Les Trouvailles Artistiques de la Semaine #3

Par  |  | 2 Commentaires

Tifaine aime l'art. Elle adore aussi découvrir de nouveaux et de nouvelles artistes et partager ses coups de cœur. En combinant le tout, elle a créé les Trouvailles Artistiques de la Semaine !

Les Trouvailles Artistiques de la Semaine #3

Hello la compagnie ! (entrée ringarde)

On se retrouve aujourd’hui — et non pas dimanche — pour les troisièmes trouvailles artistiques de la semaine car malheureusement, les trouvailles d’Internet ne seront pas publiées en ce lundi d’octobre non ensoleillé.

Mais rassurez-vous, elles reviendront la semaine prochaine, tout comme les trouvailles artistiques !

C’est parti.

Javier Mayoral, peintre surréaliste

A post shared by Javier Mayoral (@pulpbrother) on

A post shared by Javier Mayoral (@pulpbrother) on

A post shared by Javier Mayoral (@pulpbrother) on

Pour cette première trouvaille, c’est une amie qui m’a suggéré cet artiste fantastique.

Je ne le connaissais pas, mais Javier Mayoral est un peintre prolifique espagnol au style et à la palette de couleurs bien distinct•es.

Ses dessins et peintures qui ne sont pas sans rappeler le surréalisme et le monde du cabaret évoquent régulièrement des thématiques comme la sexualité, l’humour et l’absurde.

Il n’hésite pas non plus à s’amuser avec des références (Batman, le politicien allemand Helmut Kohl, etc.) pour un résultat impertinent, parfois à la limite de l’insolence mais délicieux.

Sa représentation de la femme, de l’homme et du sexe en général est entièrement décomplexée, et il la mixe parfois avec la culture comme sur une oeuvre qu’il a annotée ainsi :

« Albert Camus was a much better kisser than Jean-Paul Sartre » (« Albert Camus embrassait bien mieux que Jean-Paul Sartre »)

Je sais pas si c’est une blague de L, mais en tout cas moi ça me fait rire et son travail me fascine. 

Florence Zealey, illustratrice, et ses portraits de femmes

Florence Zealey est une illustratrice qui privilégie le feutre, le stylo, le crayon de couleur et le dessin à la main en général.

Son style minimaliste et handmade m’a plu surtout pour ses nombreux portraits de femmes, que je trouve assez variés malgré une identité commune propre à la dessinatrice.

Sur son site Internet, il est possible de retrouver une seconde partie de l’oeuvre de Florence Draws qui comme vous pourrez le constater représente aussi bien des perroquets que des personnages que des paysages feuillus.

Mais mon coup de coeur va à ses personnages féminins. 

Anna Emilia Laitinen et ses adorables cartes

(Aucune des images ne provient de son compte Instagram officiel pour la simple et bonne raison qu’il n’est pas consacré à ses créations à part entière, mais si vous le souhaitez tout de même, le voici.)

GROS COUP DE COEUR pour cette demoiselle finlandaise dont chaque dessin est une petite douceur pastel dans ce monde de brutes.

Plutôt portée sur la nature, les fleurs, les animaux et les cabanes, Anna Emilia Laitinen fait parfois de ses peintures des cartes que je cherche actuellement à me procurer.

Son style inspire la déco, elle-même inspirée de la « recette danoise du bonheur » nommée le Hygge, et regarder ses oeuvres me donne envie de faire des câlins et de me blottir sous une couette…

Sans parler d’aller me promener dans des forêts de pin et d’humer des odeurs de fraises. Et de feuilles. Et de bois.

Prenez donc une minute pour faire un break sur son site Internet qui vaut largement, largement le détour.

Le noeud cravate de Jean-François Lévesque

Attention, registre beaucoup moins doux ici.

Comme je ne veux pas vous spoiler cette animation poignante, je vous conseillerai simplement de la visionner. Petite mise en garde malgré tout : elle n’est pas conseillée quand le moral n’est pas au beau fixe…

Plutôt critique de la société, Jean-François Lévesque a mis en scène la vie de sa marionnette Valentin, accordéoniste oublié et employé dévoué.

Un scénario que je définirais simplement de beau (dans le sens non-esthétique de la question), plein de personnifications, lourd de sens mais surtout essentiel. 

Zim & Zou, d’incroyables créations en papier

'Pineapple House' from Forest Folks project #paper #windowdisplay #pineapple #color #paperart #house

A post shared by Zim&Zou (@zimandzou) on

The Future of Food

A post shared by Zim&Zou (@zimandzou) on

Enfin, je clôture ces Trouvailles avec Zim & Zou, deux artistes français basés à Nancy (C’EST CHEZ MOIIIII) travaillant essentiellement des matériaux comme le papier, le bois, le fil et bien d’autres. 

Composé de Lucie Thomas, originaire des Vosges, et Thibault Zimmermann, Parisien, le duo réalise des sculptures OUFISSIMES pleines de couleurs et de textures.

Les membres ont étudié le graphisme et le design ; ces apprentissages se ressentent dans les constructions artisanales assemblées pour créer du volume et des formes. Le résultat est assez dingue, vous en conviendrez !

Quand j’ai découvert pour la première fois ces villages, ces animaux et même ces objets du quotidien réalisés par Zim & Zou de A à Z, je dois avouer que je suis un peu tombée de ma chaise.

Juste pour le «wow», allez checker tout ça et vous m’en direz des nouvelles.

Ça vous a plu? N’hésitez pas à me dire laquelle de ces trouvailles vous avez préféré !

À lire aussi : Trouvailles artistiques de la semaine #2

7 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Tifaine P


Tous ses articles

Commentaires
Forum (2) Facebook ()
  • Llaurelin
    Llaurelin, Le 24 octobre 2017 à 13h49

    Super ce thème!
    J'adore le hérisson fleuri et les pieuvres phopsorescentes en papier :puppyeyes:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!