Drugs Live : de l’ecstasy ingéré en direct à la télé

Dans l'émission Drugs Live, six volontaires prendront de la drogue en direct à la télévision anglaise pour des fins scientifiques.

Au Royaume-Uni, un programme un peu particulier est en préparation : quelque part entre la télé-réalité et l’expérience scientifique, Drugs Live : The Ecstasy Trial proposera à ses participants de prendre de la MDMA, le composant actif qu’on trouve dans l’ecstasy.

Parmi les six volontaires à cette expérience inédite à la télévision, on ne trouve ni junkie ni illustre inconnu venu parce qu’il savait qu’il pouvait choper de la drogue gratuite. On compte Keith Allen – le père de Lily Allen et d’Alfie, le Theon Greyjoy de Game of Thrones – ou Lionel Shiver, écrivain. Mais la présence qui marque le plus les esprits est celle d’Evan Harris, ancien député britannique de son état qui déclare y participer pour aider à la recherche d’un traitement alternatif et bien dosé à la dépression comme on peut le lire sur BBC News.

L’expérience sera quant à elle supervisée par David Nutt, ancien conseiller gouvernemental spécialisé dans les drogues. Il souhaite voir si la MDMA peut avoir des vertus thérapeutiques pour les personnes qui souffrent de dépression et sur qui les antidépresseurs n’ont pas l’effet escompté.

Installés dans des laboratoires médicaux londoniens, les six cobayes seront amenés à prendre 83 miligrammes de MDMA et un placebo, en direct et devant les caméras de télévision. À la suite de cette ingestion, les cerveaux des six cobayes seront scannés, puis soumis à des tests cognitifs, les yeux de millions de britanniques braqués sur eux.

Ce genre d’expériences scientifiques a-t-elle sa place à la télévision ? Pour l’addictologue Laurent Karila, interrogé par le Huffington Post, la réponse est non :

« Que l’on fasse cette expérience, oui, c’est intéressant. Mais à huis-clos, pas devant les caméras de télévision. »

Dans un pays où une récente étude a démontré qu’un demi-million de personnes prennent de l’ecstasy sur une année, est-ce un choix judicieux de programmer ce genre d’émissions ? (Et par « choix judicieux », j’entends bien sûr au niveau sanitaire puisqu’il est évident qu’en terme de marketing, la décision est au poil).

L’émission devrait être diffusée sur Channel 4 dans le courant du mois d’octobre. Reste à savoir si sa programmation ne sera pas annulée entre temps. En tout cas, une chose est sûre. Nous, en France, les effets de l’ecstasy, on les connaît :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Akela
    Akela, Le 20 septembre 2012 à 22h58

    Je rejoins totalement l'avis de Opium. et EcureuilVolant : ce n'est qu'une émission de télé-réalité de plus qui se déguise en expérimentation scientifique. Si le but réel était scientifique, alors il n'y avait pas besoin de spectateurs. De toute façon il y a déjà eu de nombreuses études de faites sur le sujet, on en avait pas vraiment besoin d'une autre.

    Mais sérieusement, si on prenait leur idée au sérieux, on fait des tests de médicament devant un public bientôt ? On vote pour son médicament préféré ? On peut voir les effets secondaires en direct live sur les patients - ah non pardon, les candidats ?
    Glauque.

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)