Les TED de la semaine − L’amour

Poètes, dramaturges, romanciers mais aussi scientifiques... Tous se sont intéressés à l'amour. Les conférenciers de TED ne font pas exception à la règle.

Les TED de la semaine − L’amour

semaine-amour

Comment une scientifique drague-t-elle sur le Web ?

Puisqu’on parle d’amour, cette vidéo est un petit coup de cœur. Amy Webb est une passionnée de données qui connaît bien le javascript mais déteste les tests façon Cosmo. Lorsqu’elle va tenter de trouver l’amour sur un site de rencontres, elle va donc le faire à sa façon : rationnelle.

Une approche très étrange, une vision de l’amour qui efface l’aspect romantique du hasard et du flirt… mais une histoire racontée de façon très drôle.

Aimer à l’ère moderne

Prenons un peu de recul grâce à la philosophie. Dans cette conférence en français, Yann Dall’aglio explique la métamorphose de notre société et donc de l’amour : pour être aimé-e, il ne suffit plus de tenir la place qu’on nous a assignée, on est au contraire dans une idée de performance.

Pour sortir de ça, la solution du philosophe fait plutôt envie : tendresse et auto-dérision. Je prends.

Notre cerveau quand on s’est fait larguer

Après la philosophie, la neuroscience. Si cette discipline assassine habituellement le romantisme (« l’amour, c’est que de la chimie »), Helen Fisher explique ici de manière très délicate le fonctionnement du cerveau lors du chagrin d’amour.

La prochaine fois que vous vous ferez larguer, vous saurez quelles zones de votre cerveau vous font tant souffrir. Merci Helen.

Amour et désir, irréconciliables ?

Parler d’amour emmène souvent à parler de sexe. Esther Perel parle des deux et de pourquoi ils sont parfois incompatibles : l’un nécessite de la sécurité, l’autre de la surprise.

La sexologue a voyagé partout dans le monde pour demander aux gens ce qui les excitait. Spoiler : ça ne dépend pas que de notre partenaire mais aussi de nous-même, et d’un certain égoïsme.

Lettres d’amour à des étrangers

Hannah Brencher ne réserve pas son amour à une personne en particulier. Lorsqu’elle est tombée en dépression, son premier réflexe a été d’écrire des lettres et de les disséminer sur son campus. C’était le début d’une chaîne d’affection entre inconnus qui en avaient besoin.

La jeune femme nous explique pourquoi, selon elle, les lettres manuscrites ne disparaîtront jamais.

Alors en amour, vous préférez écouter les philosophes, les sexologues ou les neuroscientifiques ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Denna
    Denna, Le 18 mars 2014 à 21h18

    Ces 4 TED sont extraordinaires! Tous extrêmement intéressants, si vous avez du temps, je conseille à tout le monde de les écouter.

    Dans le dernier, on a l'impression que la voix de la fille est sur le point de se briser à chaque mot, et ce pendant 5 min, j'ai failli verser une larme! Et ça donne envie d'écrire! Moi qui me dit depuis plusieurs semaines qu'il faut que j'écrive à ma sœur qui est loin pour lui dire ce que j'ai sur le cœur...

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)