« Je continue à croire en l’espèce humaine », le témoignage poignant d’une psy après l’attentat de Nice

Comment garder espoir après la terrible attaque qui a eu lieu à Nice la semaine dernière ? Une psychologue raconte ses souvenirs de l'attentat, où elle n'a vu qu'entraide et bienveillance venant de personnes de tous âges.

« Je continue à croire en l’espèce humaine », le témoignage poignant d’une psy après l’attentat de Nice

« Une jeune femme de dix-neuf ans que j’ai rencontrée hier en cellule de crise me disait, en larmes, à la fin de notre entretien : mais comment vous allez faire, vous, pour vivre avec tout ce que vous entendez depuis hier ? Qui va vous aider, vous ? »

C’est avec ces mots que débute l’émouvant message de la psychologue niçoise Caroline Bonhomme sur Facebook.

Quelques jours à peine après l’attaque de la Promenade des Anglais, la professionnelle répond à cette question qu’elle-même n’osait se poser. C’est dans un message teinté d’espoir et d’humilité qu’elle explique son point de vue de femme derrière la psychologue…

L’amour, toujours

Chez madmoiZelle, on est aussi plusieurs à penser que l’amour vaincra, et le site a d’ailleurs lancé vendredi dernier le hashtag #LAmourPlusFortQueLaHaine pour diffuser de l’amour sur l’Interweb aux gens qu’on aime.

Aimer, c’est important. L’espoir aussi. Alors pour finir sur une touche plus joyeuse, je vous propose de regarder l’hommage rendu par le groupe Hyphen Hyphen, originaire de la région, au festival des Vieilles Charrues. En effet, les jeunes Niçois ont demandé à leur public de 2 500 personnes de chanter en cœur :

« Qui ne saute pas n’est pas Niçois ! »

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Alice-yun
    Alice-yun, Le 19 juillet 2016 à 21h35

    Merci pour cet article! Les médias mettent souvent en valeur les aspects morbides, les pertes et l'angoisse que l'on ressent tous. Néanmoins ce n'est pas la seule facette et c'est bien de le rappeler :happy: En tout cas je refuse de croire que les actions de fanatiques définissent l'humanité. Ce témoignage montre bien que malgré le danger les gens sont capables de prendre des risques pour aider les gens qui leurs sont cher ou des inconnus.

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)