question ont été retrouvés ? Poursuivis ? Deuxième chose, la loi russe. Encore une fois, j'en reviens à l'égalité. Est-ce qu'on respecte la culture asiatique ? La culture américaine ? La culture des îles ? La culture musulmane ? Et pourquoi donc nous refusons de respecter la culture russe ? Est-ce que une fois on s'est posé la question ? Et si le peuple russe voit les choses différemment ? Et si le peuple russe ne veut pas accepter tout simplement du fait de sa culture ? Pourquoi se comporter en sauveteurs du monde à vouloir imposer nos idées au monde entier ?

    Et non, je ne suis ni homophobe ni russophile ni d'accord avec ce genre de vidéos (qui existent dans TOUS les pays.... oui, même chez nous !). Je suis simplement choquée par cette volonté de néo-colonisation.
    C.O.M.P.L.É.T.E.M.E.N.T D.'A.C.C.O.R.D !
    Tout d'abord, je tiens à dire que la culture n'a rien à voir là dedans en fait ! La haine et l'intolérance ne sont pas culturelles.
    Malheureusement, comme tu l'as souligné, quelque soit le pays, des homophobes, il y en a partout.

    Je comprends ce que tu veux dire @popomme : mais si on parle plus de ce qui se passe en Russie actuellement, c'est parce qu'elle va être au centre des médias pendant un moment.
    Ce n'est pas parce qu'il y a pire ou pas mieux ailleurs que c'est une raison pour ne pas en parler !
    Autant se servir de cette présence médiatique pour dénoncer aussi ce qui ne va pas, non ? :)
    Oui, là-dessus je suis absolument d'accord. Il n'est - pour moi - pas question de ne pas parler des soucis. Bien évidemment, en parler, oui. C'est simplement qu'à la lecture de certains commentaires j'ai eu l'impression qu'on veut à tout prix changer les esprits en Russie. Et là, je m'embarque encore dans la même explication que dans mon premier commentaire (ah, cette communication internet ;-) ) : il ne s'agit pas pour moi de dire que le comportement filmé est louable. Ce que je voulais, c'était de faire une réflexion sur le fait que les Russes ne soient pas forcément d'accord avec certaines de nos lois, ce qui me ramène au commentaire de @Lafastod. J'avoue que mes commentaires ne sont pas forcément super bien écrits, je n'ai pas forcément envie de faire des discours bien construits. Il en résulte un problème de compréhension, il me semble. Donc, pour m'expliquer, je suis d'accord avec toi quand tu parles d'homophobie, des droits de l'homme etc. Je n'ai jamais dit que de dire "oui, ils sont homophobes / misogynes / xénophobes / racistes..., mais c'est leur culture" est bien. Toutefois, ce n'est pas ce que je voulais souligner dans mon premier commentaire. Il me semble tout de même qu'il y a une différence entre la violence gratuite (oui, gratuite) dans la rue envers une tranche de la population et le fait d'implémenter par exemple l'équivalent du PACS ou mariage homosexuel dans les lois. Encore une fois, perso, je n'ai rien contre (même si je ne connais pas beaucoup de couples homosexuels qui soient attirés par la possibilité de mariage, mais soit). Mais il faut comprendre que dans d'autres cultures oui, ça peut déranger. C'est tout ce que je voulais dire.

Lire l'intégralité des 33 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)