Charlie Danger des Revues du Monde, l’Indiana Jones des Internets

Les Revues du Monde est une chaîne YouTube absolument passionnante. Amy a inteviewé sa créatrice, Charlie Danger, l'Indiana Jones made in Internet !

Charlie Danger des Revues du Monde, l’Indiana Jones des Internets

Aujourd’hui je vous ai déniché une pépite d’or bourrée de talents qui officie sur YouTube. Charlie Danger, alias Les Revues du Monde creuse son trou sur Internet avec des vidéos qui dépoussièrent ce qu’on a vu jusqu’ici !

Si vous avez fait du français au lycée, vous aurez reconnu que je faisais une métaphore filée (c’était super hein, avouez) (j’ai essayé) pour annoncer la spécialité des Revues du Monde : l’archéologie et l’Histoire.

J’ai donc décidé de lui proposer une interview pour qu’elle parle de sa chaîne ainsi que de son parcours, après avoir binge-watché ses vidéos.

Qui est Charlie Danger ?

Hello ! Je m’appelle Charlie Danger, et je présente depuis deux ans une émission sur Youtube : Les Revues du Monde.

C’est une chaîne de vulgarisation historique et archéologique dans les grandes lignes, mais j’aime toucher à différents sujets et thèmes. J’ai deux concepts sur la chaîne.

Dans les Revues du Monde, on va parler archéologie, histoire, anthropologie, et autres découvertes. À partir de là, les sujets sont assez variés : on peut aussi bien s’intéresser à la véritable histoire des crânes de cristal qu’à des anecdotes historiques comme un pape qui aurait été une femme !

Les Théories du Monde, c’est ma deuxième émission, qu’on confond parfois avec la première mais qui n’a rien à voir ! On va s’intéresser à des légendes, des mythes ou encore des théories, afin de peser le pour et le contre et d’en savoir plus sur leurs historiques, origines et conclusions.

De quoi vit Charlie Danger ?

Et bien, actuellement, j’alterne entre mon travail dans un musée et mes vidéos. Une partie de l’année, en hiver, celui-ci est fermé et je me repose uniquement sur YouTube (même si j’en profite surtout pour partir en voyage — il y a quelques mois c’était la Thaïlande par exemple).

Mais tout cela est assez récent, cela ne fait qu’un an et demi que je vis de cette façon. Avant, j’étais encore étudiante. J’adore mon emploi au musée ! Ça m’éclate. Surtout que mes patrons me soutiennent à fond.

Comment est née l’envie de faire des vidéos ?

D’abord, je suis née dans une famille de passionnés, mes parents étaient antiquaires, et globalement il y a beaucoup d’archéologues chez moi. Dès mon plus jeune âge je savais dater des meubles ou des œuvres, et j’ai grandi dans une vraie caverne d’Ali Baba !

Ça a beaucoup aiguisé mon goût pour l’histoire et l’archéologie.

À lire aussi : Charlie Danger des Revues du Monde, l’Indiana Jones des Internets

Ensuite, il y a environ 5 ans, je regardais pas mal de vidéos sur YouTube et à l’époque le concept des vidéos « culturelles » était quasi absent en France. D mon côté, je pensais que ce serait génial qu’il existe un•e vidéaste qui aborde des sujets d’histoire, d’archéologie etc., façon exploration et aventure ! Un peu comme un•e Indiana Jones des Internets…

J’avais vraiment envie qu’une telle chaîne existe, j’aurais trouvé ça génial à suivre. Mais malheureusement, ce n’était pas le cas. Et puis j’ai entendu parler d’E-penser (c’est la première chaine culturelle que j’ai suivie), et j’ai eu un déclic : « puisque ça n’existe pas, pourquoi ne pas le faire moi ? ».

big-bruce-e-penser-interview

Il y a trois ou quatre ans, j’ai réfléchi à ce concept, commencé à écrire et tourné quelques petites vidéos… Mais je n’étais jamais satisfaite du résultat, j’étais très mécontente de ce que je créais, je ne me trouvais pas à la hauteur.

J’ai patienté un ou deux ans ainsi, sans rien poster, en ayant cette idée dans un coin de ma tête mais pas le courage de la mettre en place parce que je trouvais ma qualité vidéo et ma présentation pas terribles.

À lire aussi : Antoine Daniel (What The Cut) vous donne 20 conseils pour commencer sur YouTube !

Et il y a deux ans, avec toutes les chaînes culturelles qui commençaient à émerger, j’ai décidé de me lancer par peur que quelqu’un d’autre ne réalise avant moi mon idée. J’étais dans les premières françaises à me lancer dans le culturel sur YouTube, et je n’avais aucun recul sur ce que ça donnerait sur la durée.

Internet & l’entourage

Mes proches ont très mal réagi ! Non, je plaisante.

Mes parents étaient au début assez dubitatifs, étant donné qu’ils n’étaient pas vraiment branchés « Internet ». J’ai dû leur expliquer le principe de YouTube. Mais une fois lancés, on ne les arrête plus ! Ils me soutiennent beaucoup, je trouve ça adorable. Ma maman m’envoie des messages dès qu’elle entend parler de « youtubeurs » à la télé, c’est amusant. Ils sont très fiers.

big-youtubeurs-metier

Sinon, mon compagnon me soutient beaucoup dans cette aventure depuis 3 ans, et il s’investit pour m’aider dans les tournages, les montages, l’écriture… J’ai la chance d’être avec quelqu’un de très cultivé, qui s’intéresse à tout, et c’est rassurant au quotidien de travailler avec lui.

Le matériel de Charlie Danger

Je filme avec un Canon 100D, le son est enregistré avec un micro RODE, et j’ai des softs box pour la lumière que je n’ai pas encore testées !

Combien de temps prend chaque vidéo ?

Ça varie beaucoup d’une vidéo à l’autre ! Certains sujets demandent beaucoup de temps, d’autres un peu moins… Je dirais en moyenne entre une et deux semaines.

Mais quoiqu’il arrive, c’est une activité très chronophage et qui demande beaucoup de régularité, c’est assez difficile de marier travail bien fait et rapidité entre chaque vidéo ! C’est pour cela que je ne me pose jamais de deadline. Ce serait au risque d’empiéter sur la qualité, et ça, c’est hors de question.

Créer une vidéo, étape par étape

Je commence avec l’écriture, en général je bosse seule sur la formation du texte mais je suis très souvent aidée, appuyée ou relue par différents spécialistes ou mon ami. Je ne suis pas historienne, et l’erreur est humaine, alors j’essaye au maximum de m’entourer de personnes spécialisées pour écrire mes sujets…

Ensuite vient le tournage, et c’est la partie que j’aime le moins. C’est très long, et très laborieux pour moi, je dois répéter mon texte une vingtaine de fois pour avoir LA bonne prise, et je suis nulle à ce jeu-là.

Heureusement, mon ami est derrière la caméra et depuis qu’il m’aide dans mon travail ça me retire une pression : à l’époque, je devais faire toute seule le point de ma caméra, et sans écran réversible c’était compliqué ! Je mettais un balai à mon emplacement pour faire le point sur lui, mais parfois je ne me replaçais pas exactement au même endroit : c’est ainsi que deux heures de tournage pouvaient être inutilisables puisque je suis floue… Le fait qu’il m’aide m’enlève beaucoup de soucis.

Enfin, c’est le montage ! Mon ami s’occupe du dérushage, et moi du montage à proprement parler. Pour la musique, c’est la Grande Table Productions qui compose mes morceaux, et j’ai un graphiste hyper talentueux aussi.

Les chaînes YouTube qui inspirent Charlie Danger

Il y en a tellement ! Je vais faire vite, et ne pas citer tout le monde…

Dans le culturel, il y a les classiques E-penser, Cyrus North et Axolot ! J’aime aussi beaucoup les récentes vidéos de la chaîne BROADCASTING BINO, sur les séries. Je trouve ça très intéressant.

Dans tout ce qui est « pop culture » , je citerais les fameux Karim Debbache, Antoine Daniel et Mister Jday.

Dans les moins connus mais qui gagnerait à l’être, je suis amoureuse de Syndrôme Cha’, que je trouve complètement incroyable, et de Miss Book. J’aime également beaucoup le second degré extrême de Masculin Singulier, sa vidéo sur Game of Thrones est épique !

big-4-ans-plus-tard-antoine-daniel

À lire aussi : Charlie Danger des Revues du Monde, l’Indiana Jones des Internets

Charlie danger dans le futur

Pour l’instant, mon avenir est assez flou pour plein de raisons ! La principale, c’est que cela devient très difficile pour moi de gérer YouTube d’un point de vue financier. Je ne gagne clairement pas assez pour en vivre décemment, et si cela n’évolue pas je serais contrainte de faire un choix.

Soit je prends un temps plein au musée, et dans ce cas je ne pourrais pas continuer l’émission (j’ai déjà essayé, cela revient à pratiquer deux emplois en même temps, n’avoir aucun temps libre, aucun repos, et c’est humainement invivable) ; soit je continue l’émission mais il arrivera un moment où je ne ferai que « survivre » de YouTube, et je n’ai pas non plus envie de me saigner pour ce qui doit rester une passion…

big-cdd-cdi-revenu-de-base

Je pense qu’on ne se rend pas bien compte que réaliser une émission du genre demande du temps plein. Je me donne à fond, j’interviewe des spécialistes et essaye de proposer un contenu de la meilleure qualité possible.

De plus, je refuse tous les placements de produits par éthique et par confort pour mes abonné•es, mais avec tous mes principes et mon envie de faire au mieux pour mes viewers, je survis avec les 600€ qui me sont versés par mes super tippers. Et croyez moi, ça fait très juste !

Donc si par miracle Tipeee me permettait de gagner ne serait-ce qu’un SMIC (c’est à dire que, sur 115 000 personnes abonnées, 1200 donnaient 1€) je pourrais continuer. Mais pour l’instant on en est loin, et c’est pour cela que je ne regarde pas trop vers l’avenir de l’émission… Ça me fait de la peine.

Pour l’évolution à court terme de l’émission, je projette de tourner directement sur le terrain certains formats, et de m’attaquer à des sujets plus complexes et plus longs : la prochaine vidéo des Revues du Monde sera un gros morceau !

Bref, j’ai vraiment envie de proposer un contenu régulier mais surtout de la meilleure qualité possible, et je bosse avec beaucoup d’enthousiasme sur toutes les prochaines vidéos ! Je vais essayer de pousser l’émission à un autre niveau.

À lire aussi : Charlie Danger des Revues du Monde, l’Indiana Jones des Internets

Une deuxième partie de l’interview de Charlie Danger sera disponible dans les jours à venir ! Elle y parlera notamment de sexisme sur YouTube et des commentaires négatifs.

Retrouvez  toutes les vidéos des Revues du Monde sur YouTube !

Si toi aussi tu es une Youtubeuz, as-tu vu que nous avons tout un réseau de vidéastes sur le forum ? Rejoins-le !
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Poptarts
    Poptarts, Le 31 mai 2016 à 10h55

    Waaah génial ! Merci pour la découverte :d !!!

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)