Les Emojis et leurs règles d’utilisation implicites

Faites-vous bien la différence entre smileys, émoticônes et emojis ? Et savez-vous que vous appliquez des règles implicites très strictes lorsque vous les employez ?

Le smiley, qui signifie « sourire », est né dans les années 60. Bien que plusieurs auteurs en revendiquent la paternité, il a été crée dans un but précis : inciter à l’optimisme.

Ce rond jaune se transforme en assemblage de ponctuation (voire de ponctuation et de lettres et/ou chiffres pour ses variantes), et devient une émoticône, l’emblème de nos années MSN et plus généralement des années 90/2000. Les émoticônes prennent leurs libertés et évoquent une palette plus large d’émotions, voire de petites images : <3 pour un coeur par exemple, ou un cornet de couilles glace.

L’émoticône fait le tour du monde et se développe. Au Japon, il est horizontal (0.0 — ^^ — @.@) afin d’insister sur le rôle des yeux, quand nos émoticônes occidentaux font la part belle aux expressions de la bouche (:p — :D — :°).

Depuis quelques temps, c’est l’ère des Emojis, terme provenant du japonais par la contraction des mots « images » et « lettre ». Ils se distinguent des émoticônes car ils sont directement intégrés à nos smartphones et autres tablettes par un clavier distinct formant une bibliothèque d’images. Il n’est donc pas possible de créer son propre emoji.

Voilà pour la théorie. Dans la pratique, savez-vous que malgré l’émergence relativement récente de ces caractères, nous les utilisons en réalité dans un conformisme linguistique confondant ?

Schnoebelen, chercheur de l’entreprise Idibon spécialisée dans l’analyse du langage sur Internet, a relevé nos petites habitudes, relayées par le Time dans l’article TIME Exclusive: Here Are Rules of Using Emoji You Didn’t Know You Were Following. Ses conclusions sont loin d’être surprenantes :

« Les Emojis ont tendance à être en fin de message.

Les Emojis respectent la chronologie du temps et des actions. »

Les émoticônes, dans nos langues occidentales, se lisent de gauche à droite en respectant un ordre passé/présent :

Exemple du Time.

Notons cependant que le smiley, l’émoticône ou l’emoji, bien que couramment situés en fin de phrase, ne se substituent jamais à de la ponctuation simple :) !

Tou-te-s ensemble, révolutionnons :D l’usage des smileys ! ^^

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mad_Yumi
    Mad_Yumi, Le 21 juillet 2014 à 16h17

    msoriginaldoll;4839001
    patatelalex;4838981
    Je trouve cet article un peu léger, c'est dommage. :red:
    A la fin je me suis dit, "C'est tout?!":)

    Tant pis, je resterai sur ma faim. :fleur:
    Je suis de ton avis, je trouve que c'est un sujet qui mériterait d'être un peu pus étiré. Bon, je sais on parle Emojis, mais quand même quoi !
    Bien d'accord avec vous deux, et je fais ce constat un peu trop souvent à mon goût... :/ Beaucoup de sujets me semblent fort intéressants à la lecture du titre et puis, finalement, à la fin de l'article, je n'ai rien appris de plus que ce que je savais déjà... tant pis !

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)