Trois séries qu’on aimerait oublier… pour pouvoir les redécouvrir

Par  |  | 11 Commentaires

On connaît des dizaines et des dizaines de séries inoubliables. En voici trois que les rédactrices de madmoiZelle aimeraient oublier pour pouvoir les découvrir à nouveau, avec un regard neuf et encore plus de plaisir.

Trois séries qu’on aimerait oublier… pour pouvoir les redécouvrir

Cette semaine, nos rédactrices vous parlent de trois séries qu’elles aiment tellement qu’elles voudraient les oublier pour les redécouvrir.

Parfois j’entends les gens dire « oh, t’as trop de chance, tu connais pas cette série, tu vas pouvoir la découvrir, je suis trop jalouse ! ». Eh bien voilà, je vous pose la question, ce serait lesquelles pour vous ?

Tiens, en passant, j’étais dans le train la semaine dernière et un usager regardait sur son smartphone (franchement, l’écran est tout petit, comment on peut vraiment profiter de la série comme ça ?!) un épisode de Weeds !

Et je l’ai regardé en souriant assez fièrement alors que je n’avais clairement rien à voir là-dedans.

C’est vrai, parfois une série est tellement excellente qu’on aimerait avoir le plaisir de l’oublier pour pouvoir la voir avec un regard neuf.

À lire aussi : « Miss Fisher enquête » (« Miss Fisher’s Murder Mysteries ») — Les séries pas assez connues

Game of Thrones, qui a aidé Mymy à se sentir moins seule

  • Le choix de Mymy, rédac chef adjointe et Bookwalker depuis des années

Quand j’étais au lycée, je dévorais les volumes du Trône de Fer, une saga fantasy écrite par un certain George R. R. Martin. Je m’étais même déguisée en Daenerys au carnaval, avec un sarouel rose et des clochettes dans les cheveux. (NON Y A PAS DE PHOTOS)

Et comme j’étais absolument seule dans mon délire, laissez-moi vous dire que j’avais bien l’air con.

C’est comme ça que Mymy s’amusait.

Aucun•e de mes potes ne connaissait ces livres ni n’était fan de fantasy, à part celui qui me les avait conseillés. Et comme les volumes sortent au compte-gouttes, j’ai fini par laisser un peu Westeros derrière moi.

À lire aussi : Les livres Game of Thrones et leurs couvertures japonaises… surprenantes

Et puis un jour, avance rapide, je suis étudiante, je vois tout l’Internet se pâmer devant la nouvelle série HBO, Game of Thrones. Je me renseigne immédiatement. Je pense ne pas exagérer en disant que j’ai eu une petite larme.

La saison 1 de Game of Thrones était incroyablement fidèle au livre, et voir prendre vie à l’écran toutes ces choses que j’avais imaginées dans mon coin m’a ravie.

En plus, tout le monde regardait, je pouvais voir des centaines de milliers de personnes baver devant Khal Drogo ou plaisanter sur Jon Snow, et me la raconter parce que je savais (à l’époque) ce qui allait se passer ensuite…

À lire aussi : Game of Thrones : et en fait à la fin… (SPOILERS) (cachés)

Je voudrais redécouvrir Game of Thrones pas seulement parce que la saison 1 est quasi-irréprochable, mais aussi pour retrouver cette ferveur populaire soudaine autour d’une œuvre qui me tenait à cœur. C’était beau, putain. C’était beau.

[NdAki : Quand on y repense, c’est pas pour rien que Game of Thrones a fait un tabac en sortant.

Pour la petite anecdote, je faisais partie d’un groupe de sous-titreurs amateurs pour la série, et on a vraiment senti l’engouement au deuxième épisode. Et la première saison est tellement nickel.]

Looking, une belle série sur les gens

  • Le choix de Louise, chargée des podcasts avec un cœur san-franciscain

Beaucoup de gens vendent Looking comme un « Girls version mecs homosexuels »… Bon sauf que comme j’ai vu seulement trois épisodes de Girls, je ne peux pas vraiment juger, mais si vous êtes fans, dites-vous que vous allez aimer cette série.

Looking raconte les histoires quotidiennes de Dom, Agustín et Patrick à San Francisco. Cette série m’a happée et, comme elle a eu une vie bien trop courte, j’aimerais la redécouvrir avec des yeux de panda roux tout innocent.

En seulement deux saisons, Looking est devenue une de mes séries préférées. Principalement parce qu’elle parle d’amour, d’amitié, de relations humaines de manière générale et qu’elle le fait bien.

À lire aussi : La culture gay et moi, du cliché à la réalité

Cette série raconte les questionnements autour des relations naissantes (ou non) et des amitiés de longue date. Elle laisse place à la gêne, aux maladresses quotidiennes qu’on ne montre que trop peu à l’écran.

De plus, j’ai trouvé cette production très esthétique — pas étonnant comme elle est signée HBO. La photographie est vraiment top, digne d’un film indépendant qui serait à l’affiche de Sundance.

Si les aventures de ces trois garçons dans le vent vous mettent des papillons dans le ventre à vous aussi, ils ont sorti un film pour clôturer un peu mieux l’histoire après la saison 2 — qui nous laissait orphelins.

[NdAki : en regardant Looking, j’avais un reproche : que tout se passe dans le joli et l’esthétique justement, et que le reste manque un peu. C’était léger, les relations étaient parfois unidimensionnelles malgré d’excellents acteurs. Notamment Jonathan Groff, le héros de l’histoire.]

À lire aussi : « Looking » saison 2 — Le récap épisode par épisode

Buffy contre les vampires, la méga dose de badasserie

  • Le choix de Lise, rédac jeux vidéo et Tueuse en devenir

J’ai commencé à mater Buffy contre les vampires quand j’étais ado. Je regardais ça sur W9 après le collège et j’ai suivi pendant très longtemps !

Il y a un an j’ai tout re-regardé, et j’ai réalisé à quel point cette série était formidable. Rien qu’en écoutant le générique, j’en ai des frissons.

Cette émission a très bien vieilli : ses valeurs sont toujours d’actualité, Buffy est trop forte et j’aime tellement Willow que si un jour j’ai une fille je voudrais l’appeler comme ça.

À lire aussi : Get The Look — Les filles de Buffy contre les vampires

Buffy contre les vampires réussit le pari de réunir une aventure carrément épique, beaucoup d’humour et des personnages extrêmement attachants. Et puis c’est Joss Whedon qui est aux manettes ! Ce mec est un génie.

Je rêverais de pouvoir tout oublier afin de pouvoir tout redécouvrir, pour me demander à nouveau comment ça va finir, comment ils vont vaincre tel ou tel méchant…

Si vous êtes dans mon cas, sachez qu’il y a une suite en comics ! Et franchement, c’est pas mal du tout ! D’ailleurs je l’ai chroniquée par ici. Just sayin’.

À lire aussi : Eliza Dushku fait le point sur sa carrière, d’American Girls à Banshee en passant par Buffy

[NdAki : pas besoin de résumer l’histoire de la Tueuse de vampires de Sunnydale ! Bien avant les Vampire Diaries, Twilight et autres créatures en tous genres, il y avait Buffy.

Faut dire qu’avec ses potes, ils n’avaient pas de chance : leur lycée était construit sur la bouche de l’Enfer qui permettait aux démons de sortir…

Ça a donné tellement d’épisodes cultes, à concept pour certains — comme l’épisode musical ou le silencieux — ou d’autres avec des réflexions philosophiques.

Bref, il y a un nom magique derrière Buffy, celui de Joss Whedon, alors bien sûr que les personnages sont bien écrits, que la dynamique est brillante car juste naturelle, et que c’est drôle ! Merci.]

À lire aussi : Que regarder si vous aimez… les séries historiques ?


Aki

Aki était un panda dans une vie antérieure. Elle a découvert les séries et les films un peu tard mais s'est bien rattrapée depuis et œuvre désormais chez madmoiZelle dans ces rubriques. Fana de comédies musicales et de Joss Whedon, elle partage aussi la passion globale de la rédac pour la nourriture.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Givry
    Givry, Le 2 mars 2017 à 20h06

    Moi ce serait Orange is the new black pour l'émotion que la série m'a donnée à chaque épisodes !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!