Tidal, le streaming musical détenu par les artistes et lancé par Jay Z

Reprendre le pouvoir sur le streaming : c'est l'objectif de certains artistes américains, tous co-propriétaires de Tidal, un nouveau service de musique en ligne.

Tidal, le streaming musical détenu par les artistes et lancé par Jay Z

Adieu Spotify, Deezer et consorts : les artistes de musique rentrent dans le game du streaming et mettent les moyens. Le 30 mars dernier, le rappeur Jay Z a lancé son propre service de streaming de musique, qui s’appelle Tidal (« marée » en anglais).

La particularité de cette plateforme, c’est qu’elle est détenue par les artistes eux-mêmes. Les autres co-propriétaires de cette toute nouvelle entreprise sont en effet des gens qui pèsent beaucoup d’argent dans l’industrie musicale américaine : MadonnaRihanna, Beyoncé, Kanye WestAlicia Keys, Jack White des White Stripes, Daft Punk, Win Butler et Régine Chassagne d’Arcade Fire, Chris Martin de Coldplay… Entre autres.

Et pour cause :  Tidal s’adresse notamment aux artistes inquiets des pertes financières qui résultent de l’augmentation du téléchargement de musique et du développement du streaming. Son objectif est donc que l’argent revienne directement aux artistes, et non aux intermédiaires. Le service n’est pas réellement nouveau, puisque Jay Z a en fait racheté Tidal il y a quelques mois, pour 56 millions de dollars. Et il en a gros, comme il l’a expliqué à Billboard :

« Les gens ont vraiment l’impression que la musique est gratuite, mais payeront 6$ pour de l’eau. Tu peux boire de l’eau gratuite au robinet, et c’est de la bonne eau. Mais ils sont d’accord pour payer pour ça. C’est juste l’état d’esprit en ce moment. »

Il espère aussi que les artistes seront amenés à prendre plus de risques créatifs grâce à ce service.

Le lancement officiel de la plateforme a eu lieu à New York, et sur le Web, les artistes ont remplacé leurs photos de profil et bannière sur les réseaux sociaux par des fonds unis bleu turquoise, avant de les changer à nouveau pour afficher le logo de Tidal sur fond noir.

daft-punk-tidal-facebook

Jay Z et ses collègues n’ont pas perdu le nord, et Tidal sera bien sûr un service payant. La plateforme sera disponible dans 35 pays du monde. Pour 19,99$, tu pourras avoir accès à des millions de chansons et de vidéos, soit en streaming soit hors-ligne, avec une qualité de son qui se veut aussi bonne que celle d’un CD. Et si tu ne veux pas craquer ton compte en banque, une autre option à 9,99$ permet d’avoir une qualité de son en streaming standard. La plateforme proposera aussi des playlists.

Histoire d’appâter un peu le chaland, les artistes ont sorti tout un tas de version inédites à l’occasion du lancement, avec par exemple la première apparition télévisée des White Stripes et Electroma, le film des Daft Punk qui date de 2006.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 30 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Saint-Lucq
    Saint-Lucq, Le 2 avril 2015 à 21h05

    @Mel.noodle Ce n'est pas le monde des bisounours aussi vautour qu'à Wall Street. :sweatdrop:

Lire l'intégralité des 30 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)