Trois micro-organismes que nous côtoyons tous les jours

Elizazam vous présente très simplement les trois grands micro-organismes, qui nous compliquent la vie ou la permettent... Vive la biologie, sisi.

bernadette the big bang theory

On croise tous les jours des micro-organismes sans les voir parce qu’ils sont trop petits pour nos yeux : je vous propose donc un mini-cours de biologie simplifiée, pour connaître un peu mieux ces petites choses avec lesquelles on vit et dont on entend souvent parler sans vraiment savoir de quoi il retourne vraiment.

Côté histoire, les micro-organismes ça ne fait pas trop longtemps qu’on les connaît bien ; en gros il y a eu une explosion des recherches dès la fin du dix-neuvième siècle… Grâce à ce fameux Pasteur, un gars assez bien qui a fait plein de découvertes dans le domaine (comme le vaccin contre la rage, mais pas que) ou encore Alexandre Flemming qui a découvert un antibiotique en laissant sa table d’étude en bordel !

pasteur

Vous avez peut-être déjà entendu cette anecdote : il travaillait sur les staphylocoques (un genre bactérien) mais il était négligent, et a donc laissé des boîtes de Petri dans lesquelles il avait fait ses étalements avec des staphylocoques et du milieu de culture pour nourrir les bactéries.

En revenant de vacances, il a remarqué que quelques boîtes avaient été contaminées par un champignon, et que les bactéries n’avaient pas poussé à côté du champignon…

En regardant au microscope, il l’a identifié comme un champignon appartenant à la famille des Pénicillium. En fait le champignon fabrique des composés antibactériens (c’est-à-dire antibiotiques), ici de la pénicilline, pour inhiber la croissance des bactéries.

Qu’est-ce qu’un micro-organisme ?

Mais alors, d’où viennent les micro-organismes ? Ils sont sur Terre depuis très longtemps, et savent s’adapter quand il fait plus chaud ou plus froid, ou plus humide, sec… Ils suivent les mécanismes de l’évolution (Darwin, tout ça).

Pour simplifier, au début il y avait « une » sorte de bactérie, puis par exemple une rivière s’est creusée et certaines bactéries ont été emportées par le courant. Elles se sont retrouvées dans un endroit bien plus froid. Elles ont alors dû se débrouiller pour survivre, notamment en chopant de l’ADN. Leur génome a donc changé ; elles ont évolué et se sont différenciées, et ainsi de suite pour la Terre entière.

Bien entendu il existe plein de micro-organismes différents ; je vais résumer les plus « connus », surtout ceux du corps humain (plus ceux qui font de l’alcool).

hannah girls drinking roleplay

Eh ouais.

Pour cela, une grande distinction s’impose : il y a ceux qui ont pleins de poches différentes à l’intérieur d’eux pour mettre plein de machines utiles à leur survie (les eucaryotes), et ceux qui sont plus simples et où c’est un peu tout mélangé, les procaryotes.

Les bactéries

Les bactéries sont procaryotes (t’as suivi, c’est bon ?), et elles sont partout, mais genre… partout ! Il existe plein de types de bactéries : des gentilles, des méchantes, des qui ne font rien…

Dans les méchantes, il y a celles qui te donnent la gastro (je t’évite le schéma), celles qui te refilent aussi une angine (là les antibiotiques c’est intéressant), les MST, les pneumonies, la peste, tout ça. Que des trucs méchants, parce qu’elles aiment bien le corps humain et qu’il est à 37°C (je vous les épargne les raisons plus scientifiques) !

C’est pour cela qu’il faut bien désinfecter ton jacuzzi qui est à 38° avant de t’endormir à l’intérieur, ou de faire autre chose (suivez mon regard). Pour info, il y a aussi les vilaines responsables de l’acné (c’est pour ça qu’il faut bien nettoyer sa peau pour éviter sa multiplication) et celles des caries.

Les gentilles bactéries, c’est la grande majorité présentes sur Terre (plus de 99.9% !) : elles sont là pour t’aider.

On a par exemple celles dans les intestins : c’est grâce à elles que l’on peut digérer — ne regardez pas le nombre de bactéries en tapant sur monsieur l’Internet, S’IL VOUS PLAÎT (bon ok, on estime qu’il y en a de l’ordre de 100 000 milliards juste dans ton système digestif). Et puis il y a celles qui protègent notre vagin, celles qui aident notre système immunitaire (le truc dans ton corps qui te protège dès qu’un méchant rentre dans ton organisme), etc.

Enfin il y a celles qui font rien, genre celles qui sont sur ta peau et qui sont juste là. Quand il y en a trop, c’est le moment où tu sens qu’il est temps d’aller prendre une douche.

Les champignons

Tu t’en doutes, je ne parle pas de ceux que tu manges au RU le midi ou ceux qui sont en dessin sur un vieux livre se trouvant au fond de ton garage, mais bien des champignons que tu ne vois pas à l’œil nu. J’te jure ça existe : même que tu appelles ça des moisissures.

Eux, ce sont des eucaryotes ; ils peuvent aussi être gentils ou méchants (la base). On ne s’attardera pas trop sur les méchants, parce qu’ils préfèrent les plantes, mais je vais juste citer les responsables des mycoses et ceux qui libèrent des toxines trop nulles qui peuvent nous tuer (haha).

britney

Bref, parlons des gentils… à commencer par la LEVURE ! Eh oui, c’est un champignon microscopique unicellulaire (une seule cellule quoi), qui peut faire gonfler ton gâteau au yaourt… et surtout qui est impliqué dans les processus qui amènent à l’ALCOOL. La base.

À lire aussi : Tout sur la levure de bière

C’est grâce aux champignons que l’on fait du vin : tu mets du raisin, du champignon, d’autres trucs à une bonne température et tu laisses fermenter. Pour la bière, c’est le même concept : tu mets de l’eau, du malt, du houblon pour l’amertume, du champignon… et c’est partiiii pour la picole !

Les virus

C’est la dernière grande catégorie à la limite de la microbiologie, et leur cas est particulier : ils ne sont pas trop vivants tous seuls, ils ont besoin d’un copain pour pouvoir survivre, comme les bactéries, les champis et même l’être humain. De plus, ils sont gentils et méchants (comme d’hab).

Généralement, on ne parle pas trop des gentils (en fait ils dorment dans notre ADN), donc je vais citer quelques méchants, comme le virus du VIH (protégez-vous, on ne le répétera jamais assez), ou encore le virus EBOLA qui fait des ravages en Afrique en ce moment… Il y a des virus chiants dont vous ignoriez jusqu’à l’existence : c’est ceux qui par exemple vous filent une bonne rhino-pharyngite l’hiver et la jolie goutte au nez (genre les rhinovirus).

Bonus : il existe les viroïdes, des mini virus pas mignons du tout qui rendent notamment malades les cocotiers (maladie du cadang-cadang tu peux pas test).

Sur ce, je t’autorise à sortir ça à la prochaine réunion en famille, ça fait toujours de l’effet. Et puis si tu veux en savoir plus, renseigne-toi : il y a des formations top moumoutes de l’espace dans le domaine de la microbiologie !

À lire aussi : Cinq chaînes YouTube à découvrir pour se réconcilier avec les sciences

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 19 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Melissa
    Melissa, Le 7 avril 2015 à 9h47

    @Meynna @Denderah @BiBee @morgwen

    Le but de l'article d' @elizazam était en effet de simplifier au maximum pour que ces éléments de biologie soient accessibles, compréhensibles pour tou•te•s. Je pense malheureusement qu'il est inévitable dans ce cas de faire des raccourcis qui peuvent être, je le comprends bien, très frustrants quand on connait le sujet :) Quant au ton, c'était la même chose, dans un but de bienveillance. Cela étant dit, merci beaucoup pour vos remarques très constructives : ce n'est pas toujours évident de faire des articles de vulgarisation, de savoir à quel "degré" se placer, et quel ton adopter. On va tenir compte de vos critiques pour les prochains :)

Lire l'intégralité des 19 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)