« Pourquoi vous ne vous êtes pas débattue pendant le viol ? » : la sidération expliquée

Par  |  | 44 Commentaires

La sidération psychique, c'est ce phénomène qui peut survenir en cas d'agression, notamment sexuelle, et empêche totalement la victime de réagir...

« Pourquoi vous ne vous êtes pas débattue pendant le viol ? » : la sidération expliquée
La sidération pendant le viol expliquée

Un extrait de la mini-série britannique Apple Tree Yard, diffusée au printemps sur ARTE, fait réagir sur Twitter.

L’héroïne, qui a été violée, est malmenée par son avocat lui reprochant de ne pas s’être débattue, de ne pas avoir porté plainte… niant totalement le traumatisme qu’elle a subi.

C’est alors que l’époux de la victime perd son calme et menace le juriste, lui expliquant les mécanismes de sidération qui mènent les gens à ne pas agir de façon rationnel quand ils ont peur pour leur survie.

C’est une bonne façon d’aborder le concept de la sidération et de la dissociation, mécanismes de survie du cerveau.

Pour en savoir plus, lisez l’article ci-dessous !

Le 17 août 2016

« Mais pourquoi la victime ne s’est-elle pas défendue ? »

C’est une question qui revient très souvent quand on parle d’agression sexuelle et de viol. Les idées reçues sur le sujet vont bon train, et elles font froid dans le dos.

De nombreuses raisons peuvent empêcher une victime de se défendre. Toutes les situations sont différentes, et on ne réagit pas forcément de la même façon à un viol conjugal qu’à une première approche abusive de la sexualité ou à une main aux fesses.

L’une de ces raisons, c’est la sidération psychique. Parfois, la violence induit dans le cerveau un réflexe de protection qui « sort » la victime de son corps, l’immobilise, la coupe totalement de la réalité et l’empêche de réagir.

Marinette, youtubeuse, journaliste et féministe, y a consacré sa dernière vidéo, d’utilité publique.

La sidération psychique vécue par Marinette

Marinette commence par raconter sa propre expérience. En rentrant chez elle, elle a été agressée par un homme qui l’a brutalement saisie, mise à terre et a commencé à la peloter contre son gré.

Elle doit son salut à l’intervention de plusieurs voisins ayant invectivé l’agresseur, le mettant en fuite, et s’étant occupés d’elle ensuite.

À lire aussi : Un harceleur, une pré-adolescente, et mon courage à deux mains

La youtubeuse a expérimenté la sidération psychique. Elle explique s’être retrouvée « en-dehors » de son corps, comme si elle regardait la scène de l’extérieur.

En se relevant, elle s’est rendu compte qu’elle avait les mains dans les poches : à aucun moment elle n’a pu esquisser le moindre geste pour se débattre ou repousser son agresseur.

La sidération psychique expliquée par une psychiatre

Marinette a voulu aller plus loin que le simple témoignage en interrogeant Muriel Salmona, une psychiatre et psychotraumatologue spécialiste des troubles psychotraumatiques et des violences sexuelles, qu’on retrouve dans l’association Mémoire traumatique & victimologie ainsi que dans la campagne Stop au déni.

Elle explique que la sidération psychique est un phénomène tout à fait réel, observable notamment sur des IRM, et qui se retrouve chez les victimes ou témoins de violence (elle prend l’exemple d’anciens soldats traumatisés par des évènements survenus pendant qu’ils étaient au front).

Quand la sidération psychique se retourne contre les victimes

Ce phénomène de dissociation peut également expliquer certains témoignages flous émanant de victimes. En effet, une personne en situation de sidération a du mal à estimer le temps qui passe, les distances, les évènements autour d’elle…

Difficile dans ce cas de décrire précisément l’agression dont elle a été la cible.

À lire aussi : Agression sexuelle et dépôt de plainte : les conseils d’un policier

Muriel Salmona explique également que la violence d’une telle dissociation peut perturber grandement les victimes, et les rendre incapable de déposer plainte rapidement, par exemple… ce qui génère parfois de nouvelles questions insidieuses.

Mémoire, mémoire émotionnelle et sidération psychique

La sidération psychique empêche d’intégrer correctement les informations perçues par notre système nerveux, de les digérer. L’agression peut rester perpétuellement vivace, à fleur de peau, et un rien peut ramener la victime à un état de traumatisme lié à cette violence non assimilée.

C’est entre autres ce dont je vous parlais en expliquant le phénomène des trigger warnings : si vous savez qu’une personne de votre entourage ne supporte plus l’odeur de la menthe depuis une agression passée, vous éviterez de la mettre en contact avec ce parfum, par exemple.

Les déclencheurs peuvent être multiples, et difficiles à éviter au quotidien.

Survivre à la sidération psychique

Muriel Salmona décrit deux stratégies de survie faisant suite à une sidération psychique liée à des violences :

  • La victime s’isole, se ferme, se bloque, évite toute situation à risque et se cantonne à des espaces et des gens considérés comme sûrs.
  • La victime continue à évoluer dans un état de dissociation, ce qui peut induire des abus de substances aidant à se détacher de la réalité, comme l’alcoolisme ou la toxicomanie. Elle peut également s’automutiler, adopter des comportements à risque, ne plus faire attention à son corps ou à sa sécurité… autant de comportements difficiles à comprendre pour l’entourage.

Au final, pour une agression, c’est toute la vie de la victime qui peut être brisée à long terme.

Pour mieux comprendre (et réagir face à) la sidération psychique

Marinette consacre au sujet une seconde vidéo, qui contient son entretien entier avec Muriel Salmona, découpé en plusieurs chapitres.

La spécialiste y évoque quatre points principaux :

  • Comment les agresseurs utilisent les mécanismes de dissociation à leur avantage
  • Quand la dissociation dure dans le temps
  • Comment prendre en charge la mémoire traumatique
  • Comment aider une personne traumatisée

Ces deux vidéos sont réellement d’intérêt public. Mieux comprendre ce qui se passe dans l’esprit d’une victime, c’est aussi un moyen de lutter contre la culture du viol et les idées reçues empêchant encore trop de personnes de retrouver la sérénité.

Valeur : + de 35€
18.90€ + 4€ de livraison

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Mimicollo
    Mimicollo, Le 7 juin 2018 à 17h09

    Je n'ai pas lu les 4 pages désolé si y a des redites.
    J'ai vécu cet état quand j'ai été abusé par mon médecin de famille pour une séance d'ostéopathie. Il m'a fourre sa langue dans ma.bouche, m'a touché, m'avait demande avant de me déshabiller et j'ai accepté, j'ai rien fait, j'ai juste laissé faire, j'étais paralysé.
    Le soir.même j'en ai parle a mon copain de l'époque et j'ai porte plainte.le.lendemain, même si j ai abandonné le.procès pour diverses raisons.
    Et j'ai eu ce questionnement ''mais pourquoi t'as rien fait? A ta place je lui aurai foutu un coup dans les parties!"
    Certes.. Mais tu n'étais pas a ma place ( heureusement) on ne peut pas savoir comment on va réagir . surtout que dans mon.passé, j'avais déjà été violé par un.membre de ma famille et par un ex. Ayant beaucoup de résilience j'ai passé facilement le cap surprise.même de.la facilité et de la non souffrance

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?