The Normal Heart, un téléfilm sur le SIDA à ne pas manquer

The Normal Heart est un téléfilm réalisé pour la chaîne HBO, qui raconte la montée du SIDA dans les années 80, avec un sacré casting. Affaire à suivre.

Si le film Philadelphia vous fait encore pleurer rien que d’y penser, je dirais que vous êtes bien parti-e-s pour renouveler l’expérience avec The Normal Heart. La preuve en images avec cette première bande-annonce :

Vous avez sûrement reconnu quelques têtes au milieu de vos larmes naissantes : Mark Ruffalo, Julia Roberts, Matt Bomer, Taylor Kitsch… et Jim Parsons, que vous aurez ainsi l’occasion de voir dans un autre rôle que le sempiternel Sheldon de The Big Bang Theory. Il n’apparaît que quelques secondes dans la bande-annonce, mais rien que son expression suffit à me faire penser qu’il va être bon. Très bon.

The Normal Heart nous entraîne au coeur des « années SIDA », quand il a fallu se battre pour faire reconnaître la maladie et la faire prendre au sérieux — car oui, même pour ça, il y a eu du boulot. Ce téléfilm commandé par HBO sera diffusé sur la chaîne le 25 mai, et j’avoue être déjà plutôt convaincue, ou au moins très intriguée, par la bande-annonce. Pas vous ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lady Stardust
    Lady Stardust, Le 11 mars 2014 à 23h54

    heste;4645241
    llayne;4645017
    J'ai très envie de le voir.
    Une question : pourquoi le SIDA est-il beaucoup plus répandu chez les hommes homosexuels ?
    Je complète @super-faon il me semble avoir lu un article lors de la dernière journée du sidaction sur le fait que le niveau du sida remonte parmi les homosexuels hommes parce que le préservatif serait de plus en plus abandonné par certains.
    Oui et non je dirais, il y a plein d'autres facteurs en plus de celui-ci, qui est assez récent (statistiquement les hommes homosexuels se protègent plus que chez les hétéros, même si l'abandon du préservatif est de plus en plus répandu, mais vu la prévalence du VIH ajouté à un plus fort multipartenariat, le risque d'avoir le VIH est beaucoup beaucoup beaucoup plus élevé chez eux).
    En gros il n'y a pas le même risque d'avoir le VIH selon que tu appartiens à un groupe dont 1% de la population l'a, ou un groupe où seuls 0,01% de la population l'a (c'est le cas en France, les chiffres de l'INVES ici).
    D'ailleurs les chiffres sont plus élevés pour les hommes homosexuels fréquentant les bars et saunas gays (3%), on en revient là encore plutôt à des pratiques comme le multipartenariat je pense (en gros si tu te protèges 90% du temps avec tes partnenaires, tu as statistiquement plus de chances d'avoir le VIH si tu en a 20 dans l'année plutôt que 2).

    En gros ce n'est pas l'orientation sexuelle qui est à risque mais les pratiques associées (comme un plus fort multipartenariat) qui le sont.

    (Bon sinon la culture bareback est déprimante à mon avis)

    llayne;4645017
    J'ai très envie de le voir.
    Une question : pourquoi le SIDA est-il beaucoup plus répandu chez les hommes homosexuels ?

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)