« Si j’aurais su… », une chouette BD sur le non-désir d’enfant

« Si j'aurais su... » est un strip dessiné par Julie Guillot sur son blog « Tout va mieux ». Elle y aborde un sujet encore trop souvent considéré comme tabou : les femmes qui ne veulent pas avoir d'enfants.

« Si j’aurais su… », une chouette BD sur le non-désir d’enfant

— Publié le 9 septembre 2014

Julie Guillot est une illustratrice de talent que l’on peut notamment retrouver sur sa page Facebook et sur son blog, Tout va mieux. C’est sur ce dernier qu’elle vient de publier un strip très pertinent sur un sujet parfois tabou : le non-désir d’enfants.

Ça paraît logique de se dire que la maternité et la parentalité, ce n’est pas pour tout le monde ; qu’il vaut mieux savoir qu’on ne veut pas d’enfants, plutôt que d’en faire « par défaut », prenant le risque de se rendre compte trop tard que c’était une mauvaise idée… Mais bien des gens pensent que pour une femme, le désir d’enfant est automatique, qu’il est impensable de dire « je ne veux pas être mère ».

Si c’est votre cas, alors, comme moi (et probablement comme Julie Guillot), vous avez dû entendre les fameux « Tu dis ça maintenant mais tu changeras d’avis », « Ça finira par te tomber dessus », « Quand c’est ton bébé, c’est pas pareil ». Certes, mais sinon, on peut juste se dire qu’une vie sans enfants, ce n’est pas la mort !

Le strip de Julie Guillot aborde cette problématique avec humour et justesse, et ça fait du bien.

Lire tout le strip Si j’aurais su…

Et vous, vous voulez des enfants ? Comment réagissent les gens quand vous exprimez votre désir, ou non-désir, de devenir mères ?

À lire aussi : Je ne veux pas d’enfants, et alors ?

Galveston, en salles le 10 octobre, présenté par Kalindi !

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Sophie L
    Sophie L, Le 19 septembre 2018 à 13h17

    @leine54 Je comprends et respecte entièrement le choix de celleux qui ne veulent pas d'enfant. Ce sont, à mon sens, des personnes responsables qui ne sont absolument pas égoïstes (et quand bien même, chacun.e a le droit d'être égoïste). Je ne considère pas que ces personnes aiment moins les enfants que celles qui choisissent d'en avoir.
    Je suis intimement convaincue, par ailleurs, que beaucoup d'enfants naissent sans avoir de cadre affectif et sécurisant suffisant autour d'eux, et que ça peut être dommageable (mais pas systématiquement).
    Moi, je veux un ou des enfants. Pourquoi ? Parce que j'aime mon conjoint et que je souhaite un enfant de lui. Parce que je souhaite aussi un enfant qui me ressemble et /ou qui ressemble à mes parents. Parce que je veux aimer cet enfant. Donc : pour l'amour.
    Ce n'est pas un choix spécialement écolo, ni altruiste, ni rationnel. Mais c'est le mien.
    Ce que je ne veux pas, en revanche, c'est que la société me bourre d'injonctions à la con, sur l'allaitement maternel (si je veux/ si ça se passe bien/ par pitié foutez-moi la paix avec les tire-lait), sur le cerveau des mères pendant la grossesse et après l'accouchement (nope, no way !), sur l'accouchement lui-même, sur la reprise du travail. Et pas d'injonctions après sur ce qu'est être une "bonne" ou "mauvaise" mère. Laissez-moi faire.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!