Le requin lanterne-ninja, la nouvelle espèce moins badass qu’elle n’en a l’air

Le requin-lanterne ninja, c'est une nouvelle espèce qui vient d'être identifiée. Un requin + un ninja : la machine à tuer, quoi!! Eh ben non.. Mais il est phosphorescent quand même.

Etmopterus benchleyi de son petit nom scientifique, le « requin-lanterne ninja » est la nouvelle espèce découverte par des chercheurs, au large de l’Amérique Centrale, côté océan Pacifique.

Moi qui suis une grande fan des requins, laisse-moi te dire que la hype m’a rendu une visite au summum de l’enthousiasme : UNE NOUVELLE ESPÈCE DE REQUIIIINS !!!!!!!

gif-over-excited

ohmondieu ohmondieu ohmondieu 

Et puis, j’ai vu son nom : requin-lanterne ninja, ou plutôt, comme l’ont relayé des médias américain, NINJA SHARK. Un requin ninja les enfants. Je m’imaginais déjà le plus badass des animaux jamais répertoriés. Le sommet de la chaîne alimentaire, en quelque sorte.

Alors, à quoi ressemble ce fauve sous-marin ? Sur l’échelle du cachalot, requin-balein, calamar géant, mégalodon, on se situe où environ ?

À lire aussi : Trois monstres marins mythiques qui nous hantent encore

Et là, tristesse et déception : malgré son apparence tout à fait flippante, c’est plutôt sur l’échelle de la sardine qu’il faut mesurer ce nouveau venu dans la classification…

Pour l’instant, le spécimen le plus grand mesuré par les scientifiques ne fait que 50 cm de long : pas de quoi me filer des sueurs froides si je le croise en plongée… ce qui n’est pas prêt d’arriver, étant donné que le requin ninja vit plutôt entre 800 et 1 400 mètres de profondeur.

Le requin noir-qui-brille-dans-le-noir

Après, tout n’est pas perdu : le Journal of the Ocean Science Foundation, qui publie l’article de la découverte, précise qu’aucun adulte mâle n’a pu être observé.

Je ne désespère donc pas qu’on découvre, d’ici quelques années, un spécimen géant de cette espèce (laissez-moi rêver). En attendant, le requin-lanterne ninja reste tout de même une bien belle créature : son nom lui vient de son apparence singulière. « ninja » pour sa peau noire, et « lanterne » pour sa propriété remarquable : il « brille dans le noir » !

Victoria Vàsquez, l’une des chercheuses qui a participé à la découverte, explique au Huffington Post que le corps de l’animal est couvert de cellules photophores, capables de capter et d’émettre de la lumière. C’est bien pratique quand on vit dans les profondeurs, soit dans l’obscurité la plus profonde.

En vrai, cette espèce avait été prélevée en 2010, mais elle vient seulement d’être étudiée et classifiée par les scientifiques. Ce n’est qu’un exemple, parmi sans doute des milliers d’autres espèces qu’il nous reste à découvrir dans les profondeurs marines. Peut-être un jour, des requins-volant, qui sait ?

Bon, peut-être pas, OK. Mais on peut rêver…

À lire aussi : Une attaque de requin filmée au coeur de l’action

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Jhene
    Jhene, Le 28 décembre 2015 à 19h52

    :puppyeyes:

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)