La sexualité expliquée par TomSka dans une vidéo géniale

TomSka, célèbre youtubeur, a décidé de faire une vidéo claire et décomplexante sur la sexualité. Et c'est plutôt très réussi !

Le très célèbre youtuber TomSka, papa des vidéos Meanwhile qui ont inspiré Pendant ce temps, est revenu ce week-end avec une nouvelle vidéo. Une vidéo sur un sujet qui concerne beaucoup d’entre nous : le sexe.

TomSka a décidé de passer en revue le plus de sujets relatifs à la sexualité possible, avec beaucoup d’énergie, un débit de paroles incroyable et, surtout, une évidente ouverture d’esprit. Beaucoup de pédagogie, beaucoup d’amour, tout ça tout ça, et en plus ça décomplexe les plus jeunes et/ou ceux qui ont le plus les pétoches. En fait, c’est comme les premières conversations sur le sexe avec ses parents comme on voit dans les films américains, mais en mieux :

« Ceci est une vidéo sur le sexe. Ne la regardez pas si vous êtes jeunes ou que vous ne souhaitez rien apprendre sur le sexe. Vous êtes prévenus.

Salut vous ! Mon nom est Thomas Tomska, et le sexe c’est génial. Vous allez en faire si ce n’est pas déjà le cas, vos parents en ont définitivement déjà fait et vos grands-parents… Aaaaah.

Même si c’est une des choses les plus naturelles et les plus excitantes de la vie, c’est totalement flippant et déroutant si tu ne connais pas les tenants et les aboutissants. Alors dans le but de rendre ta vie un peu moins awkward, je vais t’apprendre toutes les choses que je pense que tu devrais savoir le plus rapidement possible. Bienvenue dans la conversation sur le sexe.

Partie 1 : les parties

Le sexe c’est ce que les gens font avec leur corps quand ils veulent se sentir super bien et faire en sorte que l’autre se sente super bien. Mais avant de commencer, c’est important de savoir ce qu’on a sous la main.

Si tu es né-e avec un pénis, ça ressemble à quelque chose comme ça. Les pénis ont tous des formes, des tailles et des couleurs différentes, et ils sont tous géniaux ! Ne laisse personne te dire le contraire. Ils se lèvent pour réclamer de l’attention quand ils sont excités et dorment le reste du temps. Ça, ce sont les testicules : le sperme ou le jus de bébé y est produit. S’il te plaît, ne les frappe pas. C’est… NON !

Si tu es né-e avec un vagin, ça ressemblera à peu près à ça. Mais comme les pénis, les vagins peuvent avoir une taille, une forme et une couleur différentes. Et ils sont tous géniaux. Ils sont aussi un peu plus compliqués. Un vagin va saigner une fois par mois quand il n’y a pas de bébé en route. Un vagin peut aussi se mouiller quand il est partant pour faire du sexe. Ne me demande pas comment ça marche, je ne suis pas scientifique.

Aussi, si du sperme rentre dans le vagin, un bébé arrive. (OUAIS ! Ou bouuuh…)

Remontons leur corps : les filles ont des seins, ou boobies ! Là encore, toutes les tailles et toutes les formes, et tous géniaux. Et du lait en sort quand il y a un bébé. À QUEL POINT C’EST COOL ÇA ? »

Avis à nos traductrices adorées, vénérées, auréolées de succès : si vous souhaitez retranscrire le reste de la vidéo, on vous en sera reconnaissantes pour toujours et on mettra votre travail ici en vous mentionnant.

Mise à jour – Voici la retranscription en français du reste de la vidéo de TomSka ! Merci mille fois à Akhaten pour sa traduction :

« Partie 2 : la sexualité

Quand il s’agit d’utiliser nos parties, nous avons tous des préférences différentes. Certains garçons aiment les filles, certaines filles aiment les garçons. Il existe des garçons qui aiment les garçons, et des filles qui aiment les filles. Certains aiment tout le monde et certains n’aiment personne – du moins sur le plan sexuel ! Certaines personnes ne se reconnaissent pas dans le genre qui leur a été attribué à la naissance, et certaines personnes veulent juste faire les choses à leur manière. Et toutes ces possibilités sont géniales ! Peu importe ce qu’en dit n’importe quel livre, fanatique ou harceleur. La sexualité et le genre ne sont pas binaires, ils se représentent plutôt sur un large éventail de préférences et de choses qui nous semblent simplement naturelles. « C’est très compliqué » [À la rédaction, on pense entendre ça, mais d’une façon très ironique]. Euh, juste une petite note, si certaines choses sont illégales… ne les faites pas ? Et si une des personnes impliquées, y compris vous, n’est pas un adulte consentant… eh bien… abstenez-vous !

Partie 3 : la virginité

La perte de la virginité est généralement définie comme le moment pendant lequel un pénis pénètre un vagin pour la première fois, mais comme cela ne s’applique évidemment pas à tout le monde, nous allons parler de tous les cas. Il y a deux choses à prendre en considération lorsqu’il s’agit de décider de quand commencer à utiliser vos « parties sexy » :

1. La loi : selon l’endroit où vous vivez, l’âge auquel vous pouvez commencer à utiliser vos parties sexy varie. En Angleterre, vous devez avoir au moins seize ans ; aux Etats-Unis, cela va de 16 à 18 ans, et au Japon, c’est 13 ans. Ah, le Japon… Enfreindre ces lois est une TRÈS mauvaise idée, et elles sont généralement mises en place pour vous protéger, donc s’il vous plaît, faites-y attention. Note : si vous avez moins de 18 ans, ne prenez pas de photos de nu de vous-mêmes. C’est de la pornographie infantile, et c’est ultra-illégal. (Sous-titres : ne partagez pas non plus de photos de nu… C’est salaud… Et illégal) C’est aussi super embarrassant si des gens partagent ces photos. Mais surtout, c’est illégal.

2. Le plus important pour prendre la décision de faire l’amour pour la première fois : vous devez être prêts. Vous devez être sûr que c’est ce que VOUS voulez. Personne d’autre n’a le droit de prendre cette décision pour vous. Ce qui arrive à votre corps doit être votre choix, et seulement le vôtre. Personnellement, je n’étais pas prêt pour ma première fois, j’ai laissé quelqu’un d’autre me mettre la pression pour le faire et… c’était nul. Autre note : un truc à savoir à propos de la virginité est que la plupart des vagins ont un hymen, c’est-à-dire un morceau de peau élastique qui se trouve plus ou moins en travers de l’ouverture. Une fausse croyance assez répandue voudrait que, pour une femme, la première fois doive systématiquement inclure de la douleur et du sang à cause de la rupture de l’hymen, mais ce n’est pas tout à fait vrai. Avec du lubrifiant ou des préliminaires, la plupart des hymens se détendent pour laisser passer un pénis ou quoi que ce soit d’autre qui s’aventurerait à l’intérieur.

Partie 4 : le sexe
(Majoritairement à propos du sexe hétéro, mais attendez la fin pour plus d’infos.)

Voilà, nous en sommes au sexe, qui est généralement le moment où vous prenez vos « parties sexy » et où vous les mélangez avec les « parties sexy » de quelqu’un d’autre. Il y a beaucoup de manières et en voici quelques-unes :
– le missionnaire
– le stationnaire
– la cow-girl
– la girl-cow
– le « s’il te plaît ne me quitte pas »
– la levrette (ou « doggy style » en anglais)
–  le Gangnam style… Non, arrête, ce n’est plus drôle. NON.

Avant de sauter tête la première (ou plutôt organes génitaux les premiers) dans le monde du sexe, il est extrêmement important de vous protéger. Et je ne parle pas d’armes, j’ai appris ça à mes dépens. Il existe de nombreuses formes de protection, comme les préservatifs, les pilules contraceptives, les Fedora, les implants et la solitude. Les préservatifs sont indispensables pour vous protéger des nombreuses Infections Sexuellement Transmissibles que vous pourriez attraper. Les autres méthodes sont là pour vous protéger de la pire IST que vous pourriez attraper : LES BÉBÉS. Sérieusement, si vous voulez éviter la responsabilité que représente un tout petit humain, protégez-vous. Un seul spermatozoïde suffit pour provoquer une grossesse, et vous en relâchez des centaines de millions pendant le sexe. Autrement, vous devrez décider soit d’élever un enfant pour lequel vous n’étiez pas prêt, soit d’avorter. Et aucune de ces décisions n’est particulièrement drôle à prendre. Note (la dernière, promis) : tant qu’on parle des IST, il arrive d’en attraper, donc s’il vous plaît faites-vous dépister régulièrement et soyez honnêtes à propos de votre passé avec chaque nouveau/nouvelle partenaire. Enfin, je veux dire, pas SI honnête, mais bon, vous saisissez l’idée.

Partie 5 : le viol
(Je n’avais pas trop envie de crier ce titre-là)

En tant que personne dont la première fois a été le résultat d’une manipulation émotionnelle, c’est important pour moi que vous sachiez ça : vous n’avez jamais à faire quoi que ce soit que vous ne voulez pas faire. Vous n’êtes jamais obligé de coucher avec quelqu’un, même si ce quelqu’un est déjà votre partenaire. Toute forme d’activité sexuelle avec quelqu’un qui n’a pas donné son consentement ou l’a retiré est une agression sexuelle ou un viol. Et qu’est-ce que le consentement ? C’est un « oui » non forcé, sobre et permanent.

D’autre part, si vous avez un jour à décider si vous allez ou non coucher avec quelqu’un qui ne vous a pas donné son consentement ou ne le peut pas, rappelez-vous de cette petite chanson : (tululu) NON.

Malheureusement, les viols et les agressions sexuelles existent. Et si ça vous est déjà arrivé, S’IL VOUS PLAÎT ne vous sentez pas coupables et n’ayez pas honte. Et surtout, n’ayez pas peur d’en parler. Ce n’est JAMAIS de votre faute.

Partie 6 : la honte

Maintenant que je vous ai donné quelques instructions sur le monde dingue et perturbant du sexe, vous vous demandez peut-être : mais qu’est-ce qui est normal ? Et la réponse à ça, c’est : tout. Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises façons de faire les choses. Ce que vous faites avec votre corps est votre problème, et ce que vous faites avec quelqu’un d’autre ne regarde que lui et vous. Tant que vous ne maltraitez personne et que vous n’enfreignez pas la loi, vous pouvez y aller ! Une fille qui a couché avec beaucoup de mecs n’est pas une salope, et un garçon qui n’a couché avec personne n’est pas un loser. Sauf s’il s’appelle Jim. Personne n’aime Jim.

Personne n’est meilleur ou pire qu’un autre parce qu’il fait ce qu’il a envie de faire. C’est ça, le sexe : protégez-vous, n’enfreignez pas la loi, et rappelez-vous : vous êtes normaux, quoi que vous aimiez. Même si vous n’aimez rien. Bonne chance et sois insouciant* (ou pas) !  TomSka out. »

(*Pour le « sois insouciant », c’est ce que SPP a cru comprendre. Mais on n’est pas sûrs à 100%. Si c’est faux, elle en prend la responsabilité et se fouettera le dos avec du laurier.)

Et pour plus de vidéos sur le frotti-frotta, régale-toi de toutes celles de Laci Green, si ce n’est déjà fait !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 18 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Thedreaming
    Thedreaming, Le 17 janvier 2014 à 9h59

    J'adore ce mec !

Lire l'intégralité des 18 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)