« Wet Hot American Summer » sur Netflix, la série déjantée qui te ramène en colonie de vacances

Wet hot American Summer : first day of camp est enfin dispo sur Netflix ! Voici 5 bonnes raisons d'aller la regarder.

« Wet Hot American Summer » sur Netflix, la série déjantée qui te ramène en colonie de vacances

Il y a quelque temps on vous parlait de la sortie de Wet Hot American Summer : first day of camp sur Netflix. Cette mini-série est un préquel au film Wet hot American Summer mais … 15 ans après ! Même camp, mêmes acteurs de folie (Paul Rudd, Amy Poehler, Bradley Cooper, entre autres) et même perfection.

À lire aussi : « Wet Hot American Summer », avec Amy Poehler et Bradley Cooper, adapté en mini-série

Elle est sortie sur Netflix vendredi, je l’ai regardée en une soirée et je peux vous dire que ça envoie du bois. Voici 5 bonnes raisons de découvrir la mini-série (et de mater le film au passage, également dispo sur Netflix : la vie est bien foutue) !

L’humour absurde

amy poehler wet hot american summer

Le principe sur lequel reposait le film est le même dans la mini-série. L’humour totalement absurde et décalé est toujours au rendez-vous et c’est très très efficace : chaque épisode donne l’impression d’être sous plus d’acides qu’un bonbon pimousse ! Les acteurs ont chacun environ la quarantaine et jouent le rôle d’ados de 16-20 ans, les effets spéciaux sont dignes des meilleurs nanars et les intrigues typiques des années 80 sont au rendez-vous!

Alors si vous êtes du genre à aimer les blagues décalées et l’humour de malaise un peu comme dans Adventure Time, AnchormanThe Office ou La Cité de la Peur :  vous pouvez foncer. La série parodie tous les clichés de film des années 80, looks compris et boy, c’est vraiment drôle. J’ai tellement ri que j’ai bien failli inonder ma chaise de pipi, pour vous situer. Donc si vous vous lancez dans la série, vous pouvez être certain d’être abreuvé.e.s d’absurde, de claquage de mâchoire et de plans cultes qui finiront en gifs partout sur les internets. Je le sens, je le sais.

Les acteurs principaux… et les guests !

wet hot american summer poster

Wow, on n’avait pas vu de casting aussi dingue depuis Marvel eh ! Tous les acteurs du film de 2001 comme Amy Poehler, Paul Rudd, Bradley Cooper ou Elizabeth Banks (qui n’étaient pas super connus à l’époque) sont de retour et apportent leur expérience du lol au film. Je craignais le côté un peu plat-Picard-réchauffé mais finalement au bout de deux épisodes on s’y fait totalement et on est content.e.s de retrouver les personnages ! L’alchimie entre eux est toujours aussi cool et ça se sent.

En plus du casting principal, la mini-série comporte le taux de guests (a.k.a les acteurs connus qui participent en jouant un rôle mineur) le plus COOL de tous les temps avec entre autres des apparitions de Jon Hamm, Jason Schwartzman, Kristen Wiig, Michael Cera (et sa mini-moustache) John Slattery et Chris Pine. Entre nous, chaque acteur pourrait être une bonne raison de regarder la série. L’enthousiasme créatif de Amy Poehler et le jeu crétin de Paul Rudd (dont le personnage fait les meilleures blagues de prout du monde) suffisent à convaincre de mater la série encore et encore.

Avoir l’impression de prolonger ses vacances

wet hot american summer

L’histoire se passe dans un camp de vacances d’été (la série raconte le premier jour des vacances et le film montre le dernier) et après avoir regardé les 8 épisodes, j’ai eu l’impression d’en faire partie. Le film me donnait déjà envie de remplir un sac à dos et de partir en camp d’été avec mes potes mais alors la série me donne carrément l’impression d’y être et de faire partie des gamins du camp qui observent les aventures des personnages tout en passant un super été. Donc si vous êtes nostalgiques des colonies ou que vous avez simplement envie de prolonger vos vacances : vous pouvez foncer et regarder Wet Hot American Summer !

À lire aussi : Les colonies de vacances — Appel à témoins

La musique

wet hot american summer amy poehler

Wet Hot American Summer est blindé de musiques entraînantes : un personnage rédacteur de magazine rock, une comédie musicale montée en un jour et une BO folle et rythmée. La chanson phare et le générique de la série risquent de rester dans vos têtes un bon petit moment mais promis c’est cool.

Mieux comprendre le film

J’ai vu le film avant de voir la série et ça m’a permis de comprendre beaucoup de choses du premier film, ou plutôt, d’en savoir plus. Qui était la canette parlante ? Comment tel et tel personnages sont tombés amoureux ? J’ai obtenu toutes les réponses aux questions que je ne me posais pas forcément dans la série et ce côté achevé m’a procuré une sensation plus satisfaisante qu’un bureau bien rangé. La série va vraiment de paire avec le film et je vous recommande de les voir tous les deux pour pouvoir pleinement en profiter !

Bon, si avec ça vous n’êtes toujours pas convaincu.e.s par Wet Hot American Summer : First Day of Camp, je vous dirai que la série est très courte (8 épisodes de 25 minutes), ce qui permet de binge-watcher la série en une ou deux soirées bien tranquillement. Allez, bon visionnage, moi je repars regarder les épisodes en boucle !

À lire aussi : Marion & Sophie ont plongé avec l’UCPA !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Laetare
    Laetare, Le 3 août 2015 à 16h51

    @Zofia J'ai commencé à regarder la série et au bout de 4 épisodes j'me suis dit qu'il fallait p'tet que je voie le film quand même... Du coup je plussoie @Margaux Palace c'est bien plus sympa en ayant vu le film avant ! (même si on peut apprécier la série sans l'avoir vu)
    Notamment avec l'histoire de l'âge des acteurs, comme ils ont 14 ans de moins dans le film, après 4 épisodes à les voir si vieux ça me faisait moins "effet wtf"/moins rigoler dans le film :dunno:

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)