Comment porter le blush bien voyant ?

Parmi les tendances maquillage automne/hiver 2012-2013, il y a le blush "qui se voit". Comment le porter sans ressembler à mamie Yvette ? Sur quelles textures miser ? Annelise vous dit tout.

Comment porter le blush bien voyant ?

Si le teint de l’hiver 2012/2013 se veut très lumineux, le blush en revanche doit pouvoir se repérer illico sur ton visage. Alors c’est sûr, les joues très colorées, tu accroches direct ou tu renies cette tendance à jamais… Si néanmoins tu veux tester sans avoir l’air de sortir d’un ring de boxe, c’est parti !

Harmoniser son visage avec du blush très coloré

Tout d’abord, avant de te lancer dans l’aventure, tu vas devoir harmoniser au mieux le reste de ton maquillage. Quelques règles de base s’imposent quand tu portes du blush très coloré.

  • Le teint doit être light : soigné certes, mais ce n’est vraiment pas le moment de sortir ton fond de teint archi-couvrant en triple épaisseur. Tu auras l’air d’une Apache reconvertie dans la maçonnerie. Privilégie les textures lights, lumineuses, voire juste un embellisseur de teint.
  • Les yeux ne doivent pas être chargés : là aussi, c’est pas l’heure du smoky ! Si tu fais avant tout ressortir tes pommettes, pense plutôt à un make-up nude, aux cils bien définis.
  • La bouche peut prendre n’importe quelle couleur, sauf du très foncé : cela peut faire son effet si vous cherchez un maquillage plus dramatique, mais dans tous les autres cas, un simple voile de couleur fait l’affaire.

Tu l’auras compris, ce qui compte dans ce look, c’est justement de voir le blush, pas forcément le reste ! Pour autant, un blush très voyant sur un visage pas du tout maquillé, c’est le meilleur moyen de ressembler à une petite fille qui aurait volé la trousse de maman…

Quelle couleur choisir ?

C’est un peu la question à 1000 euros. La couleur que tu choisiras doit dépendre de deux choses : ta carnation, ainsi que ton envie. Ce n’est pas parce que le corail t’irait très bien que tu ne peux pas craquer sur un orange, pas exemple, et vice et versa.

Voici les associations les plus simples pour aborder ce look :

  • Les peaux pâles peuvent s’orienter vers le blush rose ou orange
  • Les peaux medium à mates peuvent miser sur le blush orange, corail ou encore rose foncé
  • Les peaux noires peuvent compter sur le blush violet ou rouge

Pour la texture : blush ou crème, c’est parfait ! Les encres, plus difficilement maîtrisables, donneront un effet un peu trop artificiel si tu forces la doses, donc à éviter.

Où l’appliquer ?

Deuxième question à 1000 euros, savoir où poser le blush. Vu la surface d’une joue, c’est en effet pas toujours facile de savoir.

Sur le « bombé » de la pommette : quand vous souriez, c’est l’endroit le plus moelleux. Pour les visages ronds, carrés ou aux bonnes joues, appliquer ce blush à cet endroit n’est pas super judicieux : effet poupée russe, toujours mignon mais pas forcément flatteur. Le bombé est plutôt pour les visages plus fins, qui ne voudront justement pas le creuser davantage.

Sur l’os de la pommette : juste derrière ce fameux bombé, vous avez comme une ligne imaginaire qui va jusqu’aux tempes. C’est cette partie là que vous pouvez colorer pour affiner légèrement votre visage.

Pour un blush bien visible, il ne faut pas vous gribouiller toute la joue, mais tout simplement accentuer la couleur là où vous avez l’habitude de mettre votre blush.

Shopping blushé

Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Charlie-Culotte
    Charlie-Culotte, Le 31 octobre 2012 à 15h32

    *sort son Posietint* quoi on a dit pas les encres ? oui maiiiis... bon, j'ai des blushs orangés que je mets jamais parce qu'ils sont trop voyants pour moi (ils font partie d'une palette de maquillage) ça sera l'occasion de les maîtriser (peut-être!)

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)